Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par éric daclin

Voici un témoignage poignant de  Marcelle CRYSTEL  qui devrait donner à réfléchir à chacun de nous, à commencer par nos éminents hommes politiques locaux qui pensent à notre bonheur sans nous demander notre avis...
Quand on lit des messages de cette qualité, on se dit que nos hommes politiques qui prétendent nous écouter, devraient surtout laisser plus parler le peuple qui, vous le démontrez, a des choses importantes et intelligentes à dire...   Alors messieurs les politiques, ne monopolisez pas la parole, laisser parler le peuple ! Vous n'avez pas le monopole des idées !
 
"Bonjour,
 
Oui je veux défendre les Vaites qui sont pour moi une bouffée d'oxygène.
Je m'explique,âgée de 39 ans,j'ai décidé en 2004 de reprendre des études d'infirmière.
Venant de Pontarlier j'ai mis + de 3 mois avant de trouver un quartier qui me corresponde (Bregille pour ne pas le citer) Et pourquoi ce quartier?
Parce qu'il y a de la verdure ,du calme...et les Vaites.
Je ne suis pas la nantie qu'on pourrait croire, mes études ne sont pas financées, je travaille d'arrache pied pour poursuivre ma formation et quel rapport allez vous me dire avec les Vaites! et bien c'est pourtant simple.
Quand vous ne mangez qu'un yaourt  et un fruit le soir pour faire des économies, que vous avez la tête farcie de cours (eh oui je n'ai pas la mémoire d'une petite jeune de 20 ans), que vous sortez de stage où vous avez assisté des personnes en fin de vie, n'est pas que du bonheur et réconfortant de voir ici où là un petit papy (ou une petite mamy) dans son jardin?
N'est-ce pas touchant de les voir prendre soin de leurs tomates (ou autre) autant qu'il prendrait soin de leur  femme (ou mari) et de leurs enfants car c'est avec elle (ou lui) ou leurs enfants qu'ils (elles) vont partager leurs tomates à qui ils auront parlé et qu'ils auront protégé pour ne pas qu'elles meurent?
Et ces mêmes papys (ou mamys) qui se dipensent des conseils les uns aux autres, où leurs jardins sont un lieu d'échange (prennent des nouvelles de leur famille,ou de leurs voisins) où l'ère de l'égoïsme n'est plus que jamais d'actualité (la canicule a été là pour le montrer), où ces mêmes papys et mamys oublient leurs soucis (eh oui même à cet âge ils en ont Mr FOUSSERET!), leurs  ennuis de santé où leur jardin est pour certains leur raison d'être et de vivre, leur unique but de sortie, c'est de cela que vous voulez priver ces personnes Mr FOUSSERET.
Allez visiter les centres de long séjour où la santé des personnes âgées décline rapidement car elle n'ont plus de raison de vivre, avez vous vu cette étincelle de vie qui disparaît dans leurs yeux ?
Moi oui!
Alors si c'est cela que vous voulez construisez des centres de long séjour avec un maximum de personnel car dans le quartier des Vaites plus d'un ou une aura besoin d'une chambre.
Mais n'oubliez pas Mr FOUSSERET de vous y réserver une chambre (car vous aussi vous allez vieillir et vous ne savez pas encore dans quelles conditions), que je pense vous prendrez individuelle ce qui ne sera pas le cas de personnes que vous allez exproprier car à 3.61€ le m2 je ne pense pas que ces personnes pourront financer leur frais de séjour qui s'élèvent tout de même à presque 52€/j + 5€/j de dépendance (soit 57€ à la  charge de la personne)  l'Allocation Personnelle d'Autonomie est versée directement aux centres de long séjour.
A moins que de désespoir suite à votre décision ces personnes mettent fin à leurs jours.
Eh oui Mr FOUSSERET le suicide chez  les personnes âgées existe.
Il existe des droits pour les personnes âgées qui ne sont malheureusement pas légiférés.
Vous ne les connaissez peut être pas,moi oui, je vais vous les citer:
- Droit à une existence physique
- Droit à une existence économique
- Droit à une existence sociale
- Droit à une existence culturelle
- Droit de disposer d'elle même
Avec votre projet certains droits ne seront plus d'actualité.
Besançon déborde d'emplois alors en supprimer quelques uns n'a pas beaucoup d'importance n'est ce pas Mrs les pépiniéristes!
Pourtant quel bonheur vous m'apportez lorsque je passe devant chez vous quand je vois pousser dans vos serres ou dehors vos plantations ,cette explosion de couleurs et d'arômes (apparemment je vais pas être perdante car à la place j'aurai des odeurs de lessive et les couleurs du linge qui va pendre sur les balcons !!!!!).
Quant à vous propriétaires que je n'oublie pas, l'état ne vous a pas suffisamment ponctionné il vous tond encore la laine sur le dos ! N'avez vous pas payé vos taxes en fonction de votre quartier?
Payez vous les mêmes impôts locaux et taxes foncières qu'à Planoise?
Je ne sais pas mais permettez moi d'en douter!
Je ne sais pas si vous m'aurez lu jusqu'au bout mais je suis très en colère contre ce projet !.
Je suis de tout coeur avec vous.
 
 
PS:Ah oui Mr FOUSSERET,puisque vous ne prévoyez pas assez de place de parking et pour rentabiliser votre projet,prenez exemple sur l'ancienne URSS mettez une famille dans chaque pièce d'appartement."
                                                                         ____________________________________
 
Autre témoignage qui montre que les habitants des Vaîtes donnent la parole à tous, voici une précision apportée par M Eric ALAUZET -Conseiller Municipal Ecologiste. Après cela, il ne nous reste plus qu'à prier pour que M FOUSSERET nous donne une tribune libre dans BVV !
 

"L'exemple de Rieselfeld (Fribourg) évoqué sous ma plume dans le BVV de novembre, celui de Bedzed (Sutton - banlieue sud de Londres) relaté lors du Conseil municipal, ou encore  celui de Vauban (Fribourg) cité à la réunion publique du 28 septembre, sont autant d'exemples qui soulignent les innovations réalisées ici ou là  et qui doivent nous inspirer et  nous encourager à être également inventifs dans la conception de nouveaux quartiers. Le projet des Vaîtes reste cependant à construire. Je me permets donc de vous signaler qu'il est inexact d'indiquer qu'il y  aura "50 places de parking pour 250 logements" comme je l'ai lu sur le site de l'association. C'est la référence de Bedzed, pas plus. Elle est étonnante et à ce titre méritait d'être signalée. Ce qui est vrai, en revanche, c'est ma (la ?) volonté de réduire la place de la voiture grâce à ce type de quartier. Mais j'ai compris, et depuis longtemps, que cette question restait subsidiaire pour de trop nombreux habitants et élus alors qu'elle est en lien direct avec l'épuisement des énergies fossiles, l'inflation actuelle et à venir du pétrole, le changement climatique et de ses avatars.  

 

La question de la densité est une question difficile à traiter car connotée et disons "utilisée". Pour ma part j'ai indiqué que je souhaitais un quartier "relativement dense", pour que le Transports en Commun en Site Propres (TCSP) serve réellement, mais également pour préserver des surfaces à destination des espaces publics et des espaces verts, et pour bien d'autres raisons encore. Ce qui est assez différent de la traduction qui est faite sur le site des Vaïtes qui me prête le propos suivant : "Ce quartier devra comporter un habitat dense".  A titre de comparaison, la proposition actuelle de densité sur les Vaîtes et quatre fois moins importante que celle de la Moullière dont chacun convient qu'elle n'est pas une réussite  et deux fois moins que les Hauts du Chazal.

 

A la différence d'un certain nombre d'élus, les écologistes ont le courage de leurs opinions, simplement parce qu'ils ont des convictions, et qu'ils ne cherchent pas simplement à flatter les électeurs pour  satisfaire à ce que l'on nomme plus trivialement le "clientélisme". 

 

J'espère que les habitants du quartier ne se tromperont pas de bataille et qu'ils sauront travailler à temps à la qualité de ce quartier car, seuls, quelques élus écologistes n'y suffiront pas.  

 Bien cordialement.  

 Eric Alauzet"

Réponse du Webmaster :

Tout d'abord, Merci de l'intérêt que vous portez au site Internet de l'association.
Même si nous ne partageons pas entièrement la même vision pour le quartier des Vaîtes, nous apprécions votre façon de communiquer simplement avec nous, d'exposer clairement votre projet et de donner des exemples concrets de ce que vous souhaitez réaliser. D'autres seraient bien inspirés d'utiliser votre méthode...
En ce qui concerne le concept d'éco-quartier, vous pouvez remarquer que nous avons mis en ligne des liens avec les réalisations de Bedzed. Ce qui contribue à diffuser une information intéressante (et non déformée).
Toutefois nous avons de sérieux doutes sur ce qui pourra être réalisé à Besançon. En effet quel sera le prix de revient au m2 des logements de cet éco-quartier ? Si un logement neuf se vend 2200 € le m2, un éco-logement devra se vendre env 3500 € /m2 compte tenu des surcoûts liés à la réalisation d'un éco-logement. Qui pourra se permettre d'acheter un logement à ce prix ? 
Il est beaucoup plus facile de trouver des acheteurs pour un éco-logement à Fribourg (Allemagne) ou à Bedzed (Royaume Uni) où les prix de l'immobilier sont bien supérieurs à ceux de Besançon. 
Voilà pourquoi nous avons des doutes sur la qualité d'un éco-quartier qui pourrait être réalisée à Besançon. Si faire un éco-quartier c'est ajouter 2cm d'isolation, la récupération de l'eau de pluie et un chauffage collectif au bois, nous trouvons le concept un peu léger.
Ceci dit, si vous avez de vraies ambitions pour un éco-quartier, l'Association Les Vaîtes est tout à fait disposée à travailler avec la Mairie à la qualité du quartier. Un éco-quartier est une piste, pourquoi ne pas en discuter très concrètement ? 
 
Je dois aussi vous faire remarquer que nous nous interrogeons sur la distance entre :
-l'intention de nous associer à la concertation -intention annoncée lors de la réunion du 17 oct..
-les réponses à nos questions sur les prochaines étapes de cette concertation (M Loyat n'a pas répondu à la question que nous lui avons posée 2 fois en réunion et dans la cour de la Mairie il nous a dit qu'il n'y aurait rien en Conseil Municipal avant novembre ou décembre)
-et le fait que 5 jours après les modalités de la concertation étaient à l'ordre du jour du Conseil Municipal... 
 
Vous avez cité le Transport en Commun en Site Propre ?
Ce moyen de transport ne devrait pas desservir uniquement le quartier des Vaîtes et en ce sens nous ne sommes pas d'accord avec l'argument de construire un quartier dense pour le TCSP. On ne fait pas un quartier pour rentabiliser un mode de transport !
Parce qu'une zone verte mérite quand même d'être protégée (poumon vert, promenade pour les quartiers alentours, 2 maraîchers à proximité du lieu de consommation...). Nous estimons qu'on peut urbaniser les Vaîtes en protégeant bon nombre de ses caractéristiques positives.
Nous avons bien conscience que la Mairie ne souhaite pas urbaniser les Vaîtes en faisant des pavillons avec 12 ares de terrain. Mais entre 12 ares et une forte densité de logements ; il y a place à des projets réalistes qui respectent le développement durable et ceux qui vivent déjà dans le quartier depuis longtemps.
L'actualité nous ramène tristement à la réalité des quartiers où on a concentré la population. Même Planoise n'échappe pas à cela...
Et je peux vous en parler en évoquant une autre réalité que ce qu'annonce M FOUSSERET. J'ai habité Planoise de 1971  à 1975. Et mon père est retourné y habiter de 1986 à 1989. Je peux vous dire qu'en 10 ans, la situation avait complètement changé et s'était dégradée de façon impressionnante, les récents développements de l'actualité montrent que la situation a encore empirée...
Notre opinion à ce sujet, mais nous ne sommes pas entendus par M Le Maire, c'est de dire que la concentration de population est un des ferments qui engendre les tensions dans les cités. C'est pourquoi nous refusons votre projet de concentration de 2000 logements aux Vaîtes soit 3 fois plus qu'au Vallon du Jour ! 
 
Pour finir, nous avons relevé que la discussion permettait de faire des avancées réciproques. Nous avons noté notamment votre intérêt pour les maraîchers à proximité du lieu de consommation et vous avez désormais cité "2 maraîchers". Vous avez certainement remarqué que nous avons aussi évolué dans notre approche de ce qui peut être fait sur le quartier. Il reste cependant encore beaucoup de chemin à faire, nous formulons le vœu que de vraies discussions servent à cela.
 Cordialement

Association Les Vaîtes

 www.angenius.org/tiki/tiki-index.php?page=BedZED    quartier écologique expérimental de Bedzed :                   www.lille-metropole-2015.org/adu/travaux/puca/fiche6.pdf  

Autre témoignage d'un certain Monsieur que nous nommerons "Jacques" ou encore... "Monsieur X..."  : 

"que dit http://www.audab.org sur l'urbanisme à Besançon ?"

MERCI MERCI MERCI Jacques ou Monsieur X : c'est la preuve que nous avons BESOIN de vous tous ! Il est en effet intéressant d'aller sur le site de l'agence d'urbanisme de la Communauté d'agglo du grand Besançon : http://www.audab.org/iso_album/demo_pop2020.pdf

On y apprend que la population de la croissance de la population de la Communauté d'agglo du Grand Besançon pourrait être divisée par 3 d'ici à 2020 ! la CAGB a fait une étude sur la population à l'horizon 2020 et le premier grand titre qu'on peut lire est : "une croissance démographique en perte de vitesse dans les années à venir".   Qui est le Président de la CAGB ? C'est M Jean Louis FOUSSERET... Dès lors qu'elle est VRAIMENT la justification du projet gigantesque de construire 6 000 logements à Besançon et 2 000 logements concentrés aux Vaîtes ?

On y trouve ce que beaucoup de gens cherchaient : il y a 26.5 % de logements sociaux à Besançon : http://www.audab.org/iso_album/hab_statutocclogt.pdf

Curieuse conception de la concertation que celle qui consiste à ne pas donner ses sources à ses interlocuteurs !

Et, on trouve une étude complète sur les logements vacants dans la CAGB. Convenez qu'il est tout de même curieux que ni M LOYAT, ni M FOUSSERET ne nous ont révélé leur méthode de comptage des logements vacants (basés sur les compteurs EDF inactifs depuis 6 mois). Si le compteur est inactif depuis au moins 6 mois, c'est qu'il y a eu un compteur et donc que les lieux ont bien eu un statut de logement. Alors que MM LOYAT et FOUSSERET nous ont dit que 1 300 logements vacants étaient en réalité des 1ers étages de boutiques qui servaient de stockage ! M Denis BAUD a même forcé la caricature jusqu'à annoncer en Conseil Municipal du 26 oct, qu'il s'était rendu à une adresse de logement vacant et qu'il s'agissait d'une partie de la caserne des pompiers...

(vous pouvez lire cette étude avec le lien : http://www.audab.org/iso_album/obshabnum1.pdf ).

Les logements vacants sont peut-être des logements qui méritent des travaux pour leur rendre une première fraîcheur... mais il serait bon de commencer par là avant d'entamer des constructions pharaoniques et de saccager la zone verte des Vaîtes au nom d'arguments qui sont en train de tomber les uns après les autres...

Jamais MM LOYAT et FOUSSERET n'ont révélé leur source à l'association Les Vaîtes alors qu'il était convenu qu'ils nous associaient à la concertation. Eh bien Messieurs, la concertation cela commence par la clarté et la transparence ! Aussi, nous demandons désormais à discuter ensemble autour d'un plan et d'un projet concret de votre part !

==================

Bonjour

Bisontin ( palentais ) d'origine et de coeur , j'habite actuellement dans le Sud mais je suis resté très attaché à ma ville natale et Dimanche  12 Novembre, en balladant dans le quartier des Biquey et celui des Vaîtes , j'ai découvert le problème grâce aux nombreux panneaux.

 Je suis consterné par l'option prise par la Ville de Besançon de détruire ce qui avait été protégé depuis 1946 par Jean Minjoz  et après lui par Robert Schwindt , à savoir le maintien à travers les documents d'urbanisme , d'une zone verte , qui plus est , d'activité maraîchère qui a fait le caractère du quartier des Vaîtes et qui est surtout une vraie respiration pour les quartiers périphériques déjà surchargés !

je suis de tout coeur avec vous et souhaite adhérer à votre association et signer la pétition pour faire stopper ce projet démesuré et irrespectueux de l'Environnement

merci de m'indiquer le montant de la cotisation , je vous adresse un chèque

 

Philippe BOURDENET

 

 

 

Commenter cet article

Michel 20/11/2005 14:54

peut etre faudrait il faire un point avec les 3 principaux journaux locaux pour leur proposer de parler de ses études de l'audab et donc, de l'attitude accablante de la mairie pour faire passer un projet POLITIQUE et non avec de vrais besoins !!! Quand va t on enfin oser demander la démission de Fousseret pour toute cette gestion pitoyable du dossier des Vaites ?

Jacques 13/11/2005 15:42

que dit http://www.audab.org sur l'urbanisme à Besançon ?
Commentaire du Webmaster : MERCI MERCI MERCI : c'est la preuve que nous avons BESOIN de vous tous ! Il est en effet interessant d'aller sur le site de l'agence d'urbanisme de la Communauté d'agglo du grand Besançon : http://www.audab.org/iso_album/demo_pop2020.pdf
On y apprend que la population de la croissance de la population de la Communauté d'agglo du Grand Besançon pourrait être divisée par 3 d'ici à 2020 ! la CAGB a fait une étude sur la population à l'horizon 2020 et le premier grand titre qu'on peut lire est : "une croissance démographique en perte de vitesse dans les années à venir".   Qui est le Président de la CAGB ? C'est M Jean Louis FOUSSERET... Dès lors quelle est VRAIMENT la justification du projet gigantesque de construire 6000 logements à Besançon et 2000 logements concentrés aux Vaîtes ?
On y trouve ce que beaucoup de gens cherchait : il y a 26.5 % de logements sociaux à Besançon : http://www.audab.org/iso_album/hab_statutocclogt.pdf
Curieuse conception de la concertation que celle qui consiste à ne pas donner ses sources à ses interlocuteurs !
Et on trouve une étude complète sur les logements vacants dans la CAGB. Convenez qu'il est tout de même curieux que ni M LOYAT, ni M FOUSSERET ne nous ont révélé leur méthode de comptage des logements vacants (basés sur les compteurs EDF inactifs depuis 6 mois). Si le compteur est inactif depuis au moins 6 mois c'est qu'il y a eu un compteur et donc que les lieux ont bien eu un statut de logement. Alors que MM LOYAT et FOUSSERET nous ont dit que 1300 logements vacants étaient en réalité des 1ers étages de boutiques qui servaient de stockage ! M Denis BAUD a même forcé la caricature jusqu'à annoncer en Conseil Municipal du 26 oct, qu'il s'était rendu à une adresse de logement vacant et qu'il s'agissait d'une partie de la caserne des pompiers...
(vous pouvez lire cette étude avec le lien : http://www.audab.org/iso_album/obshabnum1.pdf ).
Les logements vacants sont peut-être des logements qui méritent des travaux pour leur rendre une première fraicheur... mais il serait bon de commencer par là avant d'entamer des constructions pharaoniques et de saccager la zone verte des Vaîtes au nom d'arguments qui sont en train de tomber les uns après les autres...
Jamais MM LOYAT et FOUSSERET n'ont révélé leur source à l'association Les Vaîtes alors qu'il était convenu qu'ils nous associaient à la concertation. Eh bien Messieurs, la concertation cela commence par la clarté et la transparence ! Aussi nous demandons désormais à discutter ensemble autour d'un plan et d'un projet concret de votre part !