Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par éric daclin

Un membre actif de l'association a déniché un document fort intéressant qui montre que dès le 30 décembre 2002, la Mairie faisait paraître une annonce légale dans l'Est Républicain afin de charger un bureau d'études d'une "mission d'étude pour la composition d'un quartier nouveau, dans le secteur dit des Vaîtes". "L'étude d'urbanisme définira la composition, la forme urbaine, l'identité, l'intégration fonctionnelle de ce nouveau quartier. Elle tiendra compte de l'évolution programmée des infrastructures viaires et des transports en commun".

Voilà, en somme depuis 3 ans, la Mairie travaille sur le sujet. Dans l'Est Républicain du 23 déc 2005, M LOYAT confirme qu'un autre bureau d'étude spécialisé dans les images 3D s'est servi de la copie rendue par le 1er bureau d'études pour pondre le document qui a mis le feu aux poudres... Le document que nous avons trouvé dans nos boîtes à lettres en mai 2005.

Depuis le mois de mai, nous avions l'intuition que cette image en 3D correspondait aux grandes lignes de ce que l'équipe municipale de M FOUSSERET prévoit pour notre quartier.

C'est désormais confirmé...

M le Maire a déclaré le 6 décembre que rien n'est bouclé et qu'il avait entendu le message des habitants des Vaîtes. Ses services ont fait travailler un bureau d'études ; espérons que M le Maire aura l'intelligence politique de ne pas seulement entendre, mais aussi de tenir compte...

Lors de chaque élection, les français montrent de plus en plus qu'ils sont déçus par leur classe politique de tous bords et par leurs promesses qui n'engagent que ceux qui les écoutent...

Espérons que l'avertissement donné par un quartier TOUT EN ROUGE sera entendu et  que M Le Maire saura y répondre en homme politique responsable. M le Maire, vous ne pouvez pas ignorer sans risque majeur l'AVERTISSEMENT de TOUT UN QUARTIER !

L'association Les Vaîtes n'a pas de but politique, elle est favorable à l'urbanisation du quartier, elle demande aujourd'hui a être VRAIMENT considérée comme un interlocuteur dans l'aménagement du quartier.

Commenter cet article