Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Association les Vaîtes

La ville de Besançon était en pointe en 2005 lorsqu'elle nous présentait son projet d'éco-quartier aux Vaîtes. Mais mal ficelé, préparé en catimini par des techniciens du service urbanisme depuis décembre 2002, et imposé avec la force et puissance de la mairie, ce projet a logiquement cafouillé.

Le Maire a eu l'intelligence de demander à ses adjoints et ses services de revoir leur copie.

Et désormais la ville de Besançon développe un vrai projet d'éco-quartier aux Vaîtes élaboré, un peu par la force des choses, avec la contribution des habitants. Mais s'intégrant désormais dans l'environnement de la colline des Vaîtes, des jardins du quartier et nous l'espérons en préservant les horticulteurs et maraîchers qui sont l'âme et les témoins de l'histoire de notre quartier.

Le projet d'éco-quartier des Vaîtes a donc pris du retard. Est-ce pour cette raison que la Mairie annonce son projet d'éco-quartier Vauban ?

La Mairie a acquis le foncier de l'ancienne caserne et projette de construire 650 à 700 logements aux "normes de consommation BBC à minima pour proposer de l'accession à la propriété, du locatif, du logement social" (cf article de l'Est Républicain du 5 déc).

Les logements seront quelques maisons superposées et des immeubles plus grands avec 40 à 50 logements et jusqu'à 7 étages.

Ceci nous conduit à nous interroger, la notion d'éco-quartier à Besançon, n'est-elle pas une simple étiquette permettant de construire de nouveaux quartiers à forte concentration de population. On connait les désastres qu'ont produit ces quartiers à population concentrée.

Mais qu'on se rassure, demain, on ne va plus concentrer en construisant des hautes tours espacées entre elles avec des pelouses  autours.

On va construire des logements moins hauts, plus serrés avec des jardins autours !

Combien de temps faudra-t-il pour que nos penseurs de la Mairie comprennent que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Que c'est la concentration urbaine conjuguée à l'absence de réelle vie dans ces quartiers qui sont la cause des maux que nous connaissons.

 

Si vous voulez positiver, et terminer sur une note heureuse ? Nous vous invitons à lire l'illarente interview du président de la jeune association "Vivre autrement à Besançon" qui prone la construction de logements participatifs. Nous reprenons ses propres termes :

"le logement est cher, pourquoi vouloir doter chaque appartement d'une chambre d'amis ? Il est possible de réfléchir à l'idée d'une chambre d'amis commune". (sic !)

Il n'y a que des écolos purs et durs pour imaginer que les français ont tous les moyens de penser à doter leur appartement d'une chambre d'amis... Amis écolos, visitez donc les appartements de vos concitoyens !

Il n'y a que des écolos purs et durs pour imaginer qu'en dehors de leur secte, les gens seront suffisamment disciplinés pour gérer et se répartir équitablement une chambre d'amis commune.

Finalement, la Mairie a raison, il est peut-être préférable de les faire vivre entre-eux dans leur immeuble participatif. Et nous espérons qu'il y aura d'autres écolos plus ouverts dans notre quartier !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

langlade 27/03/2011 12:19



Quel rapport avec les écolos !?