Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par éric daclin

Vous le savez, dans les vieux couples, on sait tout de suite si son partenaire est en train de travestir la réalité ; dans certains vieux couples, on prend parfois bêtement plaisir à contredire son partenaire.

Précisons d'emblée que ni les membres de l'association les Vaîtes, ni M le Maire n'ont l'intention de se pacser ensemble ; même si nous nous apprécions... . Cette allusion fait référence à la réunion de Mardi 6 décembre où M le Maire a cru bon de contredire un des membres de l'association les Vaîtes qui affirmait que l'Est de Besançon, et plus particulièrement le quartier de Palente et son proche voisin des Vaîtes, était la zone la plus polluée de Besançon.

M Le Maire a affirmé : "vous ne m'avez pas compris ; je n'ai jamais dit que les Vaîtes étaient pollués ; la zone la plus polluée de Besançon est la forêt de Chailluz".

Nous commençons à connaître M le Maire..., aussi sommes-nous allés vérifier sur le site internet :

http://www.atmo-franche-comte.org/download/site_principal/document/publications/communs/bilan_2004.pdf

http://www.atmo-franche-comte.org/download/site_principal/document/publications/communs/bilan_2004_chiffres.pdf

Il y a 5 sites d'analyse de la qualité de l'air à Besançon, chaque site réalise des analyses complètes de  5 à 6 paramètres sauf  le site de Chailluz qui n'analyse qu'un seul paramètre. Ce qui ne suffit donc pas pour affirmer que la zone de Chailluz est la plus polluée de Besançon et ce, d'autant plus que la pollution la plus importante est mesurée sur le site de Palente, dont le plus proche voisin est le quartier des Vaîtes.

Dans ces conditions, pourquoi vouloir concentrer 2 000 logements, ce qui induit 3 à 4 000 voitures et pourquoi vouloir justifier par cette concentration de population, l'expansion d'une zone commerciale à proximité qui ajoutera encore plus de trafic automobile et de pollution ?

Vous le voyez, les habitants des Vaîtes ont aussi des préoccupations écologiques. Aujourd'hui, un homme politique ne peut plus rien affirmer sans fondement. Les citoyens ont la capacité de tout vérifier,  par Internet notamment. Et aujourd'hui, les hommes politiques ne peuvent plus modeler un quartier à leur convenance sans associer véritablement les habitants. Alors, s'il vous plaît,  M. Le Maire, rencontrez l'association autour de plans précis et associez-nous réellement à la réalisation de ce quartier.

Commenter cet article