Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par éric daclin

Nous vous avons demandé de nous aidez à préparer l'action : les Vaîtes voient rouge ! et Tout Besançon voit rouge !  Afin de dire non à ce projet de construire 2000 logements devant chez vous ! Vous êtes nombreux à avoir déjà répondu en commandant du tissu rouge ! Le quartier sera magnifique ainsi paré du rouge de notre résistance commune... au projet de M Le Maire.

Les préparatifs commencent pour couvrir du 1er au 25 déc. nos balcons et logements de tissus rouge. La nuit en couvrant nos fenêtres de papier crépon rouge, fenêtres visibles depuis la rue allumées de 17h à 21h ! Ainsi vous trouverez dans la rubrique "album photos " quelques illustrations de ces préparatifs. Merci à tous, l'action les Vaîtes voient rouge et Tout Besançon voit rouge doit montrer pacifiquement à nos grands décideurs de la Mairie que le peuple de Besançon n'est pas d'accord avec leurs projets de construire 2 000 logements aux Vaîtes et 6 000 logements à Besançon. Si vous êtes volontaires pour aider Chantal JOBARD à distribuer le tissu rouge le 1 ; 2 ou le 3 déc. de 14h à 18h . Vous pouvez prendre directement contact avec elle au 17, chemin du Vernois - horticulture.

La presse vient de relever cette semaine l'absurdité de construire autant de logements et surtout de cette façon. Il y a tout de même des logements vacants à Besançon (cf la Presse Bisontine - déc 2005) et les logements sociaux (cf l'Est Républicain de samedi 25 nov) sont mal répartis dans Besançon et encore plus mal répartis  entre Besançon  et les communes alentours de la Communauté d'agglo du Grand Besançon (CAGB)... Une étude récente de l'agence d'urbanisme de la CAGB conclut d'ailleurs : "Plus de 20% des résidences principales de la CAGB sont des logements sociaux [ndlr : 26.5% en 2005 à Besançon]. Le parc de logements publics est inégalement réparti sur les quartiers de Besançon et les communes périphériques. Comment les politiques publiques peuvent-elle favoriser un réajustement du parc social sur l'ensemble du territoire de la CAGB ?" ... et c'est précisément le contraire des conclusions de ses propres experts en urbanisme que projette de faire M FOUSSERET... http://www.audab.org/iso_album/18_hlm.pdf  M Le Maire, la mixité sociale passe aussi par là ! Rééquilibrer... rééquilibrer...alors que les communes de la CAGB hors Besançon ne possèdent que 753 logements sociaux... soit 5% ! Et vous vous apprêter à faire exactement le contraire de rééquilibrer. Est-ce que cela contribuera à la paix sociale dans les prochaines années ? Il est certain que vous en porterez une lourde responsabilité.

Soit dit en passant, aux Vaîtes, nous ne sommes pas opposés à la mixité sociale. Nous l'avons dit et cela a été approuvé lors de l'Assemblée Générale de l'association du 10 nov. Mais assurément pas la mixité que vous pratiquez sur Besançon. Par exemple à la Mouillère où votre cahier des charges prévoit plusieurs blocs de bâtiments haut de gamme et un bloc de logements sociaux. Nous appelons cela de la juxtaposition...pas de la mixité. (cf l'album photo).

Pourquoi construire 6 000 logements à Besançon alors qu'il y a tout de même des logements vacants ? Et surtout pourquoi alors que la croissance de la population de la CAGB dans les 15 prochaines années sera divisée par 3 ? http://www.audab.org/iso_album/demo_pop2020.pdf

Cela revient à déséquilibrer l'offre et la demande de logements sur Besançon et à casser l'équilibre du marché de l'immobilier. Bisontins, bisontines, demain, vous qui venez d'acheter votre logement aux prix actuels ; à quel prix le revendrez vous ?... si vous entendez vous opposer aux projets de M FOUSSERET affichez votre résistance en couvrant du 1er au 25 déc. nos balcons et logements de tissus rouge. La nuit en couvrant nos fenêtres de papier crépon rouge, fenêtres visibles depuis la rue allumées de 17h à 21h !

Voici les 12 propositions qui ressortent de l'assemblée générale de l'association du 10 nov. Nous les avons transmises à M le Maire mardi dernier en lui demandant un rdv. Nous n'avons d'ailleurs toujours pas de réponse de notre demande de rdv qui remonte 28 oct... Curieuse façon de pratiquer la concertation.

"Les souhaits des membres de l’Association Les Vaîtes ? 

Nous ne sommes pas opposés à l’aménagement du quartier des Vaîtes ! 

Nous avons conscience que ce secteur ne peut pas échapper à une urbanisation nouvelle, mais nous souhaitons qu’il soit tenu compte des avis de ceux qui y résident, pour beaucoup, depuis plusieurs générations, et qu’ils soient écoutés et surtout respectés.  

 

  1. La densification prévue au départ, c'est-à-dire 2000 logements, n’est pas concevable !
  2.  Préserver les maisons existantes qu’il n’est pas impératif de détruire.   
  3. En cas de nécessité absolue d’expropriation, que ces maisons soient évaluées correctement à la valeur du marché.  
  4. Laisser le choix aux propriétaires de négocier eux-mêmes leurs terrains dans le respect du P.L.U. et du cahier des charges qui sera établi pour cette zone.   
  5. Définir une valeur réelle des terrains sur les bases du marché QUARTIER CHAPRAIS.   
  6. L’implantation des immeubles collectifs doit être faite judicieusement afin de ne pas gêner les habitations existantes.   
  7. 50 % des terrains doivent être destinés à l’habitation individuelle.   
  8. 15 à 20 % maximum de logements à loyers modérés (H.L.M.), mais de très bonne qualité. Petits immeubles R.D.C. + 3 MAXI , parking enterré plutôt qu’en surface en enrobé, en préservant au maximum les espaces verts.   
  9. Participation d’une délégation de 5 à 6 personnes pour les études au niveau avant-projet, et ne pas être mis devant le fait accompli sur des projets définitifs et surtout FIXER D’URGENCE DES DATES de concertation.  
  10. Que nous trouvions toute la confiance entre l’association et les représentants de la Ville, et que Monsieur le Maire et ses adjoints respectent impérativement leurs engagements après concertations.   
  11. Que la municipalité fasse estimer DE TOUTE URGENCE par les domaines, ou tout autre organisme à sa convenance, les maisons susceptibles d’être démolies. Les propriétaires desdites maisons étant particulièrement inquiets du sort qui leur est réservé.   
  12. Nous remarquons que la ville de Besançon s’est engagée dans un programme de préservation des collines, or il s’avère, au vu des documents présentés, que ce n’est pas le cas pour la colline de Brûlefoin. En effet, la zone verte délimitée dans le P.O.S. actuel est diminuée dans le futur P.L.U. en se rapprochant du bois classé."  

Commenter cet article