Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par éric daclin

Lors de la réunion publique du 4 novembre, nous avons pu échanger plus simplement avec la Mairie. Cette évolution est le résultat d'un changement de ton que nous avons relaté à plusieurs reprises depuis le printemps 2006.

Il reste toutefois vrai que comme le souligne Yves ANDRIKIAN dans l'Est Républicain du 5 nov. nos rapports restent encore teintés de méfiance de part et d'autre toujours prête à ressurgir.

Alors nous répétons à la Mairie que nous ne sommes pas des opposants systématiques et que nous savons être constructifs. Nous demandons à l'équipe municipale, alors qu'on parle actuellement de participation des citoyens au Conseil des Ministres ; nous, habitants du quartier nous demandons simplement à M le Maire à être associés à la construction de notre quartier. Associés, pas seulement consultés !

Il nous semble naturel que c'est cela la base de la démocratie... participative.    

M FOUSSERET et son équipe municipale ont fait des avancées. M LOYAT a souligné samedi les modifications apportées au projet de PLU le long de la rue de la Vaîte et dans le haut du chemin du Vernois. Ces avancées sont importantes et nous les saluons. Restent encore plusieurs demandes que nous avions faites concernant un petit groupe de 4 maisons dans le bas de la rue Anne Frank pour lesquelles nous avions demandé une sortie de la zone 1AUB pour les rattacher à la zone UD qui prévaut pour toutes les maisons de la rue.  Et concernant un autre groupe de maisons situées au début du chemin de Brulefoin avant l'IES Fontaine Argent. Ces maisons qui font partie de l'histoire de notre quartier pourraient facilement être préservées.  Ce serait encore une avancée appréciée de la Mairie.

Autre avancée : M FOUSSERET a annoncé le 6 décembre que la hauteur maximum des bâtiments sera de R+3. Il nous a précisé samedi avec son équipe que ce point sera validé et gravé dans le marbre du PLU. En effet, le quartier est situé dans une zone particulière ne comportant pas de bandes de couleur figurant au document graphique*. Dans notre zone le long des voies de circulation la hauteur maximum des bâtiments sera de R+3 sans pouvoir excéder 13m. Au dela d'une profondeur de 24m par rapport à la voie de circulation la hauteur maximum des bâtiments sera de R+2 sans pouvoir excéder 10m.

Ce point est capital et il constitue une promesse tenue par M FOUSSERET. Comme le sujet est complexe, nous lui demanderons une confirmation par courrier, ce qui ne devrait pas poser de problème.

Dernier point, dans notre article d'avant hier, nous annoncions qu'il serait bienvenu que M le Maire fasse une annonce concernant le prix du terrain de manière à rassurer. Nous avons une suggestion à ce propos.

Après la maladresse du prix dérisoire annoncé au début, cette nouvelle démarche est indispensable.

Comment rassurer alors qu'il semble qu'on ne puisse pas annoncer précisément un prix car le prix de chaque terrain dépendra selon M GRETHER de ce qui peut être construit dessus.

Comment ?

Par la méthode !

M le Maire a pris soin d'inviter les habitants pour que M GRETHER expose sa méthode de travail ; il a su nous rassurer. Il pourrait également lors de la prochaine réunion publique exposer la méthode d'évaluation d'un terrain.  Le prix sera t-il déterminé sur la base du prix d'un terrain constructible ? C'est ce que M le Maire avait annoncé le 6 décembre.  Ce point important n'a pas été entendu par les habitants car l'équipe municipale s'est empressée d'ajouter qu'il faudrait déduire du prix du marché, une partie des frais d'aménagement et de viabilisation.

M GRETHER a annoncé qu'à l'issue de la phase de diagnostic (en janvier) ; les conclusions tirées du diagnostic permettront de dégager des éléments essentiels qui constitueront le projet. A partir de ces éléments il est possible que M GRETHER et l'équipe municipale aient une idée sur le nombre approximatif de logements et puissent estimer les frais d'aménagements et de viabilisation.

Ainsi, M le Maire pourra devrait-être en mesure de nous donner une fourchette de prix de terrains qui permettrait de rassurer la population. En annonçant que le prix minimum des terrains sur la zone serait de 50 - 100 ou 150 € M le Maire gommerait les effets désastreux du prix dérisoire annoncé initialement et qui hante encore les esprits.

Réaliser des avancées destinées à calmer les esprits, expliquer ses méthodes avec transparence et associer les habitants et l'assoc à la construction de leur quartier ; telles nous semblent être les clés permettant d'ouvrir les portes de ce projet.

*les adhérents à l'association ont reçu des codes d'accès internet aux plans du quartier détaillant le projet de PLU. Les adhérents pourront donc visualiser ces bandes de couleur rouge (!) ou jaune sur d'autres zones mais pas dans notre quartier. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article