Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par éric daclin

A lire dans la Presse Bisontine qui vient de sortir :

-Logements sociaux :  le grand mensonge !

-Recensement : le Grand Besançon à la loupe - Besançon continuerait à perdre des habitants !

-et Les Vaîtes : la Mairie défend sa position !

M LOYAT : "Non ! La Mairie ne fait pas marche arrière ! Elle travaille sur un projet de qualité qui se définira par étapes. Comme le maire l'a toujours dit et écrit, il s'agit de réaliser aux Vaîtes un quartier modèle, innovant, largement empreint de développement durable. Un quartier qui valorisera la colline et tout l'Est bisontin."

Dommage, nous avions sans doute mal compris que M Le Maire avait entendu le message de TOUS les habitants des Vaîtes en rouge... Nous pensions qu'il faisait marche arrière. Ce qui aurait été tout à son honneur. En disant que désormais 2 000 logements était un potentiel et non pas un objectif.

Nous nous inquiétons des "modèles" tristement inesthétiques que la Mairie a modelé a Besançon :

Jacques Pautard, poëte Bisontin écrivait dans un article écrit par Eric DAVIATTE dans l'Est Républicain du 12 déc 2005 : Besançon va devenir « une déracinée, une sans-papier, sans mémoire ni avenir, dans un présent anonyme, artificiel et vide... ». « La ville va devenir de plus en plus étrangère, sera de plus en plus schizophrène avec un « centre ancien » parfaitement inventé d'oeuvres d'art comme « Le delta du Doubs » . Un centre ancien donc d'où l'on acharne à détruire, sous prétexte de rénovation et progrès, tout ce qui incarnait réellement l'identité bisontine... A commencer par les derniers espaces verts comme les jardins ouvriers et maraîchages du quartier des VaîtesJuxtaposé à ce centre « historique » détruit et caricatural, le monde lunaire de plus en plus envahissant des bâtiments sans âme ni identité de la périphérie.  Ce que Besançon va devenir,  c'est un bric-à-brac sans caractère, sans air, sans herbe,  où l'on entassera de plus en plus les gens sans travail et sans communication entre eux.  Ce que Besançon va devenir, c'est une déracinée,  sans mémoire ni avenir, dans un présent anonyme, artificiel et vide. 

Nous nous étonnons et nous inquiètons de la manière de valoriser la colline des Vaîtes par des habitations...

M LOYAT déclare que "c'est en concertation avec la population que nous définirons le projet de Vaîtes. Elle est largement engagée avec tous ceux qui le souhaitent".  A la population des Vaîtes de juger. Pour l'instant la concertation a fonctionné uniquement  sous la forme d'échanges verbaux lors de réunions publiques. Chaque partie, la Mairie et la population exprimant ses arguments.

Mais la concertation n'est pas cela : c'est préparer un projet en commun, travailler ensemble, s'entendre pour agir ensemble, selon le petit Larousse. L'association Les Vaîtes attend toujours une proposition de date de réunion de travail avec la Mairie...

 

Ci dessous : réaction de Jean Claude MONNIOTTE :

Sent: Tuesday, January 10, 2006 9:42 PM
Subject: infos pour publication

Le 6 décembre Jean-Louis Fousseret a dit et répété que la voie qui est prévu de traverser les vaites sera une voix non plus à grande circulation mais une voie prioritairement pour les transports en commun.

Pourtant il existe au sein du conseil municipal une idée forte qui consiste à partir du tunnel sous la citadelle de venir rejoindre les vaites, ce qui aboutira encore à un contournement de Besançon au sein de la ville, avec tous les désagréments que cela engendre.

Alors que le percement au-dessus de Beure permettra aux véhicules venant du plateau de ne plus descendre la cote de Morre mais de contourner Besançon par Planoise.

Maintenant qu’il manque à ce plan la possibilité de rejoindre l’A36 pour rejoindre Belfort Montbéliard c’est une évidence, la solution réside par une voie de contournement par le plateau pour redescendre après Chaléze.   

Commenter cet article