Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lesvaites.com  : défendre le quartier des Vaîtes contre la bétonisation ! La mairie veut construire 1150 logements et détruire l'habitat d'espèces animales protégées !

agissons ensemble !

Des militants déploient une banderole sur une grue à Besançon

21 Novembre 2021, 11:59am

Publié par Association les Vaîtes

Des militants déploient une banderole sur une grue à Besançon. 20 nov 2021
Des militants déploient une banderole sur une grue à Besançon. 20 nov 2021
Des militants déploient une banderole sur une grue à Besançon. 20 nov 2021
Des militants déploient une banderole sur une grue à Besançon. 20 nov 2021

Lisez l'article de l'Est Républicain dans le journal du dimanche 21 novembre 2021.

Les militants toujours imaginatifs d'Extinction Rébellion Besançon ont déployé, samedi, une banderole sur une grue du chantier de l'écoquartier Vauban. Ils ont également réalisé un affichage dans les rues menant aux quartiers Viotte, Vauban et Vaîtes.

Charlotte, porte parole du jour pour Extinction Rebellion : "nos espoirs lors des dernières élections ont été déçus. La mairie de Besançon fuit ses responsabilités" [...] à Besançon, "il y cinq grosses sociétés qui emploient le béton comme arme de destruction massive, alors que des alternatives existent. Nos revendications c'est de privilégier la réhabilitation et l'emploi de matériaux biosourcés comme le bois, la terre-paille ou la fibre végétable".  C'est exactement le contraire du projet de bétonisation des Vaîtes voté par le conseil municipal, le 30 septembre 2021 !

Voir les commentaires

Appel à rassemblement le 30 sept à 17h devant l'Hôtel de ville de Besançon

29 Septembre 2021, 08:15am

Publié par Association les Vaîtes

Avec plusieurs associations, nous appelons à un rassemblement le 30 septembre 2021 à 17h devant le Conseil municipal sur le parvis de l'Hôtel de ville de Besançon.

Le Conseil municipal sera appelé à voter le projet de bétonisation des Vaîtes retenu par Madame la Maire et présenté lors d'une conférence de presse mi-septembre.

Quelle mauvaise farce d'avoir demandé un rapport à un groupe d'études composé de scientifiques (GEEC), organisé une grande consultation numérique, suivie d'une Conférence citoyenne rassemblant 50 bisontins et bisontines qui ont consacré 3 samedi sur leur temps libre, tout cela pour que la majorité municipale tire une conclusion tronquée en ne retenant que les mots qui l'arrangent !

Comment une Maire et ses adjoints écologistes issus d'EELV (Europe Ecologie Les Verts) peuvent-ils devenir porteurs d'un projet de bétonisation de terres fertiles et d'un ecosystème naturel humide, hérité de l'ex majorité fousseretistes pro-béton ?#secoucherdevantlesbetonneurs

 

Voir les commentaires

La farce d'EELV à Besançon dénoncée sur Médiapart

20 Septembre 2021, 08:01am

Publié par Association les Vaîtes

Un GEEC de scientifiques réunis, une grande consultation numérique et une Conférence citoyenne organisées à Besançon au printemps 2021, tout cela pour que la Mairie en retienne une lecture tronquée et très personnelle et qu'EELV (Europe Ecologie Les Verts) se couche devant les bétonneurs. 

La farce est grotesque, elle vient d'être dénoncée dans un blog logé sur le site Médiapart à travers un excellent article !
https://blogs.mediapart.fr/jb-merliere/blog/190921/ecologie-besancon-de-lespoir-la-farce?s=03 

 

Voir les commentaires

Besançon, une consultation tronquée, EELV se couche devant les bétonneurs

19 Septembre 2021, 13:24pm

Publié par Association les Vaîtes

projet de bétonnisation des Vaîtes présenté par la mairie de Besançon - septembre 2021
projet de bétonnisation des Vaîtes présenté par la mairie de Besançon - septembre 2021

Madame la Maire de Besançon a présenté cette semaine le projet de la majorité municipale pour les Vaîtes. Force est de constater qu'à Besançon EELV (Europe Ecologie Les Verts) s'est couché devant les bétonneurs en assumant un projet d'artificialisation de terres fertiles.

Plus grave, ce revirement est présenté comme légitimé par une consultation de 50 citoyens appelés pour rendre un avis à la suite d'une Conférence citoyenne au printemps. Pourtant, la majorité municipale fait une lecture toute personnelle et totalement tronquée de l'avis rendu... Nous reproduisons ci-dessous ainsi qu'un lien vers le rapport complet.

Les citoyens ont clairement affirmé "l'impératif de respecter le zéro articificialisation nette tant que la réhabilitation ou la transformation de logements vétustes, de friches artisanales, commerciales et industrielles sont possibles dans la zone des Vaîtes et plus généralement sur le territoire bisontin."

Ils ajoutent "la construction de logements sur les Vaîtes est soumise à une décision judiciaire encore pendante. Si le besoin en logements était confirmé par le tribunal, nous souhaitons que la construction aux Vaîtes soit encadrée comme suit [...]".

Depuis la publication de cet avis, aucune décision du tribunal n'est intervenue pour confirmer ou pas le besoin de logements à Besançon, la présentation du projet de bétonnisation est aujourd'hui prématurée. Alors pourquoi autant d'empressement ?

210704_Rapport-final_Conference-citoyenne_VaitesVdef5.pdf (besancon.fr)

 

 

 

 

Voir les commentaires

La conférence citoyenne rejette le projet initial d'éco-quartier des Vaîtes

4 Juillet 2021, 21:49pm

Publié par Association les Vaîtes

Rapport de la Conférence citoyenne : préserver les Vaîtes
Rapport de la Conférence citoyenne : préserver les Vaîtes

La Maire écologiste de Besançon a estimé nécessaire de recueillir l'avis de trois instances pour prendre une décisions sur la question de construire ou pas aux Vaites.

Le GEEC composé de 12 experts a rendu un rapport très critique sur le projet prévu. La Consultation numérique a recueilli 1237 propositions, commentaires et votes, 90% des expressions étaient en faveur de la préservation de la nature aux Vaîtes. Au terme de 3 journées, la Conférence citoyenne a rejeté le projet initial d'éco-quartier aux Vaîtes.

La majorité des citoyens a adopté un avis visant à préserver la nature aux Vaîtes, les possibilités de constructions se limitant aux zones teintées en bleu sur ce plan.

Ils ont expressément tenu à rappeler en préambule : "il est pour nous impératif de respecter le zéro artificialisation nette tant que la réhabilitation ou la transformation de logements vétustes, de friches artisanales, commerciales ou industrielles sont possibles dans la zone des Vaîtes et plus généralement sur le territoire bisontin. Ceci nous permettrait de respecter le plan de biodiversité du Gouvernement établi en 2018. [...]

Plus largement, nous ne partageons pas la politique définie de création de 500 logements neufs par an pour assurer une croissance de la population à Besançon. L'attractivité de la Ville ne peut pas être liée uniquement à la construction de logements. [...]

L'attractivité de la ville doit être traitée par les leviers suivants : l'emploi, le cadre de vie, l'offre culturelle, la vie associative et pas uniquement par la construction de logements."

Concernant le projet de la mairie de construire une gigantesque école sur l'emplacement exploité par 2 maraichères, la conférence citoyenne exprime un avis très clair : "Nous considérons qu'il est préférable de réhabiliter l'école existante. Pour nos enfans qui sont et seront les premiers concernés par les problèmes environnementaux, il paraît incohérent d'implanter la structure d'apprentissage sur des terres nourricières devenues rares et si importantes pour notre survie."

Désormais, comment Mme la Maire écologiste pourrait-elle maintenir un projet de bétonisation aux Vaîtes ? RDV au Conseil municipal du 30 septembre.

Voir les commentaires

6 associations à la Conférence citoyenne

20 Juin 2021, 21:01pm

Publié par Association les Vaîtes

Madame la Maire a estimé nécessaire de recueillir l'avis de trois instances pour prendre une décision sur le projet des Vaîtes : le Geec, la consultation numérique et la Conférence citoyenne.

Samedi 19 juin, six associations sont intervenues devant la Conférence citoyenne. Le cadre imposé par la Mairie est surprenant : un temps d'intervention limité à 25 minutes par assocation et refus catégorique de la Mairie de nous communiquer la question posée aux citoyens. Le cadre d'intervention des 6 associations était donc celui d'un élève qui passe son Bac sans avoir connaissance du sujet. Cocasse mais vrai !

Pourquoi cette opacité et un tel manque de transparence ? La question posée par la Mairie à la Conférence citoyenne est-elle secrète à ce point ?

Une semaine plus tôt, les services de la Mairie et les bureaux d'études attributaires des appels d'offres ont présenté leurs sujets devant la Conférence citoyenne.

Les citoyens participants à cette Conférence se sont montrés très intéressés par les interventions passionnées et argumentées des représentants des associations. Les citoyens ont souhaité poser de nombreuses questions, à tel point que Respublica, en charge de conduire la Conférence, a laissé les interventions se poursuire 45 mn de plus.

Les interventions des six associations illustrent l'adage "seul on va vite ; ensemble on va plus loin ! "

Nous espérons cheminer ensemble avec les 51 participants à cette conférence citoyenne comme avec la Mairie, afin d'éviter l'artificialisation inutile de terres fertiles et la préservation d'un îlot important de fraicheur à l'est de Besançon.

Les citoyens ont ensuite poursuivi leur journée avec d'autres intervenants.

Le 3ème journée de la Conférence citoyenne rassemblera uniquement les citoyens avec l'agence Respublica qui conduit la conférence. Cette journée sera consacrée à la rédaction de l'avis en réponse à la question mystérieuse de la Mairie.

Voir les commentaires

Lettre ouverte de 6 associations concernant la conférence citoyenne

14 Juin 2021, 17:15pm

Publié par Association les Vaîtes

Madame La Maire de Besançon a estimé nécessaire de recueillir les avis de 3 instances pour prendre une décision sur le projet des Vaîtes : le GEEC, une consultation numérique, et une conférence de 51 citoyens éclairés par le rapport du  GEEC et la consultation numérique.

6 associations (cf les signataires ci-dessous) ont été appelées à participer à des échanges dans le cadre de cette conférence citoyenne. Nous avons été contactés individuellement par la société Res publica, choisie par la Mairie pour conduire cette consultation. Sans nous concerter, nous avons tous refusé le cadre d'intervention qui nous a été proposé/imposé. Le refus de Res publica de nous entendre individuellement nous a conduit à échanger ensemble par visio, alors que nous ne nous connaissions pas. 

Vous trouverez la lettre ouverte que les 6 associations adressent à Mme La Maire, M l'Adjoint à la Démocratie participative et à Res publica, avec copie à la presse.

 

 

Voir les commentaires

Même pas peur de la magouille !

6 Avril 2021, 20:08pm

Publié par Association les Vaîtes

La conférence citoyenne tourne à la farce, ou plutôt la mauvaise farce, la mauvaise blague bien épaisse !

C'est quand même diiinnngue, ce tirage au sort de 50 citoyens ! Alexandra CORDIER, élevée au bon grain par JL FOUSSERET afin de poursuivre son ouvrage, est tirée au sort !

Franck MONNEUR, ancien directeur de campagne de E ALAUZET, également tiré au sort sur les listes électorales !

Chère Alexandra, chère Franck, avec autant de chance, il ne vous reste plus qu'à jouer à l'euromillions ! C'est sûr, vous allez gagner et vous pourrez vous partager la grosse cagnotte !

Non ? vous n'êtes pas convaincus ?

Effectivement, Franck MONNEUR, à qui on reconnaîtra des principes et une honnêté intellectuelle, ne s'est pas laissé abusé. Il a refusé de participer à la conférence citoyenne...  question de déontologie. Merci M MONNEUR. Bravo !

Rien de tel du côté d'Alexandra CORDIER  ! Le revers qu'elle a subie aux élections, ne lui a pas permis de poursuivre l'ouvrage de JL FOUSSERET, qui a lancé les bulldozer à l'assaut de Besançon. Qu'à cela ne tienne, à l'heure qu'il est, elle n'a toujours pas démentie sa participation au simulacre de consultation à 55 000 €. 

Les rescapés de l'ancienne municipalité voulaient faire passer cette consultation par les Conseils consultatifs d'habitants noyautés, finalement ce seront des citoyens, soigneusement "tirés au sortilège" qui statueront. A côté de cela, les responsables d'associations sont soigneusement écartés. Vive la démocratie !

Le jour 1 du confinement est une belle journée pour les promoteurs qui vont trouver les écologistes bisontins encore plus fréquentables que les fousseretistes !

Le dicton du jour : "A Besancon, le 1er jour du confinement, avec ta consultation, prend la population pour des c..."

Tout cela est indigne et ne va certainement pas apaiser la situation aux Vaîtes !

Avenir des Vaîtes : l’ancien directeur de campagne d’Eric Alauzet refuse de participer à la conférence citoyenne • macommune.info

Écoquartier des Vaîtes : Alexandra Cordier tirée au sort pour participer à la conférence citoyenne • macommune.info

 

Voir les commentaires

Une publication à ne pas manquer

4 Avril 2021, 09:16am

Publié par Association les Vaîtes

L'association les jardins des Vaîtes a publié un recueil frais et vivant sur les Vaîtes.

En ventes dans les librairies "L'intranquille" et "les sandales d'Empédocle".

La conclusion de ce document : "un projet inutile et imposé".

Ne manquez pas le petit manuel de contre-propagande à celle conduite par les vieux briscards pro-béton de l'ancienne équipe municipale, qui contaminent, chaque jour, notre Maire, jusqu'à la faire s'asseoir sur les principes qu'elle défendait autrefois... lutter contre l'articificialisation des terres. 

Y-a-t-il un vaccin contre ces contaminations ?

Voir les commentaires

2ème contribution de l'association les Vaîtes au GEEC

30 Mars 2021, 08:55am

Publié par Association les Vaîtes

Nous avons reçu des messages d'habitants de Besançon souhaitant apporter une contribution à la consultation numérique organisée par la Ville de Besançon. Ces personnes ont souhaité connaitre les arguments que nous développons et qui motivent notre opposition au projet de construction massive dans le quartier des Vaîtes.

C'est la raison pour laquelle nous publions à travers 3 articles (les 28-29 et 30 mars) les 2 contributions réalisées par l'association les Vaîtes au GEEC. 

Une première contribution réalisée le 12 janvier 2020 a été prise en compte par le GEEC, la seconde contribution envoyée le 3 mars n'a pas été retenue par le GEEC, sans explication de la part du Président du GEEC. Peut-être était-elle gênante en regard d'une partie inclue dans les conclusions, ne remettant pas en question le besoin de construire toujours plus. Le GEEC a pourtant relevé que la solution consistant à rénover des logements existants ne semblait pas être prise en compte par la mairie.

M le Président du GEEC,

Mesdames, messieurs les membres du GEEC,

 

L’association les Vaîtes vous a adressé, par courriel le 12 janvier, une contribution à vos travaux.

Nous complétons cet envoi par cette seconde contribution.

En effet, nous avons lu avec intérêt les déclarations de M Hervé RICHARD dans l’Est Républicain. Il nous a semblé que le GEEC tire l’essentiel de ses sources des éléments que lui apporte la Mairie.

Or la Mairie n’est pas un acteur neutre dans ce dossier. C’est le porteur du projet d’urbanisation aux Vaîtes.

Notre association porte depuis 2005 une opposition au projet de la Mairie qui aurait totalement saccagé le quartier et l’habitat d’espèces animales protégées.

Pour mener à bien son projet, la Mairie a choisi d’exproprier à vil prix : 8€ le m2 des terrains situés au centre de la ville. Cette méthode brutale a braqué la population du quartier et engendré de nombreux contentieux devant les tribunaux civils et administratifs.

De nouveaux opposants au projet se sont exprimés à travers l’association des jardins des Vaîtes.

Et plus récemment, les travaux menés par l’aménageur Territoire 25, sans respect des espèces animales protégées présentes sur le quartier, ont même conduit des zadistes à installer une vigie dans le quartier afin de défendre le vivant.

Outre le nombre d’occupants présents physiquement de juin à novembre 2021, ces groupes rassemblent sur les réseaux sociaux ainsi que sur des sites activistes assurant l’anonymat des membres.

Un groupe Facebook ouvert rassemble 1267 personnes et deux groupes fermés comptent 736 et 149 abonnés.

Toutes ces raisons nous conduisent à rappeler une conclusion de notre 1ère contribution : quand un projet est mal monté depuis le début, la sagesse et la raison ne conduisent-elles pas à ne pas s’obstiner ?

Dans notre précédent envoi, nous avons développé 2 thèmes :

(1) Il n’est pas besoin de lancer un projet de construction aux Vaîtes

(2) les Vaîtes, un écrin fragile apprécié de la population, refuge d’espèces animales protégées. Les Vaites participent à la régulation hydrologique et climatique de l’est de Besançon

  • (1) A l’appui du 1er thème, nous avons exposé :

-L’évolution de la population comme celle de la population active ne peut pas justifier autant de constructions,

-La diminution de la taille des ménages ne justifie plus un besoin d’autant de constructions,

-Le rythme élevé de construction a augmenté le nombre de logements vacants, 

-L’évolution de la population ne peut pas justifier plus de constructions,

-La mairie utilise ses arguments erronés jusque devant la plus haute juridiction administrative, le Conseil d’Etat.

       (2) Et sur le second sujet développé, nous avons apporté les arguments suivants :

-Les Vaîtes lieu naturel de promenade pour de nombreux habitants des quartiers alentours,

-La nature aux Vaîtes est menacée par les méthodes de l’aménageur,

-L’artificialisation des sols et la problématique de l’eau,

-Les Vaîtes puit de fraicheur vs les zones de chaleur des quartiers l’entourant.

 

Nous avons appuyé nos arguments par des sources non partisanes. Mais nous avons conscience que le GEEC comporte de nombreux membres ne vivant pas à Besançon. Aussi, il nous semble nécessaire, au-delà des arguments que nous avons présentés, de les illustrer non seulement par des sources mais aussi par la preuve.

Depuis 2005, nous affirmons qu'il n'y a pas de besoin de construire autant de logements à Besançon. La précédente municipalité nous répondait que nous n'y comprenions rien et effectivement environ 600 appartements ont été vendus chaque année à Besançon entre 2007 et 2012. Mais nos arguments étaient fondés, ces ventes étaient artificielles car uniquement soutenues par les avantages fiscaux apportant une réduction d'impôt aux investisseurs. Entre 2012 et 2017, les effets de ce dopage ont fléchi à 500 appartements vendus chaque année. Et badaboum, la suppression de la carotte fiscale depuis la loi de finances pour 2018, votée par l'Assemblée Nationale, le 21 décembre 2017, a supprimé les avantages fiscaux de la loi Pinel pour les futurs logements réalisés en zone B2.

Les seuls logements qui ont encore pu bénéficier du dopage à la construction de la Loi Pinel à Besançon sont ceux pour lesquels un permis de construire a été délivré avant le 31 décembre 2017 et vendus avant le 31/12/2018.

Preuve que la carotte fiscale est un élément déterminant pour doper le marché de l'immobilier dans une ville dont l'activité économique n'attire plus et dont la population est stable ou décroissante depuis des décennies, les permis de construire s'affichent et se conservent sur leurs panneaux comme de vieux millésimes, sans que les bâtiments ne se montent. Ainsi, un panneau du promoteur Seger est affiché rue Jacqueline AURIOL (près de la rue Tristan BERNARD) depuis décembre 2019, sans aucune avancée dans la construction, comme l’illustrent les 3 photographies ci-dessous, prises le 24 février 2021.

Autre illustration par la preuve, avec un projet de grand ampleur, l'écoquartier Vauban. Pourtant placé à proximité du centre-ville avec une magnifique vue sur la citadelle, ce projet est à la peine. La phase 1 qui doit accueillir 430 logements arrive péniblement à son terme.

Beaucoup de ces 430 logements ont été commercialisés avant la fin de l'avantage fiscal, mais depuis c'est la bérézina sur les ventes.

Au point que la Mairie revienne sur le cahier des charges et accepte, contre toute attente, la réalisation de 8 maisons avec un petit carré de jardin. Précisément ce que la précédente équipe municipale honnissait.

L’adjoint à l'urbanisme - Aurélien LAROPPE- précise dans La Presse Bisontine (p10) que proposer des maisons à la vente avec un carré de jardin permet de limiter la fuite des familles vers la périphérie.

Nous ajoutons qu'effectivement depuis la crise sanitaire, la demande de petites maisons individuelles avec une jardin est une tendance marquante au détriment des appartements en ville.

En outre, face à la demande d’achats de logements en berne et aux difficultés de mener à bien le projet sous la forme de logements à usage d’habitation, la municipalité accepte qu’une partie de la surface soit dédiée à une résidence sénior et peut-être une crèche privée.

Les 3 photographies ci-dessous, prises jeudi 25 février à 10h30, illustrent le peu d’activité sur le site du projet d’éco-quartier Vauban.

Enfin, nous relevons que la municipalité a décidé de s’engager dans la lutte contre les îlots de chaleur en dédiant 1 m€ /an aux projets de transformation des espaces publics, cours d’écoles et de crèches, squares.

Il serait paradoxal, et ce serait jeter l’argent par les fenêtres que d’engager en parallèle, un grand projet de construction et par conséquent d’imperméabilisation des sols et de destruction du vivant, aux Vaîtes, alors que nous avons démontré et les faits le confirment ; il n’y a pas de besoin d’autant de constructions à Besançon.

Nous espérons que le GEEC pourra retenir tout ou partie des éléments développés dans les conclusions d’expertise qu’il rendra à la mairie.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, mesdames, messieurs les membres du GEEC, nos salutations distinguées.

                  

Les membres du Conseil d’administration de l’association les Vaîtes.                        

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>