Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jean Claude MONNIOTTE

Bonjour
 
ci joint une lettre ( complétée) que vous pourrez mettre sur votre site en remplacement de celle du 6
Merci
 ------------------------------------------------------------

Jean Louis Fousseret,

 

J’ai assisté à la réunion des Vaîtes, le 6 décembre 2005.

Mes premières impressions au début de la réunion me laissaient perplexe car tu ne supportes pas les gens qui apportent des idées qui ne sont pas les tiennent, même si celles ci sont bonnes.

Sur ce point il faut travailler perso. Mais c’est vrai que cela remonte assez loin dans le temps, cette attitude.

Vois-tu quand on est engagé ce n’est pas perso, et ton lapsus est assez révélateur ou tu as dit « c’est pour moi » et tu rattrapes « c’est pour la ville ».

La démocratie c’est aussi être au service des autres

Les souhaits des habitants des Vaites, n'ont vraiment rien d’exigeant, ils demandent un quartier humain, il est absolument nécessaire de les écouter et surtout de travailler concrètement avec eux et non pas de les entendre et de faire autre chose...

Dernièrement tu me disais « on va faire de ce quartier un exemple se sera un quartier écologique », les habitants ne demandent que cela, donc l’accord existe, il n’y a pas besoin de s’énerver.

Tu as dit au court de cette réunion « si moi  j'étais habitant de ce quartier il est fort probable que je serais à vos cotés ».

Je le pense fortement, il faut le concrétiser, fait comme si tu habitais aux Vaîtes et que ta maison soit frappée d’alignement et que toi tu tiennes à ta maison à ce quartier à sa tranquillité à son cadre de vie.

Quand tu parles de logement public (sociaux) tu précises bien qu’il ne faut pas en faire un ghetto, c’est vrai, mais saches que pour tous les quartiers de notre ville le discours de 1960/70 était déjà celui là, mais les populations bougent, accèdent à la propriété, comme toi, et c’est normal, les gens se déplacent en fonction de leur travail, et bien entendu d’autres personnes viennent les remplacer.

De même quand tu dis « des logements seront réservés pour les personnes âgées » c’est bien mais les personnes âgées disparaissent et seront remplacées par qui ? D’autres personnes âgées, pour cela il faut qu’ils en existent en permanence, donc qu’elles quittent leur habitation ???

Comme tu le vois c’est à plus long terme que se forment les "ghettos".

Madame Corinne Jobart a fait une intervention de bon sens dont il faut tenir compte, les "ghettos" ne sont pas dus au type de logement, ou comme elle l'a si bien rappelé, à Planoise, comme à Chaillot se trouvent des logements admirablement bien conçus.

Car rappelles-toi Jean Louis, aux graviers blancs les immeubles existants à une certaine époque étaient des immeubles de 2 étages, mais le logeur ayant décidé d’y loger essentiellement des familles pauvres, il en à fait un "ghetto de pauvres" avec les conséquences que l’on connaît, comme quoi, même des logements a taille humaine, peuvent devenir des "ghettos" si le laxisme s’empare du logeur et des responsables politiques.

Un habitant a dit « mettez sur un plan l’ensemble des services publics les espaces verts et les voiries et regardons ensemble ce qui reste comme surface » cela est une bonne idée, de plus c’est la possibilité de faire participer les habitants a travers leur association.

 

Tu as dit « il faut réserver des espaces verts pour permettent aux habitants de se détendrent »

Vois-tu dans ce quartier les espaces verts existent.

 De plus les maraîchers sont des endroits ou les gens viennent pour acheter mais aussi pour se promener, c’est le dernier endroit de notre ville ou existent encore des maraîchers, il faut tout faire pour les maintenir car cet endroit dispose d’un micro climat intéressant

Ne fais pas la part belle a ces supermarchés des plantes comme il y en a à planoise.

Voilà Jean Louis mes premières remarques

MONNIOTTE Jean Claude

Le 12 décembre 2005  

NDLR : Je vous remercie de vos réactions brillantes et étayées. J'ajouterais que le ciment du quartier des Vaîtes, ce n'est pas de construire un bistrot (cf la suggestion de M le Maire) mais c'est avant tout le cadre de vie, les jardins familiaux et ouvriers, les maraîchers. S'il vous plait M Le Maire, dans votre projet, conservez ces authentiques ciments de solidarité transgénérationnelle plutôt que de recréer des structures artificielles MJC dans des locaux impersonnels.

Commenter cet article

Pascale 24/12/2005 11:40

A lire dans l'Expansion du mois de janvier 2006, un dossier sur les "Hommes qui ont le pouvoir à Besançon". On y parle de Monsieur LOYAT et... des VAITES !!!
Bonnes Fêtes de fin d'année à tous.