Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par éric daclin

Jeudi 22 oct. La phrase du jour : M Fousseret confirme le prix de 3.81 €/m2 pour des terrains -sans maisons- situés à 1500 m de la place St Pierre.  M Fousseret ! Si vous êtes acheteur à ce prix là ! Nous ne sommes pas vendeurs !

 

M Fousseret reconnait dans l'Est Républicain du 22 oct "on n'a pas été bon" sur la communication autour du projet des Vaîtes. Cette déclaration n'est pas de nature à nous rassurer. En effet quand on établit un projet comme celui-là, la communication est un acte essentiel. Quand on voit comment la communication a été faite à la légère dans ses documents écrits et dans les propos de la Mairie. On peut légitimement douter du sérieux avec lequel, ce projet a été monté sur le fond. Alors M Le Maire, bravo pour ce début de confession "on n'a pas été bon sur la forme" et à quand la suite : on n'a pas été bon sur le fond !

En mai dernier, certains habitants des Vaîtes ont appris en ouvrant leur boîte à lettres que leur maison allait disparaitre. M Fousseret tend à relativiser cette erreur de communication en affirmant dans l'Est Républicain que c'était une image. Mais M Le Maire, l'image est une forme de communication, c'est d'ailleurs une de ses formes les plus explicites...

Ensuite M Fousseret ne tente-t-il pas de culpabiliser les habitants des Vaîtes en disant qu'ils n'ont pas réagit à un document que la Mairie avait envoyé dans leur boîtes à lettres en novembre 2004 ? Mais d'une part cette remarque est à la limite de la mauvaise foi car ce document ne comportait que 8 petites lignes noyées dans 13 pages ! Et d'autre part, ne pas avoir réagi ne fait que montrer que nous ne sommes pas opposés par principe à une urbanisation des Vaîtes... à condition qu'elle respecte l'âme de notre quartier.

M Fousseret développe aussi un autre argument qui tend à montrer qu'il ne connait pas la population des Vaîtes : "tous les gens des Vaîtes ne peuvent ignorer qu'ils se situent dans une zone promise à une urbanisation d'ensemble". M Fousseret devrait savoir que plus de 80% d'entre nous sont là depuis plus de 40 ans et comment aurions nous pu connaître le contenu d'un projet sur lequel même le Maire actuel nous dit ne pas savoir ce qu'il en sera dans 6 mois. Il est également étonnant que M Fousseret ignore ce que le Service de l'urbanisme nous a toujours répondu... que la zone n'était pas constructible pour préserver un poumon vert dans Besançon et que le seul aménagement prévu serait la construction d'une voie de circulation élargie.

Omission à souligner... M Fousseret affirme que la seule modification de la zone qu'il ait réalisée consiste en la réduction du périmètre d'une quarantaine de mètre en deçà de l'avenue de la Vaîte. Comment peut-il oublier qu'il s'est rattrapé en élargissant le périmètre d'une quarantaine de mètres au début de la rue Anne Frank ! 

Observons tout de même que M Fousseret et Mme la Directrice du Service de l'urbanisme n'en démordaient pas sur ce projet en faisant allusion à des immeubles d'une hauteur maximale de 5 étages. Aujourd'hui, M Fousseret a évolué en annonçant que "son idée est de faire de petits immeubles de 3 étages maximum".

Reste la question du nombre de logements sur laquelle il n'a pas suffisamment évolué en citant toujours "1500 à 2000 logements" ; M Fousseret ne fait que confirmer l'erreur de communication de ses services qui a fait si peur aux habitants.

Enfin, quant au prix spoliateur de 3.81 €/m2, (spoliateur est une expression de M Fousseret)  les habitants de Besançon observeront que M Fousseret confirme ce prix pour des terrains situés à 1500 m de la place St Pierre ! Vouloir acheter ces terrains à ce prix pour y construire c'est non seulement spoliateur, mais c'est surtout de l'excès de pouvoir !     M Le Maire termine ses réponses dans l'Est Républicain en voulant nous faire croire qu'il n'est pas le spoliateur que nous dénonçons et "qu'on ne gagne pas d'argent sur des opérations comme çà". La Mairie et les sociétés que M Le Maire contrôle telles la SEDD, offrent pour nos jardins et nos pelouses 3.81 €/m2 !  La SEDD dont M Fousseret est Président vient d'ailleurs d'acquérir, dans la douleur, par expropriation des terrains à Besançon au Point du Jour à 3.81 €/m2 !  Dans cette situation comment fera la Mairie pour ne pas gagner d'argent selon les propres termes de M Fousseret ? Tout simplement en vendant à bas prix les terrains destinés à la construction des logements sociaux. Une partie de nos jardins sera donc revendue au prix fort aux promoteurs et l'autre sera soldée aux organismes de HLM de sorte que la Mairie ne fasse pas de bénéfice. Si la Mairie entend favoriser la construction de logements sociaux, c'est son choix, mais nous ne voulons pas que cela se fasse sur notre dos !

Les jardins et les pelouses des Vaîtes n'ont pas à nous être confisquées au prix de 3.81€/m2 (5 baguettes de pain) !  Et en cela, nous ne voulons pas être les dindons de la farce et nous nous opposons au projet de la Mairie symbolisé par leur phrase qui tue "nous n'avons pas cherché à ce qu'il n'y ait pas d'impact" ! 

 Hier soir, certains habitants des Vaîtes ont assisté à une réunion de compte rendu de mandat organisée par Mme Paulette Guinchard-Kunstler. Les débats et les questions posées sur les sujets économiques et sociaux étaient de grande qualité. Nous avons bien choisi d'assister à cette réunion plutôt que de regarder la TV !

Nous avons aussi dit à Mme Guinchard-Kunstler qui a été Secrétaire d'Etat aux personnes agées et qu'on sait attachée à ces questions, que nous ne comprenons pas comment elle peut être associée au projet de M Fousseret. Nous ne comprenons pas que Paulette Guinchard-Kunstler n'ait pas réagi pour apporter un peu d'humanité aux personnes agées du quartier qui sont traumatisées par la forme (apprendre par leur boite à lettres que leur maison va disparaître) et par le fond (ils ont vécu toute leur vie dans leur maison et certains y sont même nés).

Autre personne, autre réaction, autre qualité d'écoute ! Plus de franchise et plus de  convivialité ! La discussion s'est beaucoup mieux passée que notre dernière rencontre avec M Fousseret le 17 oct  alors que nous venions à sa rencontre dans un but constructif !  Il nous faudra néanmoins encore beaucoup de discussions pour démontrer à Mme Guinchard-Kunstler que l'urbanisation des Vaîtes doit respecter les habitants du quartier et l'âme de ce lieu.  Mais après tout, l'espoir fait vivre !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

René 26/10/2005 16:15

"il faudra beaucoup de discussions" : faudrait il encore etre capable de les mener ? On ne sait toujours pas qu'est ce que l'association "les vaites" demande car c'est très confu : vous demandez que les logements ne soient pas construis aux vaites ou vous demandez que l'on achete plus cher vos terrains ? Ma femme et moi, on habite dans des immeubles et on ne souhaite pas voir ce projet se réaliser. On déplore juste que certains y voient la une possibilité de se mettre en avant plutot que de mettre de vrais arguments en avant afin de démonter une bonne fois pour toute cette mairie incapable, sous douée, ignorante et méprisante ( je vote pourtant PS depuis 35ans, j'ai 53 ans ). On ne voit pas assez les habitants menacés d'expropiation, on a aucuns témoignages,... je suis un peu déçu par votre web mais soutient inconditionnel CONTRE ce projet ! René J.