Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par association Les Vaîtes

Nous venons de recevoir ce communiqué de presse du mouvement Franche-Comté de Jean-philippe ALLENBACH. L'analyse nous semble intéressante, c'est la raison pour laquelle nous la relayons.

COMMUNIQUE DE PRESSE

La décision  de la municipalité de se lancer dans un vaste projet de constructions d' immeubles  à Besançon au prix d’une transformation irrévocable de notre environnement naturel, de tensions dans les quartiers et  de nouvelles dépenses municipales considérables  était  fondée sur des prévisions démographiques qui méritent aujourd’hui un sérieux réexamen. 

 

En effet, le PLU posait  comme axiome «  De 2005 à 2020, l’agglomération de Besançon devrait compter 
20 000 habitants supplémentaires, dont  13 000 sur la ville centre ( …) ceci  conduit à devoir construire 800 logements neufs par an ».  Or, il n’a jamais  été  démontré  pourquoi   la population  de Besançon qui ne cessait de baisser depuis 30 ans puisqu'étant passé,  selon l'INSEE,  de 120 315 en 1975 à 115 400 en  2005,   allait tout d'un coup et comme par miracle augmenter brutalement à partir de  2005 !

 

Ensuite,  le PLU posait  comme deuxième axiome que compte tenu de l’augmentation du pourcentage  des personnes  seules «   les prévisions pour 2020 font état d’une nécessité de 540 logements environ pour 1 000 personnes ». Or,  selon les prévisions de  l’INSEE (site : INSEE / n°1106), il faudra en 2020 non pas   540  mais seulement 462 logements pour 1 000 personnes.  Cela signifie que pour  120 000 habitants il faudra 55 440  logements  et non pas 64 800 soit 9 360 de moins que ce qui a été calculé  par  la mairie !

 

Dans ces conditions et compte tenu de l’existence de 5 000 logements vacants  et d'une offre considérable  à la vente comme   à la location sur Besançon ainsi que  de la baisse actuelle du marché de  l’immobilier,  le MFC demande qu’il soit par précaution mis d’urgence fin à la  politique effrénée  et onéreuse de nouvelles constructions dans les quartiers tant que les  hypothèses démographiques de départ n’auront pas été sérieusement réexaminées.   Il demande également  que la mairie  fasse savoir si sa prévision de  20 000 habitants  supplémentaires (dont 13 000 sur la ville centre)  sur   2005/2020 soit   4 000 (dont 2 600 sur la ville centre)  en  2005, 2006 et 2007 s'est bien réalisée. 
 
Jean-Philippe Allenbach
Président

Commenter cet article