Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Association les Vaîtes

JL FOUSSERET a annoncé le 14 mars, lors d'une conférence de presse qu'il entendait payer 8.05 €/m2, les terrains des Vaîtes dans le périmètre d'urbanisation. 

L'Est Républicain en a fait d'ailleurs une forte couverture médiatique très positive qui a eu pour effet de valider ce prix dans les esprits.

Les personnes les plus âgées, souhaitant règler par avance leur succession sont d'ailleurs disposées à baisser les bras et laisser partir leur terrain à prix bradé.

 2 ventes de terrains sont en cours :

- un terrain situé rue Anne Frank, vendu par Mme Simone SEYDEL pour un montant de 7 076.46€.

Etrangement, la surface ne figure pas dans le compte rendu du Conseil Municipal ni dans l'ordre du jour, nous l'avons retrouvée dans un article paru dans l'Est Républicain du 11 mai et signé de Bernard PAYOT. La surface est de 742 m2 soit 9.53€/m2.

- un terrain situé rue François Rein, vendu par M Vincent COURTOIS pour un montant de 21 671.20 €.

Aussi étrangement nous faisons le même constat que précedemment, la surface est de 2 349m2 soit 9.22€/m2.

(ces informations sont publiques et figurent dans le compte rendu du Conseil Municipal du 6 mai 2011).

 Nous avons dans un premier temps interrogé France Domaine afin de leur demander quelles bases et références de prix de terrains leur ont permis de déterminer un prix de 7€ pour les terrains des Vaîtes.

Nous avons reçu une réponse de M le Directeur Régional des Finances Publiques, nous indiquant que les évaluations produites par son Service ne sont destinées qu'au seul commanditaire, en l'occurence la Ville de Besançon.

 Nous interrogeons donc le Maire de Besançon par le courrier suivant.

Il est important de savoir si les bases retenues par France Domaine pour déterminer son prix de 7€/m2 sont fondées ou non.

C'est pourquoi, en l'attente de cette réponse importante, nous prévenons nos adhérents qui seraient en cours de négociation avec la Mairie, qu'il est de leur intérêt de surseoir aux négociations.

courrier mairie 052011 

Commenter cet article