Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Association les Vaîtes

Dimanche soir, le site de l'Est Républicain annonçait un dossier complet sur le tram avec de nouvelles observations du Préfet rendant quasi impossible le passage du tram par le centre ville.
En fait de dossier, il s'agissait surtout d'une interview du Préfet par Christophe DOLLET qui égratigne et tacle le préfet dans son titre, mais qui cite tout de même Jacques BARTHELEMY : "la Boucle n'est large de de 800m, c'est la longueur de 2 rames de TGV".
Le Préfet indique que le 2 oct. il a fait savoir à JL FOUSSERET que le rapport de la direction du patrimoine du ministère de la Culture était opposé à la pose de LAC (lignes aériennes de contact) dans le secteur de la Boucle et Battant. Il ajoute que c'est la direction du patrimoine qui signera les autorisations de travaux et qu'elle ne changera pas de position.

Surcoût ? Ce n'est pas l'Etat qui paiera !
Le Préfet rappelle que l'Etat va déjà apporter 30 M€ de subventions au projet de tramway.
Les autres observations que le Préfet ajoute ne sont pas bloquantes : la DRAC attire l'attention sur l'archéologie et la nécessité de prendre de sérieuses précautions lorsqu'on creusera, la station de Chamars qui est prévue dans une zone rouge du plan de précaution contre les inondations et les pompiers qui ont également émis un avis défavorable sur les lignes aériennes car selon eux, il faudrait changer l'ensemble des camions pour des systèmes à nacelle.
En fait le Préfet affirme, avec quelques précautions, qu'il serait plus simple que le tram passe par les quais.

Alors un peu orienté ce dossier, qui comprend, en outre un petit registre "d'idées reçues ou fausses" ? Au premier rang desquelles, "le tram, on va le sentir passer sur nos impôts locaux". Faux selon Christophe DOLLET, mais qui doute encore que le versement transport et les subventions reçues suffisent à financer le tram sans augmentation des impôts locaux ? 

L'article sur JL FOUSSERET qui s'interroge aurait mérité d'être plus développé. Beaucoup de bisontins étaient surpris par la réaction soft de JL FOUSSERET à la suite du refus des lignes aériennes au centre ville. Plus précis aujourd'hui, "sans mettre l'intégrité du Préfet en cause", JL FOUSSERET ajoute que l'on peut "légitimement se poser des questions devant l'argumentaire développé : il ressemble singulièrement à celui de la CCI, du Medef, de l'Union des commerçants et des 2 députés UMP".

Que va faire JL FOUSSERET ? Arrêter son projet et opter pour un BHNS (bus à haut niveau de service) ? L'Etat n'est-il pas le meilleur bouc émissaire qui soit pour justifier cette inflexion du projet ?
Négocier avec le ministère de la Culture ? Poursuivre son projet malgré les surcoûts ?
Une action nous semble exclue, attaquer la décision du ministère de la Culture devant le Conseil d'Etat ? Trop long et trop retardant pour la réalisation du tram. 

Commenter cet article