Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par éric daclin

Le conseil d'administration de l' association les Vaîtes vient de rencontrer les représentants de l'UDF du Doubs et plus particulièrement de Besançon. 

Précisons d'emblée que l' association n'a jamais cherché à rencontrer les groupes politiques hormis la majorité municipale socialiste qui détient le pouvoir de décision. 

Ainsi, nous avons été amenés à rencontrer et à échanger avec l'équipe de notre Maire JL FOUSSERET (Michel LOYAT et Christian BORNOT principalement).

Et surtout, nous avons particulièrement apprécié chacune de nos rencontres avec notre Députée Paulette GUINCHARD-KUNSTLER , toujours à l'écoute et attentive au dialogue en toute simplicité. 

Nous avons également échangé par divers canaux multiples et variés avec Eric ALAUZET (les Verts). 

D'autres personnalités politiques se sont intéressées à notre mouvement, ainsi Jean ROSSELOT et Jacques GROSPERRIN (UMP) sont venus participer à plusieurs assemblées générales de notre association et ils ont soutenu activement notre cause. 

Nous leur avons demandé d'observer une certaine discrétion (qu'ils ont su respecter) car l' association les Vaîtes n'a pas de couleur politique. 

Nous rassemblons les habitants des Vaîtes pour des idées en matière d'urbanisation du quartier, certainement pas pour des couleurs politiques. Le Conseil d'administration, comme l'association, rassemble des personnes qui ont des orientations politiques diverses et variées. 

Françoise BRANGET (UMP) est également venue à plusieurs réunions. 

Nous ne serions pas complets, si nous n'évoquions la présence dans nos rangs d'un illustre candidat à l'élection présidentielle ! 

Et oui ! Jean Philippe ALLENBACH est assidu dès le début et s'oppose à la forme et au fond du projet de la Mairie. 

Alors concernant l'UDF ! Pourquoi ce RDV ? 

Parce qu'ils ont demandé à nous rencontrer. 

 

Après les présentations d'usage et les explications de nos ressentis réciproques, nous avons évoqué certains votes qui nous sont restés sur l'estomac.

Pourquoi l'UDF a-t-elle voté lors du Conseil Municipal du 26 oct. 2005 en faveur d'un texte très flou, voire sibyllin : concernant l'opération d'aménagement des Vaîtes ? 

Catherine COMTE DELEUZE nous a expliqué que le groupe UDF n'avait pas connaissance à ce moment des tensions qu'entraînait le projet de la Mairie sur notre quartier. 

Il est vrai à leur décharge, que nous n'avons jamais cherché à prendre contact avec des groupes politiques (sauf la majorité municipale). Ils pouvaient donc, à cette époque, considérer plausibles les propos apaisants de la Mairie. 

Il semble aujourd'hui que le groupe UDF ait une autre interprétation du projet d'aménagement des Vaîtes. 

Comme nous, ils sont favorables à l'urbanisation de notre quartier, mais ils sont d'accord de respecter l'âme de notre quartier et l'existant. Ils ne souhaitent pas créer une concentration urbaine dense dans le quartier ; ils ont bien conscience de la nécessité de ne pas renouveler les erreurs du passé, de ne pas réaliser une concentration horizontale qui succèderait aux concentrations verticales des ZUP. 

Ils ont également bien conscience que le prix avancé officiellement par la Mairie (3.81€) est une spoliation pour des terrains situés à 2 000 m de la place St Pierre . Philippe GONON s'est écrié : « pourquoi 3.81€ d'un côté de la rue et 150 € de l'autre côté ? ». 

L'association a rappelé que M le Maire, lui-même, a reconnu que le prix de 3.81€/m2 est très nettement insuffisant. Il a toutefois ajouté que le prix de ne sera pas de 50€/m2 car la municipalité doit financer des acquisitions, des réseaux publics (eau, assainissement), et certains espaces publics.

L'association a rappelé aux Elus UDF, que les habitants du quartier ne doivent pas supporter de double peine payer une fois avec leur contribution aux impôts locaux pour les ouvrages qui serviront à l'ensemble des bisontins (par exemple la route ou les réseaux d'eau et d'assainissement) et supporter une dépréciation de la valeur de leurs terrains afin de contribuer une nouvelle fois aux mêmes ouvrages. 

http://www.lesvaites.com/article-2336943.html  

 Le Président UDF du Doubs et FC,  Gérard FAIVRE a affirmé : « On est dans une situation où il y a eu un choix politique au départ, qui s'est transféré ensuite sur des technocrates, une immense non communication. On n'a pas interrogé les gens concernés. 

Nous proposons 3 réformes pour la Ville de Besançon : 

- réforme de la politique de l'urbanisme pour la ville ! Et pour l'agglomération ! 

- réforme de la politique de du logement !

- réforme de la politique de la circulation, transports et stationnement. 

Ces 3 points, sur lesquels nous travaillons, seront l'ossature du programme municipal 2008 de l'UDF. 

Et enfin, la spoliation des terrains soit disant « non constructibles » à l'intérieur de Besançon. Ce n'est pas entendable !». 

Cette rencontre était l'occasion de faire connaissance. 

Sur beaucoup de points, il était trop tôt pour demander à l'UDF des engagements précis. 

Ces précisions pourront être apportées prochainement. En effet, l'association compte bien interviewer les futurs candidats aux élections afin de leur demander leurs positions. 

Bien sûr, nous n'irons pas rencontrer Ségolène, Nicolas, François ou d'autres ! Mais nous inviterons les candidats aux prochaines élections législatives, qui se présentent sur la circonscription et qui souhaitent recueillir les voix des habitants, à nous préciser leurs idées sur l'aménagement du quartier. 

Et pour être transparents, nous mettrons sur le blog les vidéos des interviews ! 

En conclusion, nous précisons que l'association est prête à rencontrer tout groupe politique représenté au Conseil Municipal. 

Le seul empressement dont on pourrait nous taxer, serait d'afficher une disponibilité toute particulière pour la majorité socialiste. Nous sommes toujours disponibles pour les rencontrer dès qu'ils le demandent pour échanger et discuter car nous avons bien conscience que jusqu'à preuve du contraire, ce sont eux qui ont le pouvoir. 

 

(ont participé à cette réunion : Gérard Faivre, Odile Faivre (candidate aux élections législatives), les conseillers municipaux Catherine Comte Deleuze et Michel Josse ; Philippe Gonon, ainsi que 2 adhérents UDF habitant le quartier

L'association était représentée par les membres du conseil d'administration). 

Commenter cet article

Pierre 19/03/2007 13:03

pourquoi ne pas contester le boulevard qui va polluer tout le (futur) quartier ?on veut faire de l'éconologie ( économie-écologique ) en construisant un quartier "vert" en faisant passer un boulevard monstrueux en plein milieu alors que les routes existantes sont très bien ?
pourquoi ne pas prendre un engagement politique pour contrer le projet ?....
 

Association les Vaîtes 19/03/2007 13:34

Merci pour votre commentaire !
Vous avez raison. On peut légitimement s'interroger sur l'utilité de construire une double voie de circulation + une voie réservée aux bus ou à un tramway. C'est surprenant de dédier une voie aux transports en commun à une extrémité de la ville (donc un bout de ligne) ! On imagine l'espace occupé par cette voie par rapport à la maigre circulation des bus ou d'un tramway ?  Nous pensons également aux maisons des personnes âgées qu'il aura fallu détruire pour cette voie. Et ce drame doit également être mis dans la balance par rapport à l'utilité de ce projet.
Vous avez raison, les voies existantes suffisent largement. Il n'y a jamais de bouchons aux Vaîtes. En revanche, chacun peut apprécier quotidiennement les bouchons au centre ville et sur le boulevard Blum.
Alors vous avez raison, quelle utilité d'une super-voie de circulation aux Vaîtes, si ce petit boulevard nous conduit sur un bouchon ?  N'y a-t-il pas de place pour des voies de désserte parallèles des futures habitations qui seront construites ? N'est-il pas possible d'intégrer les nouvelles constructions ainsi que les nouvelles voies de déssertes en préservant l'existant et en conservant une logique de quartier humain ?
En ce qui concerne l'engagement politique, nous avons été clair dans cet article, sur le fait qu'il est totalement inopportun que l'association prenne un engagement politique. Il faut aussi savoir que les leaders écologistes bisontins jouent un rôle moteur dans ce projet d'aménagement du quartier avec une densité certaine comme dans le projet de voie de circulation avec une voie réservée aux transports en commun...