Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lesvaites.com  : défendre le quartier des Vaîtes contre la bétonisation ! La mairie veut construire 1150 logements et détruire l'habitat d'espèces animales protégées !

Les plus beaux chrysanthèmes des Vaîtes !

27 Octobre 2005, 12:26pm

Publié par Eric DACLIN

chantal-jobard-fleurs.jpg

Aujourd'hui ce sont de magnifiques fleurs de toutes les couleurs qui poussent dans le quartier des Vaîtes !

Demain, ce sont des immeubles qui pousseront à leur place...

Si vous préférez voir des fleurs  plutôt que des immeubles, soyez logiques
Venez achetez vos chrysanthèmes chez les horticulteurs des Vaîtes !

Ici les chrysanthèmes ont poussé à Besançon, ils ont mémorisé la rigueur du climat franc-comtois et résisteront mieux au froid.

Venez choisir vos chrysanthèmes dans les serres, vous aurez le choix et la qualité en plus !

patrick-boichard-dans-sa-serre.jpg

Voir les commentaires

Les Vaîtes monopolisent le débat au Conseil Municipal du 26 oct.

26 Octobre 2005, 23:00pm

Publié par éric daclin

MEDZEB eco quartier de Grande Bretagnefutur champ d'immeubles serrés20h15 - 23h30 : plus de 3 heures de débats pour évoquer un malheureux petit point parmi 85 points de l'ordre du jour !      Une vingtaine d'habitants des Vaîtes sont venus écouter les débats dans la dignité, sans aucune réaction bruyante. Parfois abasourdis par certains arguments, parfois ragaillardis se raccrochant à un espoir...

 Quel était le point à l'ordre du jour ? Après la concertation que la Mairie a organisé au sujet du PLU (plan local d'urbanisme), l'équipe municipale définit les modalités de la concertation préalable à l'opération d'aménagement d'urbanisme des Vaîtes.

C'est à dire une phase de présentation du projet et d'écoute des réactions peut-être un peu comme cela a été fait avec une plaquette envoyée dans les boîtes à lettres en mai, une exposition Place Pasteur du 10 juin au 13 juillet, une ou plusieurs réunions publiques et recevoir les réactions des habitants par courriers, sur un registre ou sur RDV.

Cette concertation est le préalable à l'enquête publique qui déterminera si le projet est ou non d'utilité publique en ce qui concerne l'aménagement d'une voie de transport et la construction de logements d'autre part.

Hier soir, certaines positions ont été utilement clarifiées :

- Ainsi M. Michel Loyat qui a tenu un discours d'ouverture au dialogue et présentait des avancées intéressantes : "le prix de 3.81 €/m2 n'est pas adapté à la situation des Vaîtes" et "nous avons une objectif raisonnable de 2000 logements, mais ce n'est pas figé".  Même si nous ne sommes pas en accord avec ce qui suit "on verra si c'est 1 800 ou 2 200 logements", M. Loyat a le mérite de perséverer dans sa ligne de conduite qui est discussion, explication et dialogue.

- Ainsi M. Eric Alauzet nous a présenté "[son] rêve pour les Vaîtes, d'un éco quartier", "où seront aménagées des zones de transition entre les zones d'habitat collectif et celles d'habitat individuel", "où chaque logement dispose d'un jardin de 15m2", "avec des passerelles surplombant". Un éco quartier où les logements seront particulièrement isolés de façon à engendrer des économies d'énergie.  Un éco quartier marqué par "les échanges entre la population et les producteurs locaux que sont les jardins familiaux et 1 ou 2 maraîchers qui pourraient garder leur place". Reste quelques points surprenants : Ce quartier devra comporter un habitat dense "de façon rentabiliser les services de transports collectifs" et il n'y aura que "50 places de parking pour 250 logements" avec un "accès aux voitures limité" et des idées de "car sharing" c'est à dire de voiture partagée entre plusieurs habitants.  Il y a des français (un peu rétrogrades !) qui ne prêtent pas leur voiture à leur femme... Pensez-vous que les Bisontins partageront leur voiture avec 5 voisins ? Enfin, si les dirigeants représentant les défenseurs de la nature acceptent de sacrifier une zone verte pour des jardins de 15 m2 -soit la surface d'un balcon !  Si les défenseurs de la nature acceptent de sacrifier une zone verte dans laquelle on peut voir des buses, des chouettes, des dizaines de variétés d'oiseaux, des renards, des sangliers, des chevreuils, des écureuils roux, de grandes couleuvres à collier, des hérissons... alors vraiment on est mal barré aux Vaîtes ! Et comprenez nos craintes de saccage de notre quartier qui est, le dimanche,  la promenade Micaud des quartiers de Palente, des Clairs-soleil et de la rue de Belfort !  Alors de grâce,  essayez de concilier l'urbanisation des Vaîtes avec la préservation de la nature et de son caractère agréable pour les promeneurs des autres quartiers.                                      Pour avoir plus d'infos sur les sources qui ont inspirées ce rêve d'éco quartier de Bedzed voir la galerie de photos : www.angenius.org/tiki/tiki-index.php?page=BedZED      ou quartier écologique expérimental de Bedzed :                   www.lille-metropole-2015.org/adu/travaux/puca/fiche6.pdf   et sachez qu'il est parfaitement possible de réaliser des systèmes de chaufferie collective utilisant du bois déchiqueté sans serrer autant les habitations dont les logements sont littéralement les uns sur les autres comme à Bedzed. Il serait par exemple possible d'alimenter à partir d'une chaufferie collective à bois déchiqueté un quartier composé de petites maisons en bandes comme celles situées au 6 rue anne Frank. Chaque maison dispose d'un petit terrain de 200 m2 ce qui préserve autrement la verdure que ce dont rêve M Alauzet ! Préserver une zone verte située à 1500 m de la Place St Pierre n'est-ce pas important pour un défenseur de la nature ?

- Ainsi M. Le Maire qui souffle le chaud et le froid !  D'une part, "Je veux dire aux habitants des Vaîtes qu'on veut les écouter", "nous écouterons les habitants, nous ferons des réunions et des rencontres individuelles". Un correspondant spécifique pour le quartier des Vaîtes sera nommé.  Et d'autre part, quelques propos  que nous ne préférons pas retenir. M. Le Maire oppose "certains membres du bureau de l'association [...] qui feraient mieux de s'occuper de leurs affaires professionnelles" à d'autres avec lesquels il préfère visiblement discuter. S'agit-il d'une stratégie visant à diviser pour mieux régner ? Surprenant alors que le bureau de l'association n'a qu'un seul discours !  Nous préférons penser que le Maire d'une grande Ville comme Besançon doit avoir une envergure qui le place au-dessus de ce genre de comportements !

- Nous évoquerons très brièvement l'intervention de l'opposition municipale car l'association Les Vaîtes, ni aucun membre de son bureau ne sont là pour faire de la politique... contrairement à ce qui a pu être dit par certains !   Une partie (7 membres) de l'opposition municipale parmi lesquelles, MM Rosselot, Lambert, Bonnet, Renoud-Grappin, Laborie et Mme Cazenove n'ont pas souhaité donner un blanc seing à un projet trop flou. Ils ont opposé à l'équipe municipale leurs arguments montrant qu'ils avaient eux aussi écouté les habitants des Vaîtes.   Ils se sont opposés aux modalités de concertation proposées par M Le Maire.  Concertation qui est un préalable à une enquête publique.  Enquête publique qui est indispensable pour pouvoir ensuite réaliser des expropriations d'habitants en place aux Vaîtes...

Si M Le Maire avait demandé leur avis aux habitants des Vaîtes qui étaient présents au Conseil Municipal, ils auraient refusé de signer un chèque en blanc à un projet trop flou et ils se seraient opposés à la première étape d'une procédure administrative menant à des expropriations. Cela dit, les habitants des Vaîtes ne s'opposent pas à tout, ils veulent simplement des précisions et que M Le Maire répondent à leurs inquiétudes quant au nombre de logements, quant à savoir quels logements existants pourront rester et quant au prix d'indemnisation. Toutes ces questions restent sans réponse concrète ! 

Puisque l'heure est désormais à la concertation... précisons que la concertation n'est pas qu'une écoute.  S'entendre pour agir ensemble, préparer une action avec quelqu'un... selon les termes du petit Larousse... cela signifie aussi dire quelles idées de projet, la Mairie a pour les Vaîtes. L'association Les Vaîtes n'a pas été constituée pour faire des procès d'intention, ni pour polémiquer. Nous l'avons dit très clairement à M. Fousseret et à son équipe le 17 oct.  Nous n'aimons pas spécialement la polémique à laquelle d'autres sont beaucoup mieux entrainés que nous.   La Mairie a présenté un peu maladroitement  son projet (M. Le Maire l'a tout de même reconnu). Les habitants des Vaîtes ont retenu pour certains que leur maison disparaissait, pour d'autres qu'il y aurait un habitat dense de 2 000 logements, d'autres enfin que la Mairie offrait 3.81 €/m2 pour les terrains sans maison. Il y a désormais nécessité que la Mairie explique aux habitants quelles sont ses idées, ses visions pour l'aménagement du quartier des Vaîtes. M. le Maire a pu voir, hier soir, que les habitants des Vaîtes sont capables de faire preuve de qualité d'écoute, sans réagir bruyamment. 

L'association Les Vaîtes n'a pas changé ; nous continuons d'afficher notre volonté de dialogue et nous l'avons toujours dit, nous sommes prêts à rencontrer à nouveau M. le Maire avec l'espoir d'échanges plus sereins. 

Voir les commentaires

M Fousseret et Mme Guinchard Kunstler : 2 méthodes différentes !

24 Octobre 2005, 23:00pm

Publié par éric daclin

Jeudi 22 oct. La phrase du jour : M Fousseret confirme le prix de 3.81 €/m2 pour des terrains -sans maisons- situés à 1500 m de la place St Pierre.  M Fousseret ! Si vous êtes acheteur à ce prix là ! Nous ne sommes pas vendeurs !

 

M Fousseret reconnait dans l'Est Républicain du 22 oct "on n'a pas été bon" sur la communication autour du projet des Vaîtes. Cette déclaration n'est pas de nature à nous rassurer. En effet quand on établit un projet comme celui-là, la communication est un acte essentiel. Quand on voit comment la communication a été faite à la légère dans ses documents écrits et dans les propos de la Mairie. On peut légitimement douter du sérieux avec lequel, ce projet a été monté sur le fond. Alors M Le Maire, bravo pour ce début de confession "on n'a pas été bon sur la forme" et à quand la suite : on n'a pas été bon sur le fond !

En mai dernier, certains habitants des Vaîtes ont appris en ouvrant leur boîte à lettres que leur maison allait disparaitre. M Fousseret tend à relativiser cette erreur de communication en affirmant dans l'Est Républicain que c'était une image. Mais M Le Maire, l'image est une forme de communication, c'est d'ailleurs une de ses formes les plus explicites...

Ensuite M Fousseret ne tente-t-il pas de culpabiliser les habitants des Vaîtes en disant qu'ils n'ont pas réagit à un document que la Mairie avait envoyé dans leur boîtes à lettres en novembre 2004 ? Mais d'une part cette remarque est à la limite de la mauvaise foi car ce document ne comportait que 8 petites lignes noyées dans 13 pages ! Et d'autre part, ne pas avoir réagi ne fait que montrer que nous ne sommes pas opposés par principe à une urbanisation des Vaîtes... à condition qu'elle respecte l'âme de notre quartier.

M Fousseret développe aussi un autre argument qui tend à montrer qu'il ne connait pas la population des Vaîtes : "tous les gens des Vaîtes ne peuvent ignorer qu'ils se situent dans une zone promise à une urbanisation d'ensemble". M Fousseret devrait savoir que plus de 80% d'entre nous sont là depuis plus de 40 ans et comment aurions nous pu connaître le contenu d'un projet sur lequel même le Maire actuel nous dit ne pas savoir ce qu'il en sera dans 6 mois. Il est également étonnant que M Fousseret ignore ce que le Service de l'urbanisme nous a toujours répondu... que la zone n'était pas constructible pour préserver un poumon vert dans Besançon et que le seul aménagement prévu serait la construction d'une voie de circulation élargie.

Omission à souligner... M Fousseret affirme que la seule modification de la zone qu'il ait réalisée consiste en la réduction du périmètre d'une quarantaine de mètre en deçà de l'avenue de la Vaîte. Comment peut-il oublier qu'il s'est rattrapé en élargissant le périmètre d'une quarantaine de mètres au début de la rue Anne Frank ! 

Observons tout de même que M Fousseret et Mme la Directrice du Service de l'urbanisme n'en démordaient pas sur ce projet en faisant allusion à des immeubles d'une hauteur maximale de 5 étages. Aujourd'hui, M Fousseret a évolué en annonçant que "son idée est de faire de petits immeubles de 3 étages maximum".

Reste la question du nombre de logements sur laquelle il n'a pas suffisamment évolué en citant toujours "1500 à 2000 logements" ; M Fousseret ne fait que confirmer l'erreur de communication de ses services qui a fait si peur aux habitants.

Enfin, quant au prix spoliateur de 3.81 €/m2, (spoliateur est une expression de M Fousseret)  les habitants de Besançon observeront que M Fousseret confirme ce prix pour des terrains situés à 1500 m de la place St Pierre ! Vouloir acheter ces terrains à ce prix pour y construire c'est non seulement spoliateur, mais c'est surtout de l'excès de pouvoir !     M Le Maire termine ses réponses dans l'Est Républicain en voulant nous faire croire qu'il n'est pas le spoliateur que nous dénonçons et "qu'on ne gagne pas d'argent sur des opérations comme çà". La Mairie et les sociétés que M Le Maire contrôle telles la SEDD, offrent pour nos jardins et nos pelouses 3.81 €/m2 !  La SEDD dont M Fousseret est Président vient d'ailleurs d'acquérir, dans la douleur, par expropriation des terrains à Besançon au Point du Jour à 3.81 €/m2 !  Dans cette situation comment fera la Mairie pour ne pas gagner d'argent selon les propres termes de M Fousseret ? Tout simplement en vendant à bas prix les terrains destinés à la construction des logements sociaux. Une partie de nos jardins sera donc revendue au prix fort aux promoteurs et l'autre sera soldée aux organismes de HLM de sorte que la Mairie ne fasse pas de bénéfice. Si la Mairie entend favoriser la construction de logements sociaux, c'est son choix, mais nous ne voulons pas que cela se fasse sur notre dos !

Les jardins et les pelouses des Vaîtes n'ont pas à nous être confisquées au prix de 3.81€/m2 (5 baguettes de pain) !  Et en cela, nous ne voulons pas être les dindons de la farce et nous nous opposons au projet de la Mairie symbolisé par leur phrase qui tue "nous n'avons pas cherché à ce qu'il n'y ait pas d'impact" ! 

 Hier soir, certains habitants des Vaîtes ont assisté à une réunion de compte rendu de mandat organisée par Mme Paulette Guinchard-Kunstler. Les débats et les questions posées sur les sujets économiques et sociaux étaient de grande qualité. Nous avons bien choisi d'assister à cette réunion plutôt que de regarder la TV !

Nous avons aussi dit à Mme Guinchard-Kunstler qui a été Secrétaire d'Etat aux personnes agées et qu'on sait attachée à ces questions, que nous ne comprenons pas comment elle peut être associée au projet de M Fousseret. Nous ne comprenons pas que Paulette Guinchard-Kunstler n'ait pas réagi pour apporter un peu d'humanité aux personnes agées du quartier qui sont traumatisées par la forme (apprendre par leur boite à lettres que leur maison va disparaître) et par le fond (ils ont vécu toute leur vie dans leur maison et certains y sont même nés).

Autre personne, autre réaction, autre qualité d'écoute ! Plus de franchise et plus de  convivialité ! La discussion s'est beaucoup mieux passée que notre dernière rencontre avec M Fousseret le 17 oct  alors que nous venions à sa rencontre dans un but constructif !  Il nous faudra néanmoins encore beaucoup de discussions pour démontrer à Mme Guinchard-Kunstler que l'urbanisation des Vaîtes doit respecter les habitants du quartier et l'âme de ce lieu.  Mais après tout, l'espoir fait vivre !

Voir les commentaires

Qui sommes-nous ? Les origines de l'association les Vaîtes

17 Octobre 2005, 22:21pm

Publié par Association les Vaîtes

Indéniablement votre forte mobilisation dans le quartier ainsi que le soutien que nous avons trouvé en écho dans les rues alentours ont permis une évolution dans le ton de nos rapports avec la Mairie.
Alors tout un quartier en rouge serait une action efficace pour se faire entendre ?
Cette action était pacifique et chacun a pu retrouver en écho dans le rouge affiché par son voisin un
signe de solidarité face à la toute puissance  et aux prérogatives de puissance publique de la Mairie.
Les 1ères déclarations de la Mairie avaient contribué à provoquer inquiétude et mobilisation.
« Nous n'avons pas cherché à ce qu'il n'y ait pas d'impact ». « Je crois qu'on ne peut pas faire un aménagement cohérent si on doit jouer avec l'existant » « dans ce secteur d'urbanisation prioritaire » (la presse bisontine - sept 2005).
Heureusement, les Elus ne sont pas restés insensibles à une telle mobilisation citoyenne (rubans et drapeaux rouges aux balcons) et médiatique (record d'articles dans la presse régionale).
 
Sur la forme tout d'abord, il faut remarquer que le ton des échanges est totalement différent : beaucoup plus courtois avec des échanges plus sereins. Ce qui n'empêche pas de se dire les choses sans langue de bois. 
Sur le fond, M Le Maire nous a prévenu d'emblée : «je ne veux pas réaliser un grand lotissement, mais un véritable quartier urbain ». Mais parallèlement, il exprime désormais sa volonté de préserver l'existant dans la mesure du possible.
En ce qui concerne le prix de 3.81  le m2, M Le Maire est conscient que ce n'est pas acceptable ni tenable concernant les Vaîtes en raison de la proximité du centre ville.
Attention toutefois : « le prix des terrains ne sera pas le prix de la valeur spéculative des terrains à Besançon ». Le prix ne sera donc pas le prix du marché, « ne vous attendez pas à un prix payé de 50  ! » . Et nous qui pensions que le prix du marché sur la zone était au moins de 150 à 200 le m2 pour du terrain constructible !!!
M le Maire nous fait remarquer que le prix d'un terrain constructible peut être différent s'il est ou non viabilisé. Et qu'il sera nécessaire d'effectuer des aménagements importants de voirie et de viabilité sur la zone des Vaîtes qui diminuent de fait le prix des terrains.
La Mairie informera les habitants et l'association au fur et à mesure des avancées et il y aura des échanges.
Ces évolutions que nous saluons étaient inévitables, mais il reste encore beaucoup d’inquiétudes :
-Comment accompagner et apaiser les véritables drames humains que vivront les personnes dont les maisons seront « déconstruites » ( !) ? Jusqu’à quand pourront-ils rester chez eux ?
-Leur prix d’indemnisation ? Le prix des terrains devra encore évoluer pour atteindre un prix décent. Et il ne faudrait pas que la Mairie entende faire supporter aux actuels habitants des Vaîtes les aménagements de voirie et d'assainissement plus coûteux qu'ailleurs et propres à un écoquartier : alors que c’est habituellement à la charge des futurs constructeurs de logements...
-Reste aussi la densité de logements qui inquiète car chacun en connaît les tristes conséquences et nuisances que l'actualité récente est venue nous rappeler.
Et puis, soyons logiques ! Avant de construire autant de logements, n'est-il pas prioritaire de désengorger les rues et le boulevard ?
   

Le 6 juillet 2006, la Mairie a retenu l'architecte François GRETHER, pour réaliser une étude pré-opérationnelle afin de préciser les conditions de réalisation du projet d'aménagement. Cette mission d'une durée de 12 à 18 mois environ permettra à la ville d'arrêter le parti d'aménagement et les procédures d'urbanisme nécessaires à sa réalisation.

Le cabinet parisien d'architecture,François GRETHER - mandataire , Seralp infrastructure et Sarl Tribu, travaillent désormais sur notre quartier. Deux réunions publiques ont eu lieu le 4 nov 2006 et le 24 mars 2007, la Mairie nous a adressé des signes d'ouvertures. Le 5 juillet 2007, la Mairie a adopté le PLU pour la Ville qui nous rassure par certains côtés et nous inquiète fortement par d'autres. (lire l'article du 8 juillet : "Ce que nous pensons du PLU...").  Malgré nos couleurs rouges, nous ne sommes pas des révolutionnaires ! Il y a un temps pour l'action (qui ne demande qu'à se réveiller) et un temps pour la discussion. 

Certains éléments récents inquiètent les habitants du quartier. Et nous conduisent à être encore plus vigilants et exigeants vis à vis des promesses tenues oralement aujourd'hui, qui devront être écrites et surtout tenues après... les élections.     

Voir les commentaires

RDV avec M Le Maire

16 Octobre 2005, 23:00pm

Publié par éric daclin

Jeudi 13 oct. La phrase du jour : "je ne vous dirai jamais qu'il n'y aura pas 2000 logements aux Vaîtes" (JL Fousseret).

Puisque M Le Maire n'était pas venu à la réunion du 28/09, une délégation de l'Association Les Vaîtes a décidé d'aller à sa rencontre jeudi 13 oct. à la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) à l'occasion d'une conférence sur les "grands projets de Besançon".  Nous nous sommes installés au 1er rang et juste en face de M FOUSSERET, de façon à pouvoir dialoguer les yeux dans les yeux.  Vous nous connaissez... nous ne sommes pas des perturbateurs, nous avons laissé les débats "suivre leur cours rythmé par de trop longues interventions" (cf article Est Républicain M Bernard Payot 15/10/2004). Et nous avons choisi d'intervenir juste avant la fin du temps imparti aux questions du public.

La réponse de M Le Maire mérite quelques éclaircissements. Comment comprendre un Maire qui répond devant le public de la CCI que le nombre de 2 000 logements annoncés pour les Vaîtes est une erreur et qu'il peut être retenu moins de logements et qui dit ensuite en aparté devant la table des petits fours de la CCI,  à Eric Daclin "je ne vous dirai jamais qu'il n'y aura pas 2 000 logements aux Vaîtes" ?

Allions-nous avoir une réponse lundi 17 oct ? M Le Maire nous a reçu avec ses adjoints concernés (MM Loyat, Roy et Alauzet) et 3 cadres municipaux.  De notre côté, nous étions 7 membres du bureau de l'Association. Notre Président a rappelé qu'il avait accepté d'être Président de l'Association qu'il situait dans une logique de dialogue avec la Mairie et que jusqu'à présent notre Association n'a pas beaucoup été associée par la Mairie à la discussion. Il a mis ensuite sa démission dans la balance ; de deux choses l'une, soit la Mairie nous associe au projet, soit Guy MOUROT ne répond plus de rien. M FOUSSERET a accepté, notre association pourra participer au projet.

Mais finalement c'est bien la seule réponse à nos questions que nous ayions obtenue. Nous avons demandé à M FOUSSERET de nous dire combien de logements sont finalement prévus sur les Vaîtes, puisqu'il a eu l'honnêteté de reconnaître que c'était une erreur de communication que d'annoncer ce nombre de 2 000 logements. Et aussi parce que M FOUSSERET nous a répété que nous n'avions pas à  nous inquiéter : le projet de la Mairie consiste à réaliser ce qui va être fait au Vallon du jour, mais en mieux... plus éco, plus, plus, plus.   Mais aussi plus de logements ! Nous lui avons fait remarquer que le Vallon du jour c'est 300 logements sur 20 ha. Les Vaîtes c'est 2000 logements sur 40 ha ! Donc une densité 3 fois plus forte...

A l'argument : "nous voulons vous faire de la qualité" nous avons répondu : "nous venons de démontrer que vous allez faire de la quantité, et vous savez bien qu'il est difficile de concilier quantité et qualité !"

M Le Maire n'a pas voulu répondre à nos questions qu'il a jugé "stériles" ! Nous lui avons fait remarquer qu'il s'agissait pourtant de répondre aux questions que se posent tous les habitants des Vaîtes.

1. Dites nous combien de logements sur les Vaîtes ? M Le Maire nous a seulement appris que cette décision ne serait pas prise par des techniciens mais par lui et les Conseillers Municipaux concernés. Mais pour l'instant M Le Maire ne veut pas répondre...

2. Autre question "stérile" : Quel sera le prix d'indemnisation pour nos terrains et nos maisons ? Le prix spoliateur de 3.81€/m2 a d'ailleurs seulement été repris par la Mairie sur la base des estimations des Domaines et sur une décision du Juge de l'expropriation sur le Vallon du jour. L'équipe municipale nous a seulement dit que les jardins des Vaîtes n'étaient pas les pâturages du Vallon du jour...   Amis optimistes bonjour ! N'oubliez pas que ce sont les mêmes domaines qui estiment aujourd'hui nos jardins au prix de 3.81€/m2 qui viendront demain estimer vos maisons... 

3. Enfin encore une question ... "stérile" : il est intolérable que des Bisontins soient maintenus dans l'incertitude quant à l'avenir de leur maison dans les 2 ou 3 ans. Certains d'entre vous nous avaient chargés de demander à M le Maire de définir rapidement quelles seront les maisons rasées et celles épargnées. Nous avons fait remarquer à M Le Maire que ces personnes peuvent avoir des travaux à effectuer, par exemple, changer une chaudière. Dans ce cas, faut-il investir dans une chaudière qui va durer 20 ans ou préferer un choix plus provisoire. M Loyat a répondu que selon lui, il fallait réaliser les investissements nécessaires et prendre soin de bien garder les factures pour les produire lors de la détermination de l'indemnisation.

Notre démarche était pourtant constructive, il aurait suffit que M Le Maire réponde à ces questions pour désamorcer une grande part de l'inquiétude des habitants des Vaîtes. Alors M Le Maire, si nos interventions qui ont parfois fait trembler les fenêtres de la Mairie n'ont pas été suffisantes pour obtenir une réponse. Que nous conseillez vous de faire pour obtenir une réponse de votre part ?     Vous nous avez appris que vous viendrez dans le quartier rencontrer les habitants lors d'une réunion publique. Peut-être répondrez vous à nos questions à ce moment ?  Alors s'il vous plait, M Le Maire, venez vite !           Et pendant que vous y serez, consentez à descendre quelques marches d'escaliers de la hauteur condescendante de votre Mairie pour écouter modestement les habitants du quartier des Vaîtes... de la France d'en bas... 

 

Discussion avec M ALAUZET : La Mairie s'est inspirée de quartier Rieselfeld à Fribourg pour élaborer son projet pour le quartier des Vaîtes.   Plus d'info avec le lien : www.rieselfeld.freiburg.de/download/rieselfeld_f_web.pdf

Voir les commentaires

Quelle utilité de créer 2000 logements ?

9 Octobre 2005, 23:00pm

Publié par éric daclin

Quelle utilité de créer 2000 logements ?

La population active de Besançon baisse de façon continue depuis 1990. La création d'emploi est une des composantes majeures de l'attractivité d'une ville comme Besançon qui n'a pas un attrait touristique majeur. On peut donc en conclure qu'il n'y a aucune raison pour que la population de Besançon augmente fortement dans les prochaines décennies.

Selon M Jean Louis FOUSSERET , "les divorces et séparations engendrent désormais des besoins plus importants de logements". Cet argument ne tient pas alors qu'il y a déjà 5000 logements vacants dans l'agglomération du Grand Besançon (source magazine communauté d'agglo Grand Besançon juil-août 2005 )www.besancon.fr/gallery_files/site_1/1071/1072/1073/1083/gbm13.pdf        

Les divorces et séparations ne sont pas un phénomène nouveau et les personnes qui se séparent ne restent pas toutes célibataires.

Le vieillissement de la population n'est pas non plus un phénomène nouveau. Ce projet de création de 2000 logements sur le quartier des Vaites va donc dangereusement compromettre le marché de l'immobilier sur l'ensemble de la Ville de Besançon, défigurer notre Ville verte et contribuer à expropier des habitants de Besançon.   Aidez-nous à sauver les vaites !

www.assemblee-nationale.fr/tribun/fiches_id/1349.asp

www.assemblee-nationale.fr/rap-info/i1920-02.asp

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Louis_Fousseret

www.aktifimmo.com/immobilier-fousseret.html

 

Voir les commentaires

Les origines de l'association les vaîtes

9 Octobre 2005, 23:00pm

Publié par éric daclin

Rien ne nous prédisposait à créer une association !

Pour la plupart nous ne nous connaissions pas ou peu, mais nous étions tous révoltés par le projet de bétonner notre quartier. Nous étions révoltés par ce projet de détruire les maisons et les jardins de nos voisins pour les reloger dans des appartements. Nous étions révoltés par ce projet de détruire l'âme de notre quartier sans que les grands ordonnateurs de ce bétonnage ne se soient intéressés à ce que nous sommes. La Mairie n'a pas rencontré au préalable les habitants du quartier, les maraîchers et les cultivateurs des jardins familiaux ; elle nous greffe son projet inspiré de la cité de Fribourg. Chacun connait l'austérité de l'architecture allemande qui contraste avec le rayon de soleil et l'écrin de verdure que constitue le quartier des vaîtes !

Juin 2005, Cécile CHEVASSU a fait un incroyable travail de porte à porte pour sensibiliser les habitants du quartier. Elle a passé une grande partie de son temps à recueillir des informations au cadastre et au Service de l'Urbanisme de la Mairie. Et autour d'elle se sont réunis un groupe d'une poignée d'hommes et de femmes qui ont en commun la même envie de sauver leur quartier.

Le 30 juin 2005, 100 personnes sont venues à notre première réunion constitutive de l'association les vaîtes.

Le 14 septembre 2005, 200 personnes, et le 28 septembre 300 personnes.

Toutes les maisons du quartier étaient représentées. Des propriétaires, des locataires, des personnes qui passent simplement dans le quartier le matin pour aller travailler, des personnes qui viennent se promener dans le quartier le dimanche et qui aiment y vivre, y passer ou s'y promener.

Et depuis nous enregistrons chaque jour de nouvelles adhésions. Merci de votre soutien !                  

 Association Les Vaîtes
3 bis, chemin de brûlefoin
25000 Besançon
08.71.20.84.30 (numéro non surtaxé)
association.les.vaites@wanadoo.fr 

Voir les commentaires

PETITION EN LIGNE

9 Octobre 2005, 23:00pm

Publié par éric daclin

M le Maire n'aurait-il pas été convaincant dans l'affichage de sa volonté de concertation ?
Les retours de pétitions s'accélèrent !
Déjà 4506 signatures
Merci à vous tous qui faites circuler cette pétition !
Si vous voulez participer à cette action en recueillant des signatures, vous pouvez demander des exemplaires papier de cette pétition à : Association Les Vaîtes
3 bis, chemin de brûlefoin
25000 Besançon
 
Si vous souhaitez apporter votre soutien à notre action pour la sauvegarde du quartier des Vaîtes, si vous êtes choqué par le prix de 3.81€/m2 pour des terrains à 1.5 km de la place St Pierre.  Merci de nous envoyer vos commentaires (cliquez sur commentaires ci-dessous) en ajoutant vos coordonnées (nom, prénom, adresse). Ces éléments sont nécessaires pour que votre participation à la pétition en ligne soit valable.

 

Voir les commentaires

Historique de nos principaux RDV, actions et réunions :

5 Octobre 2005, 00:22am

Nos rendez-vous : 

2005 :
- sept: réunion animée par MM LOYAT et ALAUZET à l'IES Fontaine Argent.
Cette réunion a été déterminante pour notre mouvement avec les déclarations de l'adjoint à l'urbaniseme « Nous n'avons pas cherché à ce qu'il n'y ait pas d'impact ». « Je crois qu'on ne peut pas faire un aménagement cohérent si on doit jouer avec l'existant » « dans ce secteur d'urbanisation prioritaire » (la presse bisontine - sept 2005).
- 13 oct 2005 : RDV à la mairie avec JLF, M LOYAT, M ROY etc et le CA de l'association
- 6 déc 2005 : réunion publique JLF à l'IES Fontaine argent
2006 :
- jeudi 2 février : réunion de certains habitants du quartier organisée par M Le Maire à l'école Pierre et Marie CURIE à 20h00.

-samedi 11 février : réunion du Conseil d'administration de l'association les Vaîtes avec M Le Maire.

-lundi 27 mars : RDV du bureau de l'association avec MM LOYAT et GOVIGNAUX

(coordonnées de M GOVIGNAUX à la Mairie : 

03 81 87 84 87 : n'hésitez pas à le contacter !).

-mardi 28 mars : forum interquartiers Besançon 2020 et rencontre M le Maire et M LOYAT

-lundi 10 avril : rencontre MM BORNOT et GOVIGNAUX

-jeudi 6 juillet : adoption du projet de PLU au Conseil Municipal de Besançon et désignation d'un bureau d'études qui aura 12 à 18 mois pour préciser les conditions d'aménagement du quartier. Le même jour se tenait l'Assemblée générale ordinaire et extraordinaire association les Vaîtes à 20h00 Foyer de la Cassotte.

-lundi 18 septembre : réunion du conseil d'administration de l'association Les Vaîtes.

-jeudi 2 novembre : réunion du conseil d'administration de l'association Les Vaîtes.

-samedi 4 novembre : réunion publique organisée par M le Maire avec la participation de l'architecte M François GRETHER à 10h à l'IES Fontaine Argent (chemin de Brûlefoin).

-Du lundi 13 novembre au samedi 23 décembre : la Commission d'enquête publique sur le PLU recevra le public en Mairie. 3 membres du Conseil d'administration ont été reçus pendant plus de 2h par les 3 Commissaires enquêteurs. Nous avons adressé à nos adhérents le mémoire de 14 pages remis aux Commissaires. Dans un esprit d'échanges réciproques avec la Mairie, nous avons fait parvenir à M le Maire et M LOYAT ce mémoire. 

2007 :
-Lundi 25 janv. 2007 : réunion du Conseil d'administration de l'association.

-Lundi 19 fév. : réunion du Conseil d'administration de l'association et rencontre des dirigeants UDF locaux.

-Lundi 21 mai : interview Marie Guite DUFAY - Jacques GROSPERRIN sur TV Vaîtes.

-Mercredi 29 mai : la Mairie va recevoir des personnes sur le quartier afin de préciser la destination de leurs terrains ou leurs maisons.

-Mercredi 29 mai : réunion du Conseil d'administration de l'association.

-Lundi 18 Juin : RDV Conseil d'Administration de l'Association avec M le Maire.
 

- Jeudi 26 juil. : réunion Conseil d'administration de l'association. 

- lundi 3 sept : M Le Maire a reçu 2 familles du quartier qui lui ont exposé leurs préoccupations, accompagnées d'un membre du bureau de l'association.

- mardi 4 sept : réunion du Conseil d'administration de l'association.
 

- lundi 1er oct : réunion du Conseil d'administration de l'association. 

- vendredi 5 oct : Guy MOUROT rencontre M le Maire.

- mercredi 10 oct : réunion publique organisée par M le Maire avec M GRETHER.

- 16 décembre 2007 : réunion du Conseil d'administration de l'association.

2008 :
- 9 janvier :  édition d'un petit journal des Vaîtes envoyé aux adhérents de l'association.

- 10 janvier : participation à la réunion du Collectif Cadre de Vie à Besançon.

- 17 janvier : réunion du Conseil d'administration de l'association.

- 26 janvier : Jean ROSSELOT invite un groupe d'habitants des Vaîtes (dont plusieurs membres du CA les Vaîtes) à dialoguer à la Brasserie le Fontaine Argent.

- 1er février : réunion du Conseil d'administration de l'association.

- 5 février : réunion Vaîtes-galettes des adhérents de l'associations au foyer de la Cassotte.

- 5 février : édition d'un petit journal des Vaîtes à 20 000 ex distribués dans les boîtes à lettres et sur les marchés.

- 8 février : le CA les Vaîtes rencontre le candidat Philippe GONON ainsi que 5 colistiers, chez Eric DACLIN.

-  21 février : participation à la réunion du Collectif Cadre de Vie à Besançon.

-  25 février : la CA les Vaîtes rencontre le candidat Jean Louis FOUSSERET à sa permanence.


-  28 février : participation à la réunion publique aux Vaîtes du candidat Jacques GROSPERRIN.

- 6 mars : participation à la réunion publique aux Vaîtes du candidat Eric ALAUZET.

 

- 20 mars :  participation à la réunion du Collectif Cadre de Vie à Besançon.

- 31 mars : réunion du Conseil d'administration de l'association.

- 26 mai : réunion du Conseil d'administration de l'association.

- 24 juin : réunion du Conseil d'administration de l'association.

- 3 juillet : Assemblée Générale de l'association les Vaîtes.

- 21 juillet : Une délégation de l'association les Vaîtes rencontre M LOYAT à la Mairie.


- 18 sept : réunion du Conseil d'administration de l'association


 - 27 oct 2008 :  réunion publique organisée par la Mairie au petit Kursaal.

- 17 nov : réunion du Conseil d'administration de l'association

 

- 8 déc : RDV CA de l'association avec MM LOYAT et GRETHER à la Mairie. 

2009 :

- 6 janvier 2009 nov : réunion du Conseil d'administration de l'association.

- 9 avril 2009 : Guy MOUROT et Eric DACLIN se rendent à la réunion organisée par la Ministre du Logement :
Mme Christine BOUTIN (à Ecole-Valentin).

- 14 avril 2009 : réunion du Conseil d'administration de l'association.


- 3 juin 2009 : réunion du Conseil d'administration de l'association.

- 10  juin 2009 : rencontre avec M LOYAT sur le projet des Vaîtes dans le cadre du CCH (conseil consultatif d'habitants).

- 12 juin 2009 : rencontre avec M LOYAT sur l'élargissement du Bd Diderot et le Tram dans le cadre du CCH.

- 18 juin 2009 : réunion publique organisée par la Mairie au Nouveau Théatre.
 
- 27 juin 2009 : visite de l'écoquartier de Fribourg à l'inititative de la Mairie.

Voir les commentaires

LES VAITES

4 Octobre 2005, 23:00pm

Publié par éric daclin

Nous avons appris en mai sur une brochure trouvée dans nos boîtes à lettres que certaines maisons et les maraîchers du quartier allaient disparaître pour être remplacés par 2 000 logements.
              Le PLU (plan  local d'urbanisme) allait ainsi être  lancé sur Besançon.
Tous les quartiers sont concernés par les projets pharaoniques de M le Maire. Il aura donc fallu attendre 5 mois pour une réelle explication de la Mairie sur ce sujet  qui a provoqué beaucoup d’inquiétude et un réel malaise sur le quartier.

Quelle utilité de créer 2 000 logements ?

 La population active de Besançon baisse de façon continue depuis 1990.  La création d’emploi étant une des composantes majeures de l’attractivité d’une ville comme Besançon qui n’a pas un attrait touristique majeur. On peut donc en conclure qu’il n’y a aucune raison pour que la population de Besançon augmente fortement dans les prochaines décennies.

 Selon M Jean Louis FOUSSERET ," les divorces et séparations engendrent désormais des besoins plus importants de logements". Cet argument ne justifie pas la création de 2000 logements alors qu’il y a déjà 5 000 logements vacants dans l’agglomération du Grand Besançon (source magazine de la Communauté du Grand Besançon juillet-août 2005). www.besancon.fr/gallery_files/site_1/1071/1072/1073/1083/gbm13.pdf

Les divorces et séparations ne sont pas un phénomène nouveau et les personnes qui se séparent ne restent pas toutes célibataires.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires