Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par éric daclin

L'association Chaprais-Rotonde vient de finaliser son site web. Voici l'adresse : www.chapraisrotonde.fr

L'expression des citoyens à l'échelle d'un quartier n'existe pas dans le découpage électoral et l'organisation de la démocratie française.

Les français peuvent choisir leurs représentants au niveau national (Président de la République, députés et sénateurs), au niveau régional (Conseiller régional), au niveau départemental (Conseiller général) et au niveau municipal (Maire). Mais rien, nada pour les quartiers !

Cette situation incongrue n'a pas échappé au Législateur qui a prévu dans la loi du 27 février 2002 créant les conseils de quartiers, l'obligation pour les communes de plus de 80 000 habitants d' « institutionnaliser » la notion de démocratie de proximité.

Encore faudrait-il que les Vice-présidents de ces Conseils de quartiers aient une légitimité et puissent véritablement exprimer et surtout affirmer la position de leur quartier face aux autres pouvoirs qui disposent de la légitimité du suffrage universel.

Alors que penser de l'application de cette Loi ? A Besançon, désormais plusieurs associations éprouvent le besoin d'apporter leur contribution à l'expression de leur quartier.

C'est donc un retour de l'expression des citoyens du quartier aux associations de leur quartier !

Il semble donc que le fonctionnement et le pouvoir des Conseils de quartier soient perfectibles malgré tous les efforts de la Mairie.

Vous connaissez l'adage selon lequel, la nature a horreur du vide ! Et désormais avec des moyens de communications simples et conviviaux comme les réunions de quartier ou les blogs, les associations occupent ces espaces de démocratie vidés de leur pouvoir.

En fait, il semblerait que les associations de quartier (Les Vaîtes, Montboucons, Chaprais-Rotonde etc) qui organisent des débats citoyens et des forums d'expression par des blogs répondent à ce besoin d'expression au niveau des quartiers. En somme, comme M Jourdain faisait de la prose sans le savoir,  nous faisons innocemment de la vraie démocratie participative !

La Mairie devrait s'en réjouir  ! N'est-il pas préférable pour un dirigeant politique que les citoyens s'intéressent à la vie de leur ville plutôt que d'avoir affaire à des moutons passifs ?

Commenter cet article