Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Association les Vaîtes

undefined
Lisez la Une de l'Hebdo de Besançon et les articles concernant le nouveau Collectif qui vient d'être crée à Besançon...
Lisez l'article de Bernard PAYOT dans l'Est Républicain d'aujourd'hui.

Il y a du nouveau... bonne lecture !
Outre un communiqué de presse rédigé collégialement par tous les membres du Collectif, nous mettons en commun sur chacun de nos blog cette information ainsi que des liens croisés.

Signalons d'autre part que vous êtes de plus en plus nombreux et intéressés par votre blog
www.lesvaites.com : 1 015 pages ont été vues pour la seule journée du 16 décembre ! 

5 associations et collectifs d’habitants de quartiers de Besançon se sont réunis pour former le Collectif pour le Cadre de Vie à Besançon

 

Pour l’instant on y trouve les quartiers Chaprais,  Montboucons, Mouras et Vaîtes.  Le collectif est ouvert à tous les bisontins qui souhaitent représenter leur quartier. Nous avons d’ailleurs des contacts avec d’autres quartiers qui projettent de nous rejoindre.

 

Ce qui nous rassemble c’est notre désaccord avec plusieurs aspects de la politique de la Ville dans les quartiers :

-         sur le fond : densification à outrance et manque de perspectives en matière de déplacements urbains.

-         sur la forme : nous ne sommes pas entendus.

 

Les échanges entre les participants du groupe nous ont permis de mettre en évidence la réponse apportée à tous par la Mairie, à savoir « faites-nous confiance ». En somme, « laissez-nous faire » !

 

Notre collectif demande dès à présent la révision du PLU (plan local d’urbanisme) ou des modifications tendant à une application plus cohérente, moins technocratique et plus humaine du PLU.

 

Quels sont les principaux problèmes dans ces quartiers qui viennent de se regrouper ?

 

Dans le quartier des Chaprais : l’association de défense des habitants, créée en 1998, dénonce l’absence d’un véritable plan d’urbanisation. Un seul objectif est affirmé : la densification, c'est-à-dire des constructions toujours plus nombreuses, d’une hauteur qui peut atteindre 19 m, puisque les Chaprais sont considérés comme « la continuité du centre ville » !

-    En cœur d’îlot, il faut remplacer la zone UB3 par la zone UB4

-        Le dynamisme de l’activité commerciale ne se traduit pas par des mesures concrètes comme le classement en zone d’activités commerciales du supermarché Casino de la rue de Belfort.

-        Le devenir des terrains Pomona appartenant à Réseau Ferré de France, laissés à l’abandon, reste flou.

-        Les riverains du dépôt Rotonde des machines TER de la SNCF veulent des mesures de protection phonique et de santé publique (pollution).

-      Les habitants s’inquiètent du tracé d’une nouvelle rue qui ferait la liaison entre la rue de Vesoul et la rue de Belfort.

 

Dans le quartier des Montboucons.  La colline des Montboucons est un quartier d'habitat pavillonnaire périurbain d'urbanisation progressive, créé par le Plan d'Occupation des Sols il y a trente ans. Ceux qui ont choisi de s'y établir l'ont fait en raison de la parfaite lisibilité urbanistique et paysagère de ce quartier.

La population a exprimé son accord de principe à un habitat diversifié pour les nouvelles zones à urbaniser, sous réserve d'y réaliser un équilibre effectif entre le pavillonnaire et le petit collectif, tel qu'il semblait tracé dans l'avant-projet du PLU, mais qu’on ne retrouve pas dans le PLU adopté

Pour les espaces urbanisés selon le POS, après quatre augmentations imposées du règlement de densité, la Mairie a, cette fois avec le PLU mis en place un règlement qui change la nature de l’urbanisme de la moitié des espaces aujourd'hui urbanisés aux  Montboucons (changement de zone).

Le comité de quartier soutenu par l'ensemble des habitants a déposé une motion lors de l'Enquête publique. La commission d'enquête a émis deux réserves, l'une portant sur la protection des collines, l'autre portant sur le risque de densification excessive du PLU et la nécessité de préserver une image paysagère  (superficie trop importante des zones UD et AUD). La Mairie n'a pas tenu compte de l'enquête publique pour ce qui est l’essentiel : la densité. C'est pourquoi un collectif d'habitants s’est également organisé pour poursuivre l'action.

 

Dans le quartier de la rue du Dr MourasLes riverains ont réagi vivement contre la décision qui a été prise par le conseil municipal de soumettre au droit de préemption une partie de la rue du Docteur Mouras et du Chemin de la Malcombe.

Les habitants dénoncent les procédés de la Mairie :

-        ils n’ont pas été préalablement informés de cette décision qui aurait pu faire l’objet d’un recours dans un délai de 2 mois ;

-         le projet d’extension du parc d’exposition qui a conduit la municipalité à préempter leurs maisons manque de clarté ;

-        la mairie ne tient pas compte des avis qui ont été formulés par les riverains qui s’inquiètent du devenir de leurs maisons familiales et de la valeur sentimentale et financière qui leur sont attribuées. »

 

Dans le quartier des Vaîtes : Les habitants en ont assez d’être dans le flou depuis 2 ans et demi; ils demandent des précisions.

-        combien de logements seront construits aux Vaîtes ?

-         à quel prix seront indemnisés les terrains ? Le seul prix qui a officiellement été annoncé par la Mairie est choquant : 3.81 €/m2.

-          qualité de la vie : la Mairie est revenue sur sa  promesse qu’à côté de maisons existantes seules des maisons seront construites. Construire des bâtiments à côté des maisons nous privera de lumière : tenez vos promesses !

-          comment seront relogées les personnes dont les maisons «gênent» ?

-          que deviendront les maraîchers et les 2 stations service qui veulent rester ?

-          nous demandons une véritable concertation, qui nous était promise et n'a jamais été respectée.

-          Conseil de quartier : nous entendons rester chapraisiens et ne comprenons pas le rattachement au Conseil de quartier de Palente sans concertation.

-         et enfin plus de transparence dans l’élaboration du projet d’aménagement.

 

Contacts :

- Chaprais : Jean Claude GOUDOT (03 81 88 40 82) et René CHEVILLARD (03 81 50 60 07)

- Montboucons : Renée JEANNERET (03 81 40 18 96) et Liliane BOURGEOIS-JEANNERET (03 81 50 65 61)

- Mouras : René GUERIN (03.81.51.23.97) et Alice SARRON (03.81.51.22.43)

- Vaîtes : Guy MOUROT (03 81 80 19 46) et Eric DACLIN (03 81 53 51 59)

  

Commenter cet article