Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Association les Vaîtes

Nous vous proposons de voir, à travers la synthèse qui suit, les exemples de projets dans des agglomérations de taille moyenne telles que le Mans, Brest et Nîmes.

Le coût d’un tel projet peut-il être un obstacle à sa réalisation dans des agglomérations moyennes ?

Il est vrai que tous les projets de tramways réalisés ont été faits dans des agglomérations de plus de 200.000 habitants. Pourtant d’autres villes, telles Besançon et Nîmes étudient la possibilité d’implanter un TCSP.

Le Mans, c’est avant tout, dans l’esprit de tous, les 24 heures auto ou moto. Chef-lieu du département de la Sarthe, elle est l’ancienne capitale du Maine. La ville du Mans est labellisée « Ville d’Art & d’Histoire » par le Ministère de la Culture... A Besançon, nous avons Vauban...
Le parallèle s'arrête là car Le Mans est une ville plus grande que Besançon. L'agglomération du Mans regroupe neuf communes et compte environ 195 000 habitants dans
son unité urbaine de 160 km2 (146 105 habitants intra-muros).
Le Mans a inauguré sa 1ère ligne de tram en 2007.
http://www.tramwaydumans.fr/accueil_033.htm


 A Brest, le tramway n'est pas encore réalisé.
Brest compte 145 200 hab et l'agglomération de Brest métropole : 213 545 hab sur 220 km2.
Encore une fois, tant la ville que l'agglo sont de tailles plus importante que Besançon.
Le projet de tram a été initié en 2007, par une phase d'étude et de choix du design. Il devrait aboutir à une mise en service mi 2012.
Le tram devrait être emprunté par 45 000 personnes chaque jour. 27% de la population de l'agglo et 38% des emplois seront directement desservis à moins de 450m du tracé de la ligne.
Le coût était estimé à 298 M€ en 2006.
http://www.letram-brest.fr/portail

L'opposition UMP et Modem à Brest a demandé un référendum sur le projet de tramway.


A Clermont-Ferrand, le tramway est entré en service en 2006 sur une distance de 14.7 km.

Réaliser une ligne de tram réclame des investissements colossaux. Compte tenu du poids à supporter, il faut en effet éventrer profondément toutes les rues sous les futures voies pour dévier tous les réseaux enterrés.
Devant les inconvénients du tramway traditionnel (coût et travaux lourds) certaines villes telles Caen, Nancy et Clermont-Ferrand, ont opté pour un "tramway sur pneus", nécessitant moins d'infrastructures et à priori accessibles à des villes plus petites. Par ailleurs, un tramway sur pneus peut rouler sans guidage en dehors de sa voie dédiée, se comportant comme un bus classique, ce qui n'oblige pas à réaliser toute la ligne d'un coup.

Malheureusement, l'expérience de ces villes pionnières tempère l'intérêt pour ce système : outre les problèmes techniques de jeunesse, il s'avère que le coût réel, incluant l'exploitation, n'est pas si inférieur que cela à celui du tramway traditionnel (par exemple env. 700€ par pneu...)
Le tramway de Clermont-Ferrand utilise la technologie Translohr. Le translohr roule sur des pneus, mais il est guidé par un rail central serré entre 2 galets.

Le parc est composé de 20 rames de couleur "fleur de lave". Chaque rame est constituée de 4 modules, pour une longueur de 32m et une capacité maxi de 238 personnes.

Le choix d'un tramway sur pneumatiques et guidé par un rail central aurait été dicté par le passé historique de la ville. En effet, la ville est le bassin de développement de la manufacture de pneumatiques Michelin. Cette société a pesé de tout son poids lors du choix du matériel.
Pire : la technologie du translorh est-elle vraiment fiable ?

Le tramway a déclanché une opposition d'une partie de la population tels les irréductibles gaulois :
http://lesirreductiblesgaulois.unblog.fr/2008/09/09/le-tramway-clermontois-fait-du-bruit-une-verite-qui-blesse/
http://www.leclermontois.fr/spip.php?article354

http://transclermont.itrams.net/articles/derail_translohr.html

Lisez : http://transclermont.itrams.net/articles/derail_translohr.html
et sur les déboire du translorh de Padoue (Italie)  http://img179.imageshack.us/my.php?image=padova1up1.jpg
ou le translorh de Tianjin en Chine http://www.botteghedellaguizza.com/cina.html

Encore une fois, il s'agit d'une ville plus importante que Besançon : 140 700 Clermontois et 281 200 habitants pour l'agglo sur 300 km2.

Ce système de tramway sur pneus a été adopté également à Nancy et à Caen, dont les réseaux connaissent des difficultés ayant occasionné plusieurs interruptions du service, parfois pour des périodes de plus de 8 mois pour Nancy, et ont pu provoquer des accidents. Par exemple, la chaussée s'est creusée d'ornières très rapidement (env 2 cm en 4 ans à Nancy). A Caen, la bande de roulement a été recouverte avec un produit bitumeux spécifique, moins plat et moins confortable qu'un goudron habituel. Autre incident, le frottement puis explosion des pneus de la rame lors de l'entrée en station...
L'utilisation de pneus sur une chaussée contraint de saler cette dernière en cas de verglas ou de neige, ce qui n'est pas nécessaire avec le rail.

Puisque tous les exemples actuels de villes et d'agglo qui ont des projets de tram, sont en fait de taille plus importante que Besançon, nous avons cherché une ville et une agglomération de plus petite taille que Besançon.
Nous avons trouvé Douai...


Douai compte 42 796 hab.  et 157287 hab. en 1999 pour la Communauté d'agglomération du Douaisis.
Le "tramway de Douai" est un projet d'autobus à guidage magnétique au sol, entre Douai (Cité Technique) et  Guesnain. Il devait être mis en service en septembre 2008. Il est réalisé par la société néerlandaise APTS.

Il circulera sur une voie réservée en béton dans laquelle ont été implantés, tous les 4 mètres, des plots magnétiques protégés par de la résine qui émettent des signaux "lus" par le véhicule au moyen d'un système informatique embarqué.

La ligne A, longue de 12 kilomètres, desservira 21 stations distantes d'environ 400 mètres les unes des autres. Avec une fréquence de 10 minutes en heure de pointe, il pourra transporter  900 voyageurs par heure.

10 rames de 18 mètres et 2 rames de 24 mètres ont été commandées. Elles seront accessibles aux personnes à mobilité réduite, grâce au plancher bas intégral et aux stations ajustées à leur hauteur, mais aussi aux personnes dont la vue est déficiente.

Ces rames seront propulsées par un moteur à gaz ou un système hybride. Le système fonctionnera sans caténaires. A terme, il sera prévu d'utiliser de l'hydrogène.

Le montant de l'investissement s'élève à 134 millions d'euro hors taxes. Il est aussi prévu la construction de la ligne B pour 2011 et des lignes C et D vers 2020.
Mais pour le moment, l'administration française n'a pas délivré les autorisations de circulation d'Evéole car il s'agit d'un concept nouveau en cours de validation en France.
D'autre part, il faut reconnaître que ce projet s'apparente plus à la mise en site propre d'autobus articulés un peu plus grands que ceux qui circulent déjà à Besançon.


Dans un même ordre d'idée, l'agglomération de Nîmes-Métropole (146 000 habitants à Nîmes et 236 000 sur l'agglo et sur 162 km2), vient d'opter pour un réseau de grands bus sur pneus à haut niveau de service (l’étude préalable aurait montré qu’un Tramway irait au-delà des besoins réels de l’Agglomération), avec la possibilité d’évoluer à moyen ou plus long terme vers d’autres technologies.
Voici un exemple de ville et d'agglomération plus grande que la notre et qui opte pour un réseau de transport à moindre coût que le tramway.
 
 Irisbus à Las Vegas (USA).

http://www.lineoz.net/forum/viewtopic.php?f=1&t=13644&start=0

Tramway sur fer, tramway sur pneus, transport en commun en site propre propulsé au gas oil, au gaz naturel, à l'hydrogène ou à l'éléctricité.
Le  tramway est un équipement lourd à la mode. Combien de villes grandes et moyennes ne l'adoptent-elles pas ?
Il est pour beaucoup d'entre elles, le symbole de leur dynamisme. 
Pourra-t-il voir le jour à Besançon ?
Sous quelle forme ?
A quel prix ?

Nous vous proposons de voir dans un prochain article quel est le coût d'un tramway.

Commenter cet article

antitram 01/10/2008 11:32

le tracé est la: http://picasaweb.google.fr/phil.gonon/TramwayDuGrndBesancon#5251932066186026034le système de Lyon, Caen ou Clermont sont les meilleurs.il va falloir de l'électricité pour le tram, est ce que c'est le nucléaire qui va servir ou la construction d'un barrage sur le doubs?