Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Myriam HILLENWECK

CONCERTATION DU  6 DÉCEMBRE AVEC M LE MAIRE. 

 Le ton a changé mais cela n'efface pas les images  du BVV de mai  

 

-SUR LA PREMIÈRE PARTIE 

 L'aménagement des Vaîtes est pour la municipalité, entre autres,de faire en sorte que le droit au logement se concilie avec le principe de la mixité sociale. 

Le fait que les écarts matériels et culturels se creusent de plus en plus entre français d'origines diverses et étrangères, n'habitant pas les mêmes quartiers, constitue une source de ségrégation territoriale particulièrement intolérable, que chaque citoyen peut comprendre. On peut aussi être d'accord sur le fait que la priorité doit aussi être donnée à la lutte contre l'habitat insalubre  et le logement indécent. Par ailleurs ,le coût social et le coût du mauvais logement ne sont pas connus, mais cela n'est pas sans conséquence sanitaire, économique et urbaine...  

 

LA POLLUTION ET LES LOGEMENTS VACANTS 

Le mauvais logement n'est plus accepté ! d'ou  le nombre croissant de logements vacants, pour certains à cause du bruit, c'est le cas au centre ville et à proximité  des voies à grande circulation, et  des boulevards. 

NE PAS REPRODUIRE, 

Par conséquent, évitons aux Vaîtes  un  projet pharaonique qui engendrerait cette nuisance ! 

Une voie de communication géante, (même si elle diminue en largeur d'après la mairie), sépare  les habitants, coupe les villes et les villages. Les habitants, d'un même quartier, séparés pas un flot de voitures,, et parfois du grillage, s'ignorent ! Et on  appelle cela voie de communication, drôle de monde ! 

Trois fois par jour, ou plus, le chemin du Vernois  ne sera-t-il  pas l'équivalent, du boulevard  Léon Blum.? Est-ce bien nécessaire ? 

Que veulent les habitants des Vaîtes, veulent-ils la même chose? 

 Lors de cette concertation, les différentes interventions m'ont paru cautionner ou refuser certaines orientations.En effet, si  l'on demande une école, une piscine, etc..., il faudra justifier ces besoins et surtout rentabiliser les investissements, pour ces infrastructures, donc par une  population importante ! combien d'habitants ? 

Il est important de faire une étude sérieuse sur ce dossier ! 

- PATRIMOINE 

Les Vaîtes ne peuvent -elles pas garder  un caractère de village ! 

Malgré les assurances données par le maire, il faut être vigilants !  il n'y a qu'un rond point et le chemin de fer qui séparent les Vaîtes de la triste rue Tristan Bernard, ou de nombreux  immeubles, enserrent les quelques maisons restantes. La dernière ferme du quartier a été démolie  il y a peu ! Actuellement,  face au cimetière, d'anciennes maisons vont encore  disparaître ! ( ce n'est pas le fait de la marie).Le béton sur le pourtour de la ville mange les quartiers anciens, sans émouvoir les consciences ! 

- ARCHITECTURE 

Il  doit être possible de faire  un  projet en cohérence avec le site vert, avec des  constructions qui respectent  une densité de population  par rapport à la surface et à la verdure indispensable. 

Il ne faut pas un seul instant fléchir ! le  projet  va s'étendre sur 10 années, le contrôle du nombre de logements ne sera pas aisé, il serait bon  d'arrêter un nombre de constructions et leur nature sur maquette.  

 L'architecture a une grande importance, le logement publique ne devrait  pas être identifié comme tel! Un contingent de logements peut être  réservé sur l'ensemble! Les bâtiments collectifs doivent être beaux! pas de toit plat,  mais des constructions en harmonie avec l' architecture qui préexiste (tuiles rouges),

 Pourquoi notre quartier  devrait-il  ressembler à un autre, n'avons nous pas de savoir faire en Franche Comté?

 

Je  suis allée aussi à Fribourg! et je n'ai pas eu la même  appréciation que la personne qui est intervenue, elle a le droit ! Mais  comparons ce qui est  comparable! alignement de casernes, en carré à l'américaine!  modernes et espacées,  la source d'énergie, elle est intéressante, et la circulation pas très intense car elle n'est pas vraiment au centre, c'est un espace de sommeil pour habitant aisés! Ce qui inquiète c'est que le premier plan sur le BVV montre bien, cette disposition concentrée en bloc répartis en  quadrillage!

 

Cela  fait froid dans le dos!,Espérons que nous n'en sommes plus là!mais le discours moins tranché, n'efface pas les images, même si l'on nous dit que c'était pas un projet définitif!

 

Sauvegarde du patrimoine!

 politiques en matière d'urbanisme n'ont pas la science infuse, le maire l'a reconnu, raison de plus pour bien penser  avec la mairie, l'avenir que nous allons laisser ! La concertation pourrait s'organiser ,avec les membres de l'association,  par thème, afin que chaque volet  soit étudié avec des personnes ressources.

 

Une colline , de la verdure , c'est aussi important qu'un monument!

 

A Besançon plusieurs municipalités ont  démoli une partie du patrimoine, c'est un outrage au savoir faire de ceux qui nous ont précédé : pour n'en  citer que quelques unes:, rue de la république construction qui était  la réplique  du centre Pierre BAYLE, ! démolition des portes Battant, et d' Arènes en 1956. démolition des thermes, joyaux de notre ville etc... Aujourd'hui toutes les villes historiques trouvent des solutions et  démolissent moins !

 

La crise du logement ne passe pas forcément par la destruction des habitations et des souvenirs de ses habitants, on doit pouvoir contourner une propriété!

 Cette frénésie de tout effacer est un fléau,  notre quartier vert ne doit pas subir le même  sort. En y mettant le prix et du bon sens la municipalité peut conserver la qualité de  vie de notre quartier travaillons y ensemble!

 

Il faut que cesse à Besançon l'envahissement du  moindre espace libre par du béton. Sinon paradoxalement les cimetières du quartier  seront-ils  les seuls endroits on à encore une chance d'avoir un peu d'horizon!

Commenter cet article

MOUREL Marie-Odile 26/12/2005 15:16

J'habite Audincourt et ne suis nullement concernée directement par le projet des Vaites.
En passant dans le quartier, hier soir, j'ai vu toutes ces tentures rouges (il y a même de très jolies bouteilles rouges suspendues dans un arbre) et je me suis rendue sur ce site pour découvrir avec stupeur que ce quartier si sympa. va disparaître.
Ces 2000 logements sont démentiels !
Pourquoi détruire ces maraîchages qui semblent tout à fait représenter ce dont la ville de Besançon s'enorgueuilli, à savoir d'être une VILLE VERTE.
Pourquoi une municipalité qui semble prendre en compte les problèmes HQE, veut-elle supprimer ce coin de verdure qui a encore le parfum du Besançon d'antan et où pourraient s'installer des jardins ouvriers pour les habitants des Clairs Soleils, par exemple.
N'y a-t-il pas d'autre endroit pour construire des logements où la mixité sociale sera réelle. Bien que n'habitant pas ce quatier j'ai souvent entendu parler des problèmes des Clairs Soleils qui seront si proches. Ne risque-t-on pas de créer un second ghetto.
Enfin je suis ulcérée de penser que les rosiers rose pâle qui ornent une clôture d'un des maraîchers vont disparaître. Je les admire toujours quand je viens à Besançon et ils font totalement partie du plaisir que j'ai à retrouver cette ville
Ne tuez pas la poésie de ce quartier si précieux et si représentatif de votre ville !

oudot 17/12/2005 22:56

Excellente réflexion!
Un bémol :il n'est pas forcément opportun d'opposer nature/monument/architecture...
Eric Alauzet a évoqué un espace minéral:oui, bien sûr!
j'ai moi-même l'ambission d'un musée-atelier! Et des maraîchers, et une belle architecture, écolo, mais oui!!