Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par ASSOCIATION LES VAITES

l'hebdo de Besançon du 6 septembre réalise un dossier complet sur les Vaîtes.

- 4 pages sur les origines du quartier (d'où vient le nom Vaîtes ?),

- le ressenti des habitants avec un micro trottoir où 3 habitants s'expriment,

- le ressenti d'un couple qui craint pour sa maison familiale,

- et quelle est la situation actuelle du marché de l'immobilier dans le quartier (maisons et appartements).

découvrez ce dossier agrémenté de nombreuses photos inédites !

En ce qui concerne les relations actuelles de l'association vis à vis de la Mairie, précisons les points suivants :

Comme nous le disons dans l'hebdo de Besançon, nous souhaitons apaiser la situation vis à vis de la Mairie. La Mairie nous a lancé des signes d'ouverture et de dialogue. Elle a désigné un bureau d'études. Nous pensons qu'il faut laisser travailler ce cabinet parisien. La Mairie sait désormais ce que veulent et ce que refusent les habitants des Vaîtes + ceux qui apprécient de s'y promener.  Sachons faire preuve de patience en attendant la prochaine réunion publique qu'organisera la Mairie mi-oct ou fin octobre !

Sachons également faire un geste d'apaisement en retirant nos banderoles rouges abimées et décolorées ! La Mairie sait désormais que vous êtes capables de vous mobiliser pour défendre l'agrément du quartier des Vaîtes. Nous attendons tous des actes forts de la Mairie et des décisions apaisantes rapidement. Vous jugerez  de ce qui vous sera proposé par l'équipe municipale qui sait que la contestation peut reprendre à tout moment.

Dernier point : une erreur de transcription dans l'Hebdo de Besançon fait indiquer au porte parole de l'association qu'il y aurait des tours dans le quartier. Précisons qu'il n'est pas prévu de tour puisque la hauteur des constructions est prévue par le projet de PLU à 6 niveaux (19 m maximum) pour la future zone. Dans le même ordre d'idées, M BORNOT (membre du cabinet du Maire) a insisté (le 6 juillet) sur le fait qu'un règlement de zone prévoira des hauteurs moindres. Nous avons en tête que M FOUSSERET a annoncé devant la foule, lors de la réunion du 6 décembre 2005 : "la hauteur des bâtiments sera au maximum de R+3"...    En bon politique, M le Maire devrait évidemment rester sur ce qu'il a annoncé en public et devant la presse.

Il n'y aura pas de tour, mais les craintes que l'association exprimait à l'hebdo de Besançon étaient celles de la concentration urbaine dans le quartier avec 1600 ou 2000 logements. Nous estimons que le problème des ZUP n'est pas seulement dans la hauteur des bâtiments ; le problème est la concentration urbaine. Les problèmes seront identiques dans les quartiers que les logements soient concentrés en hauteur ou horizontalement, serrés les uns contre les autres. Les problèmes naitront d'une mauvaise gestion de la mixité urbaine. C'est une hérésie de placer les personnes aisées dans 4 immeubles et les logements sociaux dans un autre immeuble comme à la Mouillère. La mixité urbaine doit être de proximité et bien répartie.

La ville nous assure qu'elle travaille actuellement sur un beau quartier aux Vaîtes, un quartier de qualité. C'est précisément ce que nous attendons. 

Commenter cet article

SAINT OUEN 12/09/2006 11:42

bjr
j arrive sur votre site par un lien sur le site de Noisy
la ville de saint ouen 93 fait encore plus fort
www.asaintouen.canalblog.com
un lien de votre site est mis sur le blog
Cordialement

JJ 11/09/2006 00:22

il serait intéressant d'aller filmer une séance de conseil municipal qui parle des vaites pour la publier sur le site d'autant que cela est encouragé par la loi :
"- Mme Marie-Jo Zimmermann demande à M. le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales de lui indiquer si, lorsque la séance d'un conseil municipal est publique, le maire peut malgré tout interdire à un conseiller municipal d'enregistrer les débats ou interdire à un membre de l'assistance de procéder de son côté à l'enregistrement.
- Texte de la REPONSE : En vertu des pouvoirs de police de l'assemblée qu'il tient des dispositions de l'article L. 2121-16 du code général des collectivités territoriales, il appartient au maire de prendre les mesures propres à assurer le déroulement normal des séances du conseil municipal. Le principe de publicité des séances posé par l'article L. 2121-18 du même code, qui a conduit le législateur à prévoir la retransmission des séances par les moyens de communication audiovisuelle, fonde le droit des conseillers municipaux comme des membres de l'assistance à enregistrer les débats. Ce droit reconnu par la jurisprudence administrative a conduit les juges à considérer comme illégale l'interdiction par le maire de procéder à un tel enregistrement dès lors que les modalités de l'enregistrement ne sont pas de nature à troubler le bon ordre des travaux de l'assemblée communale (CAA de Bordeaux, 24 juin 2003 n° 99BX01857 ; CE, 2 octobre 1992, commune de Donneville ; CE, 25 juillet 1980, M. Sandre)".
Liens :
- http://questions.assemblee-nationale.fr/q12/12-64615QE.htm
- http://baiona.over-blog.com/article-1926562.html
alors on y va ?
JJ

éric daclin 11/09/2006 15:05

Bonjour JJ,
Je ne sais pas qui vous êtes, je vous invite à me contacter par l'adresse ci-dessous.
http://www.lesvaites.com/contact.php   (en respectant bien les majuscules et minuscules dans le cadre de sécurité à recopier en bas)
Votre idée est très bonne, d'autant plus que vous avez vous remarqué que nous disposons désormais d'outils permettant de mettre en ligne des films. 
Entre-nous, nous sommes allés 2 fois assister à des séances de conseil municipal ; nous nous attendions à des débats d'un autre niveau que le ras des paquerettes auquel nous assistons... C'est vraiment lamentable et stérile ! Si les électeurs savaient cela, je pense qu'il y en aurait encore moins qui iraient voter... A moins que le faire de se savoir un peu surveillés par les bisontins ; on assiste à un sursaut qualitatif de la part de nos Elus ?
le webmaster.