Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Association les Vaîtes

Une association se doit de tenir au moins une fois par an, une assemblée générale. Jeudi 6 juillet, l'association les Vaîtes tenait son assemblée générale en même temps que le Conseil municipal se réunissait pour adopter le projet de PLU (plan local d'urbanisme).

M LOYAT avait contacté l'association pour nous demander notre accord préalable à ce qu'une personne de la Mairie puisse assister à notre réunion. Nous avons accepté d'emblée et MM BORNOT et GOVIGNAUX sont venus. Le but de nos réunions n’est pas de s’échauffer les esprits entre nous ; c’est de passer des infos fiables et le plus objectives possibles. En ce sens, il nous semble intéressant d’avoir des intervenants qualifiés de la Mairie qui peuvent apporter des précisions en direct et sans polémique. Bien entendu lors de ces échanges, nous exprimons les inquiétudes et arguments des habitants du quartiers qui doivent influer sur les décisions de la Mairie.

 Guy MOUROT a laissé M BORNOT intervenir en début de réunion, comme il le souhaitait et il a pu apporter, ensuite, des précisions importantes qui ont permis d'élever le débat et de calmer les esprits. Précision importante : le projet de PLU n'est qu'un PROJET ; il sera soumis à enquête publique et les plans épais peuvent faire l'objet de modification. (vous savez donc qu'il vous reste à faire votre devoir citoyen en faisant des observations lors de l'enquête publique).   

  M BORNOT a tenu a dissiper certains malentendus et notamment les allusions selon lesquelles la Ville ferait des cachotteries à l’Association.
Face à nos inquiétudes relatives au projet de PLU qui prévoit que la future zone des Vaîtes sera codifiée  1 AU - B. La Mairie précise qu’il est inutile de tirer des conclusions car :

 -         il s'agit d'une zone provisoire qui sera appelée à devenir une zone dense et mixte de type UB.

 -         le 1 signifie qu’il s’agit d’une zone nécessitant une modification ou une révision avant tout aménagement (B étant la destination)

 -         le règlement des zones AU fixe les prescriptions d’occupation existantes (sur l’ensemble de la commune), dans l’attente de la modification du document d’urbanisme pour le secteur concerné (1 AU) ou d’une opération d’aménagement (2 AU).  

 Ce qui avait inquiété l’association c’est que le PLU indique qu'il s'agit d'une zone provisoire qui sera appelée à devenir une zone dense et mixte de type UB.

Comme un jeu de piste, il nous faut aller regarder dans le règlement de PLU ce que prévoit une zone UB ; les immeubles pourront atteindre R+4+attique ou combles en bordure des voies principales (soit 19 m de haut) !

 Rappelons que M le Maire avait annoncé R+3 maximum lors de la réunion du 8 décembre avec les habitants du quartier. Immédiatement à cette annonce de Eric DACLIN, M BORNOT est intervenu pour préciser que la zone des Vaîtes fera l'objet d'un règlement de zone spécifique qui précisera que les hauteurs de bâtiments seront moindres.

Lors de la réunion les représentants de la Mairie ont en effet expliqué : 

 -         qu’on peut interpréter le PLU de telle ou telle façon, mais que le PLU n’a pas pour but d’arrêter les conditions juridiques de tel ou tel aménagement  (comme le projet des Vaîtes) mais d’arrêter la politique générale d’urbanisme de la commune sur l’ensemble de son territoire.

 -         Que l’aménagement sera défini dans le cadre de ce règlement de zone.

 -         des observations des habitants ont été prises en compte dans le PLU comme indiqué par Eric DACLIN (des groupes de maisons – chemin du Vernois - ont été sortis de la zone, les maisons et bâtiments le long de la rue de la Vaîte)

 -         il y aura une enquête publique consacrée au PLU (tous les bisontins pourront faire des observations)

 -         une concertation est engagée concernant le secteur des Vaîtes

 le règlement de la zone et toutes ses prescriptions (donc la hauteur maximum) sera arrêté après la concertation avec les habitants (à l’issue de l’étude).

 Thierry OUDOT répliquait : "en attendant ce règlement de zone spécifique, ce sont bien les règles du PLU qui s'appliqueront et auxquelles nous pouvons nous référer. Les hauteurs de 19m avec 6 niveaux nous inquiètent".

 L’intervention de M BORNOT est importante et rassurante. Mais dans toutes les têtes trottaient l'impression que la Mairie a raté une occasion en dévoilant son projet de PLU. Une belle occasion de montrer aux gens du quartier qu'elle les a écouté et entendu. Ce qui est dommage c'est que le projet de PLU ne reprend pas beaucoup de demandes exprimées par les gens du quartier.

Le PLU avec son règlement épais, et ses zones aux noms barbares est une matière rébarbative pour les gens, une matière complexe et inquiétante. N'oublions pas que sur notre quartier, le PLU affectera particulièrement notre cadre de vie voire notre habitat.

Et là aussi, la mairie à loupé une occasion d'afficher un message clair et simple : "sur le quartier tel groupe de maisons sont sorties de la zone", "sur le quartier des Vaîtes on ne pourra pas construire au delà de telle hauteur..."

Il aurait été plus simple que la mairie passe quelques heures de plus à définir dans le projet présenté, un règlement pour des zones comme la notre, avec une limitation de la hauteur. Au final, elle aurait certainement gagné du temps plutôt que de s'expliquer et de se justifier à posteriori. Le résultat obtenu est que les membres présents restent inquiets et ont voté à l'unanimité le fait de poursuivre les banderoles rouges. Nous vous demandons toutefois d'enlever les banderoles dont les couleurs sont passées. Nous commanderons du tissu en septembre afin de remettre un pavillon qui n'aura pas perdu de son éclat.

Nous échangeons avec MM FOUSSERET, LOYAT, BORNOT et GOVIGNAUX. Ils nous écoutent, prennent en compte ce que nous demandons et nous font des promesses oralement. Nous pensons qu'ils s'évertueront à tenir leurs promesses (un quartier de qualité : éco-quartier). Toutefois, nous nous rendons compte que certaines seront difficiles à tenir si la mairie persiste à vouloir construire 2000 logements ou même 1800 ou 1600.  

Guy MOUROT ajoutait :  «On ne veut pas n’importe qui, mais il faut bien penser à ceux qui n’ont pas de logement et aimeraient avoir une qualité de vie comme celle qu’on a dans le quartier ».

 Plus inquiétant, c'est que les habitants du quartier ont été perturbés par ce projet de la mairie. Certains s'intéressent à ce qui sera fait, mais d'autres ne dorment plus, ils sont à cran. Ils essayent d'oublier en se mettant la tête dans le sable ; parce que le fait d'en parler les perturbe pendant plusieurs semaines.

 Nous sommes très inquiets pour eux, parce que le jour où les travaux commenceront ; la réalité risque d'être dure et on risque d'assister à de véritables drames humains.  D'où la nécessité que la maire rassure et vite ! La Mairie nous a fait des propositions intéressantes comme par exemple qu'en bordure des maisons existantes, des maisons de ville soient construites (pas des bâtiments). Plusieurs maraîchers devraient pouvoir rester (2-3 ? et à quel emplacement ?), plusieurs maisons ou groupes de maisons pourraient encore sortir de la zone et être donc préservées. Enfin, le haut de la colline des Vaîtes ne devrait pas être aménagé avec des constructions. De tout cela, nous sommes preneurs, il est urgent que ces paroles se transforment en actes afin de rassurer le quartier ! Et diminuer sérieusement la densité de constructions annoncées.   

Commenter cet article