Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Association les Vaîtes

réalisé en utilisant une partie d'un dessin de Rhodo

La Presse Bisontine d'avril 2019 relate la reprise des travaux aux Vaîtes et la contestation qui demeure. On y apprend aussi que "JL Fousseret a annoncé qu'un grand groupe immobilier était intéressé pour bâtir aux Vaîtes, sans citer de nom…"

Il devient drôle notre Maire ! Bravo votre poisson d'avril ! Excellent !!! Bien entendu cette information ne peut pas être sérieuse ! L'intérêt manifesté par le grand groupe immobilier non cité n'a pu que s'arrêter à la lecture de la Loi de finances pour 2018, votée par l'Assemblée Nationale, le 21 décembre 2017, qui a supprimé les avantages fiscaux de la loi Pinel pour les futurs logements réalisés en zone B2. Ainsi, les seuls logements qui ont pu bénéficier des avantages fiscaux de la Loi Pinel à Besançon, à partir de 2018, sont ceux pour lesquels un permis de construire aura été délivré avant le 31 décembre 2017 et qui ont été vendus avant le 31/12/2018. La carotte fiscale est un élément déterminant pour doper le marché de l'immobilier dans une ville dont l'activité économique n'attire plus et dont la population est stable ou décroissante depuis des décennies. Les principaux employeurs de Besançon sont des administrations ; depuis la fusion-absorption, ce moteur n'a fait que se déplacer vers la nouvelle capitale régionale, Dijon, qui attire sans vergogne les directions administratives en ne laissant qu'une portion congrue à Besançon.                                                                                                                         Sans moteur économique, en perdant son moteur fiscal, en ne pouvant ralentir l'hémorragie des emplois administratifs, les grands projets de constructions à Besançon sont, en l'état, bien compromis. En dehors de constructions visant un marché de niche, les grands projets de constructions sont durablement finis à Besançon… qu'on se le dise ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article