Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lesvaites.com  : défendre le quartier des Vaîtes contre la bétonisation ! La mairie veut construire 1150 logements et détruire l'habitat d'espèces animales protégées !

La presse bisontine interview Anne VIGNOT sur le dossier chaud des vaîtes

30 Août 2020, 12:10pm

Publié par Association les Vaîtes

La presse bisontine a interviewé Madame la maire de Besançon sur plusieurs sujets. Concernant les vaîtes, elle précise qu'un "groupe d'habitants et un comité d'experts scientifiques seront constitués et c'est à l'issue de leurs conclusions qu'une décision sera prise. J'ai confié à un chercheur bisontin dont personne ne pourra contester la rigueur et la légitimité le soin de constituer un groupe en toute autonomie. Ce groupe sera constitué avant le prochain conseil municipal du 14 septembre."

"Si le comité de scientifiques me dit que pour le territoire, sur le plan urbanistique, hydrologique, de déplacements ou du point de vue de la biodiverstié ce n'est pas possible de faire quoi que ce soit, alors oui, je me rangerai derrière son avis. Mais s'ils me disent le contraire, il y aura bien un projet [NDLR : de constructions aux vaîtes]".

Cette déclaration est vraiment surprenante ! Pourquoi dépenser les finances municipales en constituant 2 commisions alors qu'une étude a déjà été réalisée sur le sujet de la biodiversité sur 2 jours et une nuit d'écoutes nocturnes en mai 2018 ? Ce temps d'étude très court a tout de même permis d'établir la présence de 31 espèces animales protégées et la conclusion de la demande de dérogation reconnait que "L’urbanisation du secteur entrainera une diminution et une disparition locale d’habitats anthropiques (jardins, vergers, bosquets, prairies, friches) d’espèces protégées et donc des populations faunistiques associées."

http://www.bourgogne-franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/03_demande_de_derogation_cle56c119.pdf

Alors pourquoi payer une autre étude alors que la présence de 31 espèces animales protégées est attestée comme l'effet destruction induit par le projet d'urbanisation ? Ne serait-ce pas pour obtenir une justification lui permettant de relancer la betonnisation ? 

La suite ignoble de la part d'une maire tête de liste écologiste serait un remake de la méthode infame de l'aménageur territoire 25 illustrée par cette demande de dérogation pour la destruction, l'altération ou la dégradation de sites de reproduction ou d'aires de repos d'animaux d'espèces animales protégées qui coche toutes les cases de l'anti-écologie !

http://www.bourgogne-franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/01_cerfa_destruction_sites_cle1e27e1.pdf

La demande de dérogation pour la capture et l'enlèvement de salamandres et tritons alpestre et helveticus, d'alyte accoucheur et d'autres amphibiens et reptiles est du même tonneau dont on fait le vinaigre...

http://www.bourgogne-franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/02_cerfa_capture_cle1f81e1-1.pdf

Nous espérons vivement que la maire de Besançon aura la force de faire face aux pressions des bétonneurs qui ont porté le projet d'urbanisation des vaîtes et n'ont éprouvé aucun scrupule de provoquer la destruction de l'habitat d'espèces protégées !

Nous vous invitons à lire la presse bisontine de septembre 2020 !

 

Voir les commentaires

Vigie des vaîtes : 2 mois d'actions suivies par les médias

23 Août 2020, 13:55pm

Publié par Association les Vaîtes

Voilà 2 mois que les militants occupent aux vaîtes un terrain de l'aménageur Territoire 25.  Ils entendent empêcher la bétonnisation, l'artificialisation des sols et la destruction de l'habitat de 31 espèces animales protégées.

Pour ces 2 mois, une fête était organisée hier. Les médias se sont déplacés.

 Nous vous invitons à lire l'Est Républicain d'aujourd'hui dont nous reproduisons un extrait. Le journaliste reconnait que la tour a fait l'objet d'aménagements de sécurité et ne semble sincérement pas plus dangereuse que d'autres lieux fréquentés à Besançon.

Nous vous invitons également à visionner le reportage de France 3 Bourgogne-Franche-Comté.

reportage France 3  Bourgogne Franche-Comté 22 08 2020 - Vigie des vaîtes
reportage France 3 Bourgogne Franche-Comté 22 08 2020 - Vigie des vaîtes

Les 2 médias soulignent le risque que la Maire Anne Vignot envoie les CRS pour déloger les militants. Une Maire écologiste, peut-elle vraiment envoyer les CRS contre des militants écologiques qui défendent le vivant et la biodiversité ?

D'autant plus que l'occupation par les militants ne ressemble pas du tout à une ZAD. Le terrain est maintenu propre et nettoyé, les militants ont conscience qu'ils conduisent leur action entourés d'habitants, aussi ils respectent des règles en arrêtant tout bruit ou toute musique vers 22h.

Propreté, calme... difficile dans ces conditions pour la Maire Anne Vignot de leur envoyer les CRS...

 

Voir les commentaires

Pourquoi une vigie aux vaîtes ?

22 Août 2020, 21:06pm

Publié par Association les Vaîtes

Nous vous invitons à lire ce document rédigé par les militants qui entendent empêcher la betonnisation et l'artificialisation des sols et la destruction de l'habitat de plus de 31 espèces animales protégées aux vaites.

Il répond aux questions :

Pourquoi une vigie aux vaîtes ?

Construire aux vaîtes ? Une fausse solution au problème du logement.

L'occupation des vaîtes c'est illégal ?

tract vigie des Vaîtes aout 2020 : pourquoi une vigie aux vaîtes ? construire aux vaîtes ? une fausse solution au problème du logement.
tract vigie des Vaîtes aout 2020 : pourquoi une vigie aux vaîtes ? construire aux vaîtes ? une fausse solution au problème du logement.
tract de la vigie des vaîtes : l'occupation des vaîtes c'est illégal ?
tract de la vigie des vaîtes : l'occupation des vaîtes c'est illégal ?
tract de la vigie des vaîtes : l'occupation des vaîtes c'est illégal ?
tract de la vigie des vaîtes : l'occupation des vaîtes c'est illégal ?

 

Voir les commentaires

Arrêté municipal contre les écologistes qui défendent le vivant et la biodiversité

11 Août 2020, 10:58am

Publié par Association les Vaîtes

Une des premières mesures de la maire Anne VIGNOT a été de prendre un arrêté municipal contre les écologistes, qui sont pourtant ses électeurs, vis-à-vis de leur action de défense du vivant et la biodiversté. Cette action est menée contre la bétonnisation engagée par la SPL Territoire 25, l'aménageur choisi par l'ancienne municipalité. Par cet arrêté municipal, Anne VIGNOT se place dans le camp de la bétonnisation, de l'artificialisation des sols et de la destruction de l'habitat d'au moins 31 espèces animales protégées. Vraiment surprenant pour une maire tête de liste écologiste !

Cela d'autant plus que les motivations et considérants de cet arrêté ne sont pas fondés, la preuve par l'image :

La solidité de la vigie des Vaîtes

La vigie est maitenue par de solides haubans fixés au sol par de gros pieux, même lors des forts coups de vents et orages de cet été, la vigie est restée stable, y compris au sommet. Des filets de protections ont été installés au sommet et afin de sécuriser la montée ou la descente. Pour la sécurité, des grillages et une porte installés à la base de la vigie permettent de limiter l'accès.

la solidité de la vigie des vaîtes maintenue par des haubans et la sécurité assurée par de nombreux filets de sécurité
solidité et sécurité de la vigie des vaîtes
le respect des gestes barrières à la vigie des Vaîtes

Pourquoi ce rappel par un arrêté municipal à la seule attention des militants qui défendent le vivant aux Vaîtes ? Pourquoi ce traitement différentié par rapport à d'autres endroits comme les places publiques de Besançon, la gare d'eau, le skatepark etc... où ce rappel n'est pas effectué ? Encore une application du précepte selon lequel vis à vis de ses amis "qui aime bien chatie bien" ?

Aux vaîtes, les militants ont pris toutes les dispositions afin d'inciter et permettre le respect des mesures barrières, eau, savon, masques, comme en témoigne cette photo.

dispositions mises en oeuvre pour assurer les mesures barrières à la vigie des vaîtes
dispositions mises en oeuvre pour assurer les mesures barrières à la vigie des vaîtes

L'arrêté municipal du 7 août est donc non fondé. Espérons que la maire Anne VIGNOT renoncera à basculer du côté obscur en faisant sien ce projet de l'ancienne municipalité de bétonnisation, d'artificialisation des sols et de destruction de l'habitat d'au moins 31 espèces animales protégées.

arrêté municipal 7 août 2020 Besançon
arrêté municipal 7 août 2020 Besançon
arrêté municipal 7 août 2020 Besançon
arrêté municipal 7 août 2020 Besançon

 

Voir les commentaires

La vigie des Vaîtes pose problème à la mairie...

17 Juillet 2020, 20:29pm

Publié par Association les Vaîtes

Offensive de la mairie pour impressionner les occupants d'un terrain de l'aménageur Territoire 25, qui luttent contre la bétonisation aux Vaites.

Tout d'abord un tweet de Besagora ce matin à 10h30, visiblement bien en source avec la mairie, et de nature à légitimer l'intervention de CRS. Puis un article de ma commune info relayant un courriel de la mairie demandant la destruction de la mairie et posant cette destruction comme préalable à toute discussion avec Anne VIGNOT.

A toutes fins utiles, rappelons qu'Anne VIGNOT était venue le vendredi soir précédant le second tour des municipales à la Vigie des Vaîtes et qu'elle n'a jamais posé cette condition comme préalable à toute discussion, puisqu'elle est d'ailleurs déjà venue sur place sans émettre aucune remarque critique sur cette tour de guet.

Précisons également qu'au delà de la portée symbolique de cette tour de guet, cette vigie a été précisément érigée comme un moyen de résistance passive afin d'éviter d'être délogés par les CRS. Puisqu'en cas d'intervention des CRS, des militants montent sur la tour tandis que d'autres s'attachent passivement au pied de la tour afin de dissuader les CRS d'intervenir au risque de provoquer un accident dont ils porteraient la responsabilité.

Demander la destruction de la vigie des Vaîtes comme préalable à la discussion revient donc à demander aux militants de déposer leur principal moyen de résistance passive et donc un moyen de pression important sans aucune garantie d'être entendu par la mairie.

Que chacun sache que les militants veillent à la sécurité notamment en limitant les accès à la vigie.

Il est important qu'ils continuent à être particulièrement vigilants sur ce point.

article ma commune info publié le 17 07 2020 à 16h28

 

Voir les commentaires

Le détail de la décision du Conseil d'Etat décidant la suspension des travaux aux Vaîtes

5 Juillet 2020, 18:00pm

Publié par Association les Vaîtes

Loin de se cacher après ce camouflet du Conseil d'Etat, le directeur général de Territoire 25 s'exprimait dans l'Est Républicain de samedi 4 juillet. Du blabla de sa part, mais sans publier la décision du Conseil d'Etat.

Voici le lien vers la décision du Conseil d'Etat et les passages significatifs :  http://www.conseil-etat.fr/fr/arianeweb/CE/decision/2020-07-03/430585

"le projet urbain dans lequel il s'inscrit, à une raison impérative d'intérêt public majeur. En présence d'un tel intérêt, le projet ne peut cependant être autorisé, eu égard aux atteintes portées aux espèces protégées appréciées en tenant compte des mesures de réduction et de compensation prévues, que si, d'une part, il n'existe pas d'autre solution satisfaisante et, d'autre part, cette dérogation ne nuit pas au maintien, dans un état de conservation favorable, des populations des espèces concernées dans leur aire de répartition naturelle."

[...]

"toute dérogation aux interdictions mentionnées aux 1°, 2° et 3° de l'article L. 411-1 du code de l'environnement précité doit répondre à trois conditions distinctes et cumulatives, dont l'absence de solution alternative satisfaisante."

[...]

"le moyen tiré de ce qu'il n'est pas établi, en l'état de l'instruction, eu égard aux éléments dont les requérants ont fait état devant le juge des référés du tribunal administratif de Besançon, que le besoin de logement identifié par la commune ne pouvait pas être satisfait par des solutions alternatives permettant de limiter l'atteinte portée aux espèces protégées, est de nature à faire naître un doute sérieux sur la légalité de l'arrêté attaqué."

[...]

"Il résulte de tout ce qui précède, et sans qu'il soit besoin de se prononcer sur les autres moyens de la demande, que les associations " Les Jardins des Vaîtes " et " France Nature Environnement 25-90 " sont fondées à demander la suspension de l'exécution de l'arrêté qu'elles attaquent."

"D E C I D E :"
--------------

[...]
"Article 4 : L'exécution de l'arrêté du 18 mars 2019 est suspendue."
(il s'agit de l'arrêté préfectoral qui avait accordé une dérogation aux dispositions de protection de l'environnement de 31 espèces protégées)



 

 

Voir les commentaires

Communiqué de l'association des jardins des Vaîtes

5 Juillet 2020, 07:25am

Publié par Association les Vaîtes

Communiqué de l'association des jardins des Vaîtes du 4  juillet :

Hier le Conseil d'Etat a de nouveau donné raison à notre association Jardins des Vaîtes et à France Nature Environnement 25-90 en réaffirmant la suspension des travaux aux Vaîtes. C'est une nouvelle et éclatante victoire devant les tribunaux !

Les espèces protégées, la faune, la flore, les jardinièr·es des Vaîtes peuvent respirer : les travaux ne reprendront pas de sitôt !!!

Quelques explications succinctes de l'état de la procédure judiciaire.

  • Le 6 mai 2019, le Tribunal Administratif suspendait les travaux aux Vaîtes, suite à l’action conjointe de nos deux associations Jardins des Vaîtes et France Nature Environnement 25-90. Il considérait en effet que le besoins en nouveaux logements sur la commune de BESANCON n’était pas établi et que le projet contesté ne répondait donc pas à une raison impérative d’intérêt public majeur.
  • Le vendredi 3 juillet le Conseil d'Etat a bien retenu la demande faite par Territoire 25 et l'Etat de réexaminer le dossier, sur le motif que la lecture du juge au Tribunal Administratif aurait été erronée. Le Conseil d'Etat a donc revu l'ensemble du dossier des Vaîtes pour se prononcer lui aussi sur le fond.
  • Le Conseil d’Etat retient quant à lui un autre moyen pour prononcer la suspension des travaux : il a considéré, contrairement au premier juge, qu’il existait un intérêt public majeur concernant le besoin de logements mais retient qu’il n’est pas établi que la création de nouveaux logements ne pouvait pas être satisfait par des solutions alternatives permettant de limiter l’atteinte portée aux espèces protégées. Autrement dit, le Conseil d’Etat a considéré que ce projet n’était pas justifié sur le site des Vaîtes.
  • L’affaire reviendra, au fond, devant le tribunal administratif de Besançon dans les prochains mois. Et notre association compte bien revenir sur le premier point de notre argumentation, à savoir la raison impérative d'intérêt public majeur, que nous continuons à considérer non pertinente.
  • par ailleurs, la question nous ayant été posée... Territoire 25 est le bras armé de la mairie dans cette affaire. C'est une SPL, société publique locale, à capitaux publics, où la ville de Besançon et la communauté urbaine sont les principaux actionnaires. Nicolas Bodin, ex-adjoint à l'urbanisme est par ailleurs membre du CA et représentant de la ville dans cette société. Il est à noter également que c'est bien la mairie qui a organisé la conférence de presse annonçant son pourvoi en cassation au Conseil d'Etat, et non pas Territoire 25, qui a agi ainsi pour le compte de la ville.

Nous vous renvoyons donc à deux lectures :

Après toutes ces émotions, nous réaffirmons ici avec force notre volonté de préserver les Vaîtes, ses jardins, sa faune, sa flore, ses habitant·es humains et non humains.
Nous vous invitons également à vous rendre ce dimanche entre 14h et 18h à la Vigie où une fête aux enfants est organisé !

On ne lâche rien !

Voir les commentaires

Le Conseil d'Etat donne raison à la protection de la nature contre le lobby bétonneur !

4 Juillet 2020, 16:23pm

Publié par Association les Vaîtes

Bravo à l'association des jardins des Vaîtes (dont les co-présidentes sont Claire ARNOUX et Marie-Hélène PARREAUX) et à France nature environnement 25-90 ! Le Conseil d'Etat a retenu les arguments des défenseurs de l'environnement contre le lobby bétonneur conduit par la mairie. Le préfet du Doubs avait pris un arrêté autorisant une dérogation aux règles de protection de la nature. Il autorisait ainsi l'aménageur Territoire 25 à réaliser des travaux aux Vaîtes dégradant l'environnement touchant 31 espèces protégées recensées. (28 espèces d'oiseaux protégés, 4 espèces d'amphibiens protégés, 2 espèces de reptiles protégés, 2 espèces de mammifères protégés. 

Le Tribunal administratif de Besançon avait ordonné la suspension des travaux, jugeant qu'il n'y a donc pas un besoin de construire à Besançon tel qu'il justifie la destruction de l'environnement d'espèces protégés, d'autant plus que les mesures de compensations prévues par l'aménageur ne permettaient pas la protection des espèces protégées. Le Conseil d'Etat a validé la suspension des travaux. 

Les travaux ne vont pas reprendre de sitôt, mais le directeur général de Territoire 25 précise déjà réfléchir à d'autres solutions pour l'écoquartier des Vaîtes afin de ne pas dégrader l'environnement. Il reconnait ainsi que le projet qu'il poursuivait dégradait l'environnement. Cet aveu mérite-t-il qu'il soit possible de lui faire confiance alors que dès le jugement rendu, il ne renonce pas à son projet dément. Le dossier des Vaîtes a été mal emmanché depuis le début avec un autoritarisme de la mairie, un dol organisé pour capter les terrains à vil prix. Ce projet s'est fait doublé par le projet d'écoquartier Vauban qui marque actuellement le pas en raison de la suppression du moteur constitué par les avantages fiscaux à l'investissement locatif dans des villes comme Besançon. En plus de cela, aujourd'hui l'attractivité de Dijon au détriment de Besançon et les difficultés économiques liées à la crise du Covid devraient conduire à réfléchir nos nouveaux dirigeants municipaux qui se disent écologistes et soucieux de préserver l'environnement.

Voir les commentaires

La Vigie des Vaîtes en vidéo

26 Juin 2020, 22:50pm

Publié par Association les Vaîtes

Très belle vidéo sur la Vigie des Vaîtes. 

Une vie sociale à la fois spontanée et structurée dans le quartier. Le terrain (propriété de l'aménageur bétonneur Territoire 25) est tenu propre et le soir à 22h, les militants passent le message d'éteindre toute musique et de ne pas parler fort. Extinction progressive des feux par respect du voisinage.

Effectivement, la Vigie des Vaîtes n'est pas une ZAD au sens où on l'entend.

Elle est propre et tenue de manière très respectueuse.

https://twitter.com/emma_audrey_fr/status/1275130258405154820?s=20

La vigie des Vaîtes - ZAD des Vaîtes

 

Voir les commentaires

Débat sur France 3 - 25 06 2020 - les 3 candidats et les Vaîtes

26 Juin 2020, 18:53pm

Publié par Association les Vaîtes

Débat animé avec brio et pugnacité par Jérémy Chevreuil, le 25 juin sur France 3, qui interroge les candidats sur leur programme pour les Vaîtes.

https://youtu.be/QICp0yx8MYo

"Mme Vignot pourquoi vouloir continuer le projet irréaliste des Vaîtes ?"

"M Fagaut quel est le coût de votre programme d'installer une ferme urbaine aux Vaîtes ?"

"M Alauzet [en annonçant à l'avance qu'il faut construire aux Vaîtes] est-ce que vous préjugez l'avis que rendra la convention citoyenne que vous souhaitez convoquer ?"

Bétonner ou ne pas bétonner aux Vaîtes ! Nous vous invitons à regarder ces 7 minutes de débat très intéressant.

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>