Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par association les vaites

document non contractuel présenté par la mairie
L'Est Républicain du 28 octobre, sous la plume de Christophe DOLLET, souligne que la Mairie a organisé 7 réunions publiques.

L'association des Vaîtes a maintes fois déploré le manque de dialogue et un dialogue difficile avec la Mairie.
Et sauf erreur de notre part, nous n'avons compté que 5 réunions publiques en 3 ans. (sept. et 6 déc. 2005 - 4 nov. 2006 - 10 oct. 2007 et 27 oct 2008).

Dans le même article, le directeur de la rédaction de l'Est Républicain souffle sur les braises en laissant entendre que JLF a réussi à faire passer l'idée de 1500 à 2000 logements sans réaction de notre part...
Le journaliste serait-il pyromane ?
Dans le cas où cela aurait échappé à certains, nous rappelons que Jean Louis FOUSSERET est le Maire de Besançon. A ce titre il est le décideur. JLF ne s'est pas privé d'insister en nous faisant remarquer cela plusieurs fois lors de la réunion au petit kursaal...
Sa réponse montre simplement que JLF ne tient pas compte de nos nombreuses protestations et argumentations sur le sujet.
La décision lui revient. Nous disons simplement qu'il assumera également la responsabilité morale du constat qui sera fait ici, comme cela peut-être fait aujourd'hui à Planoise.
Là où on concentre les hommes, on crée des tensions qui peuvent aller jusqu'à la crise d'un quartier.

Quand, lors de la réunion, Guy MOUROT et Eric DACLIN font le constat que l'architecte F GRETHER a fait un important travail avec un esprit plein de bonnes intentions. Sa passion pour ce dossier est flagrante.
Notre honnêteté intellectuelle nous conduit naturellement à saluer son travail ainsi que les grandes idées directrices de son projet.
Nous répétons à la mairie depuis 2 ans que nous souhaitons participer au projet. Ce n'est pas en tirant à boulets rouges que nous romprons la glace de la méfiance... Voilà pourquoi nous n'avons pas bondi pour la nième fois à l'annonce de JLF de réaliser 1500 à 2000 logements. JLF connait notre point de vue, nous dénonçons les dangers de concentrer les logements et les hommes. On n'a déjà pas souvent l'occasion de se rencontrer, c'est pourquoi nous avons choisi de ne pas rabacher ce qu'il connait, mais plutôt d'ouvrir le débat sur d'autres thèmes : "ne faites pas les formes architecturales cubiques et tristes de Fribourg ! " Nous avons des idées, l'association sera très vigilante sur la qualité architecturale et vous avez noté que le maire acceptait d'étudier nos propositions.

Par rapport au projet qui nous a été présenté, il reste un autre point à régler : les maraîchers ne veulent pas déménager...
Et dernier point qui nous semble très important à règler rapidement, il y a des anciens maraîchers âgés qui aimeraient pouvoir vendre leur terrain. Ils sont restés sur l'inquiétude qui a suivi l'annonce du prix à 3.81€/m2 ; on les fait mourir d'inquiétude en les laissant dans ce sentiment qu'ils vont être dépouillés de leur seul bien.
Il faut sortir de cette situation ! L'un d'eux a d'ailleurs parlé de "respect"...

Commenter cet article