Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Association les Vaîtes

pinoccio

Déjà en mars 2011, notre Maire n'avait-il pas abusé les journalistes de la presse quotidienne régionale pour faire accréditer à grand renfort de conférence de presse, l'idée que le prix des terrains des Vaîtes sera de 8,05 €/m2 ?

Nos journalistes, à l'époque, n'avaient pas vu la ficelle et ont fait leurs gros titres de ce prix de 8,05 €/m2.

Pour beaucoup de monde, comme c'est écrit dans le journal... c'est forcément la vérité...

Aucune référence de prix de vente, n'existait jusqu'à cette date, dans la zone des Vaîtes à urbaniser.

Le but de la Mairie était d'instaurer son prix par la pravda écrite dans le journal, afin que des ventes soient réalisées à ce prix et  puissent servir de référence à une future décision de justice.

Est-ce cela l'honnêteté, l'exemplarité dont devrait faire preuve nos politiciens ?

N'est-ce pas plutôt une manoeuvre destinée à construire un prix de spoliation ?

Quand la ficelle fonctionne, qu'attendez-vous de leur part ?

Qu'ils recommencent, bien sûr !

C'est ainsi que le Service Urbanisme a indiqué,  à l'Est Républicain, (cf article paru le 17 juillet), que le prix de 8.05€ était définitif avec les dernières décisions de justice. 

Un échange constructif avec le journaliste, Pierre LAURENT, lui a permis de rétablir la réalité.

Nous venons d'apprendre que le Service Urbanisme continue de colporter ces mensonges !

Le politburo n'a-t-il donc pas disparu ?

Dans un article du 15 avril 2014, sur le blog des Vaîtes, nous évoquions déjà cette décision de la Cour de Cassation, rendue juste entre les deux tours des élections municipales... 

La Cour de Cassation a cassé la décision de la Cour d'Appel de Besançon qui avait estimé le prix des terrains des Vaîtes à "20-25 € minimum".

La Cour de Cassation a sanctionné le raisonnement insuffisamment argumenté de la Cour d'Appel pour déterminer ce prix, comme l'évoque justement le journal.

Mais la Cour de Cassation n'a pas porté de jugement sur le prix, lui-même.

Elle aurait pu casser la décision et déterminer un prix.

Elle ne l'a pas fait, renvoyant l'affaire devant la Cour d'Appel de Dijon.

Aujourd'hui les cartes sont totalement rebattues concernant le prix. Personne ne peut affirmer que le prix sera de 8-10-12-24 €.  

La décision de la Cour de Cassation ne préjuge donc en rien de la décision que pourra prendre la Cour d'Appel de Dijon, favorable ou défavorable.

Il est donc faux de relayer une information accréditant un prix de 8€/m2. Ce sera peut-être le cas... ou peut-être pas.

Pourquoi relayer une information erronée ? Pour sapper et décourager des personnes âgées déjà fragiles ?

Alors oui, le Service Urbanisme, a certainement raison d'annoncer que la Mairie va réaliser beaucoup d'acquisitions de terrains. Il aurait dû ajouter... à des personnes âgées fatiguées et usées. A un prix dérisoire par rapport au prix de marché, mais est-ce bien glorieux ?

Et les bisontins peuvent-ils se réjouir du malheur et de la spoliation de leurs voisins ? 

L'incertitude sur la valeur de votre propriété privée n'est certainement pas le meilleur moteur du dynamisme. Demain, ce sera peut-être votre tour de faire l'objet de la convoitise de nos politiciens...

Lorsque votre tour viendra, vous n'aurez plus que des regrets... pas eux... ! 

Commenter cet article