Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lesvaites.com  : défendre le quartier des Vaîtes contre la bétonisation ! La mairie veut construire 1150 logements et détruire l'habitat d'espèces animales protégées !

les vaites voient rouge !

Travaux sauvages aux Vaîtes : les dégâts avant et après...

3 Mars 2019, 21:04pm

Publié par Association les Vaîtes

Pour lancer ses bulldozer à l'assaut des habitats naturels protégés du quartier des Vaites, la mairie a dû demander une dérogation au code de l'environnement, d'où une consultation réalisée en catimini du 15 au 29 janvier. Cela ne l'a pas empêchée de lâcher bulldozer et pelleteuse dès le 28 janvier ! Mais patatra, le Conseil National de la Protection de la Nature a rendu, le 14 février, un avis défavorable. "Les mesures compensatoires ne sont pas suffisantes, elles ne sont pas proportionnées aux destructions d'espèces protégées et des habitats ; en regard des 23 ha détruits et 15 ha au moins d'espaces naturels, il est proposé à peine 2 ha de compensation. Par ailleurs, les engagements sont plus des intentions que des mesures planifiées dans le temps avec un budget clairement alloué. La séquence Eviter-Réduire-Compenser n'est donc pas respectée et le dossier ne donne pas d'assurance que la dérogation, si elle était accordées, ne nuirait pas au maintien dans un état de conservation favorable des populations d'espèces concernées par le projet dans leur aire de répartition naturelle. C'est pourquoi un avis défavorable est apporté à cette demande tant que la démarche Eviter-Réduire-Compenser ne sera pas mieux respectées et des engagements opérationnels et concrets proposés".

Face à cet avis, il était difficile pour le Préfet de fermer les yeux. Le Préfet a donc prononcé une suspension des travaux. Pourtant les dégâts sur la nature sont là, les travaux de nettoyage et d'élagage sont une véritable razzia sur les prairies naturelles, une destruction des haies où nichaient oiseaux, reptiles, renards, hérissons, chauves-souris… De grands arbres refuges d'oiseaux et de chauves souris ont été abattus ; c'est donc abusivement que la mairie évoque des travaux d'élagage. Quelles mesures va-t-elle proposer pour réparer ses dégâts sur la nature ? Osera-t-elle proposer de compenser par des pilônes relai téléphoniques en forme d'arbre !

Les Vaites, avant le passage des bulldozers - photo Est Républicain

 

Les Vaîtes après le passage des bulldozers - habitats naturels protégés détruits

l

Les Vaîtes après le passage des bulldozers - habitats naturels protégés détruits
Besancon  abattage d'arbre dans le quartier habitat protégé des Vaites
Travaux d'élagage ou abattage ? Abattage d'un arbre dont la longueur est comparée à celle d'un vélo

 

Besançon abattage d'arbres dans le quartier des Vaîtes
Elagage ou abattage ? abattage d'un sapin dont la circonférence est supérieure à celle d'une roue de vélo !

 

Voir les commentaires

Marre des dynasties de politiciens professionnels qui méprisent les citoyens !

9 Novembre 2016, 13:03pm

Publié par Association les Vaîtes

Après le Breixit, l'élection surprise de Donald TRUMP sonne comme la suite inexorable de la montée des mécontentements à l'encontre des dynasties de politiciens professionnels incarnant le Système, défendant les intérêts de leur caste et n'écoutant pas le peuple dont ils se jouent pour mieux le flouer. Tout comme les régimes totalitaires se sont épanouis sur le terreau de la 1ère guerre mondiale et des crises qu'elle a engendrées dans les années 20 et 30, tout comme leur montée est devenue inexorable ; le succès des populistes qui vient de s'amorcer en Grande Bretagne et aux USA semble promis à un bel avenir.

Et ne nous cachons pas derrière notre petit doigt, nous avons les mêmes candidats repoussoirs présentés lors de nos élections. Et au petit jeu de devoir choisir le moins mauvais plutôt que le meilleur, nous jouons aussi avec le feu et nous allons tomber dedans.

Sans faire de bruit, ils sont de moins en moins nombreux à se mobiliser pour voter. Participer à des réunions organisées par des personnes qui ont fait du mensonge et du boniment leur profession ne mobilise plus.  Sans faire de bruit, par passivité ou par vote "contre" les représentants du système, la population construit le lit des populistes. Et de moins en moins de citoyens ont encore envie de se lever pour défendre nos politiciens bonimenteurs qui restent sourds à ce qui monte de la rue.

C'est cela que nous constatons dans le quartier en discutant avec la population, qui n'a aucune envie de perdre son temps en participant à une pseudo réunion d'échange lundi 14 novembre. L'invitation précise d'ailleurs que ce n'est pas une réunion d'échange, mais une réunion d'information...

C'est dommage, mais à chacun d'en tirer les conséquences  ! De toutes façons, après avoir exproprié à vil prix, les élus du Système subiront aussi le retour de manivelle de ce que la population a clairement ressenti comme une spoliation.

Lundi 7 novembre, un débat a agité le Conseil Municipal à l'occasion de la modification du PLU concernant notre quartier. Force est de constater que seuls certains élus de l'opposition ont courageusement défendu la préservation de la nature dans notre quartier, le maraîchage et l'inutilité de multiplier les constructions et la bétonisation (cf article joint).

Les élus populistes se sont abstenus... Non alignés en somme, comme l'a dit grivoisement récemment Bruno LEMAIRE, quelqu'un de non aligné c'est quelqu'un qui n'a pas de ligne, c'est quelqu'un qui n'a pas de c...

Nous aimerions que des vrais défenseurs de la nature, de l'environnement et de l'écologie comprennent la nécessité de préserver tous ces atouts de notre quartier. De vrais défenseurs de la nature... pas des écologistes bobos de salon !

Marre des dynasties de politiciens professionnels qui méprisent les citoyens !

Voir les commentaires

Ils ont creusé les tombes pour enterrer leurs promesses non tenues...

15 Février 2015, 22:12pm

Publié par Association les Vaîtes

Nos politiciens municipaux sont-ils en train de creuser des tombes aux Vaîtes pour enterrer leurs promesses non tenues ? Par exemple celle de ne pas augmenter les impôts locaux ?

Têtus, ont-ils voulu réaliser leur rêve initial sommum de l'inesthétisme ? Des logements répliques de cages à poules serrées et alignées parallélement.

Non, il ne s'agit pas de cela... c'est tout simplement de l'intox ! Pour cela, nos politiciens sont très forts ! Ils veulent juste faire croire qu'il se passe quelque chose dans le projet englué des Vaîtes. Comme il est plus facile de faire des fouilles archéologiques que de trouver un promoteur assez fou pour se lancer dans le projet des Vaîtes... eh bien allons-y gaiement pour des fouilles archéologiques !

Et si possible défigurons au maximum le paysage sans demander à des anciens du quartier où pourraient se trouver des traces de la voie romaine qu'ils cherchent. Et pourtant, les anciens connaissent des vestiges de murs ! Les sondages réalisés il y a 4 ans ont même trouvé, des fondations enterrées profondément près du chemin du vernois !

Alors continuez sur l'air du poinçonneur des lilas... j'fais des trous, j'fais des trous, j'fais des ptits trous ! Tant pis si les habitants du quartier pleurent leur quartier défiguré...Faîtes croire qu'il se passe quelque chose aux Vaîtes alors que tous les promoteurs fuient votre projet des Vaîtes !

fouilles archéologiques aux Vaîtes
fouilles archéologiques aux Vaîtes
fouilles archéologiques aux Vaîtes
fouilles archéologiques aux Vaîtes
fouilles archéologiques aux Vaîtes
fouilles archéologiques aux Vaîtes
fouilles archéologiques aux Vaîtes
fouilles archéologiques aux Vaîtes
fouilles archéologiques aux Vaîtes

fouilles archéologiques aux Vaîtes

Voir les commentaires

Sont-ils en train de tuer la liberté d'expression, à Besançon ?

19 Janvier 2015, 23:30pm

Publié par Association les Vaîtes

4 banderoles avaient été posées, dans le quartier des Vaîtes, dimanche 11 janvier... le jour de la grande manifestation pour la liberté d'expression et contre la barbarie.

Ces banderoles n'avaient pas la noblesse de défendre ces fondements de notre société française, mais elles exprimaient avec une grande force et une spontanéité des idées et de l'orthographe, un ressenti profond et un raz-le-bol partagé dans le quartier.

Ces banderoles ne dégradaient rien.

Elles ont été arrachées après une semaine, lundi 19 janvier...

Nous ne savons pas qui les a posées ; nous ne savons pas plus qui sont ceux qui les ont enlevées.

Ce ne sont pas ceux qui les ont posées car il les avaient retendues ce matin.

Alors qui ?

Des agents municipaux ont été aperçus ce matin près des banderoles...

Ce ne serait tout de même pas ceux qui étaient au premier rang des manifestations pour la liberté d'expression qui l'assassineraient en usant de leur pouvoir ?

Ils n'oseraient pas pareille vilenie et montrer ouvertement une telle hypocrisie !

Pauvre ville...

Voir les commentaires

Le raz le bol des habitants des Vaîtes !

14 Janvier 2015, 10:22am

Publié par Association les Vaîtes

Qu'est-ce qui peut amener des habitants à prendre le temps de réaliser spontanément 4 banderoles et de les poser dans le quartier, pour exprimer les idées qu'ils ressentent fortement à propos du gachis de l'urbanisation des Vaîtes ?

Surement pas une attitude d'écoute constructive de nos politiciens municipaux...

Ces derniers feraient bien de s'inquiéter, le raz le bol gagne sérieusement le quartier.

Ces banderoles n'ont pas été posées par l'association les Vaîtes, mais par des personnes anonymes du quartier. Nous soutenons cette expression libre des idées qui ne dégradent ni la route ni les bâtiments.

La longueur du texte montre le besoin pour les habitants de pouvoir s'exprimer et être entendus.

4 banderoles posées le 12 janvier 2014 dans le quartier des Vaîtes
4 banderoles posées le 12 janvier 2014 dans le quartier des Vaîtes
4 banderoles posées le 12 janvier 2014 dans le quartier des Vaîtes
4 banderoles posées le 12 janvier 2014 dans le quartier des Vaîtes

4 banderoles posées le 12 janvier 2014 dans le quartier des Vaîtes

Voir les commentaires

Le Droit de propriété... je m'assoie dessus !

26 Octobre 2014, 13:45pm

Publié par Association les Vaîtes

La délégation n'exclue pas la responsabilité...
Par délibération du 2 décembre 2013, le conseil municipal a décidé d'attribuer à la SPL Territoire 25 (société publique locale Territoire 25), la concession d'aménagement de la ZAC des Vaites, et de déléguer son droit de préemption urbain sur le périmètre correspondant à l'opération concédée.

Nous avons dénoncé cette décision qui relève du fait du prince ; certainement pas de l'exercice démocratique et qui n'a pas d'autre but que d'éviter de passer ensuite par des appels d'offres (Territoire 25 étant une société "publique").
Nous avons dénoncé l'attribution de l'aménagement de notre quartier à une société qui n'a fait la preuve que de son incompétence financière à gérer.
Dotée de 504 000 € d'argent public, son chiffre d'affaires 2012 (exercice sur 14 mois) n'aura été que de 158 200 € et déjà des pertes de 38 800 €.
Et les comptes 2013, ne sont toujours pas disponibles sur societe.com alors que nous sommes en fin d'année suivant la clôture de l'exercice comptable !
Tous ces éléments sont facilement vérifiables avec son numéro de Siret 539426114 (sur societe.com par exemple).
Ses premiers courriers envoyés aux habitants du quartier qui n'avaient pu se défendre devant le juge de l'expropriation ou avaient baissé les bras, étaient déjà entachés d'une erreur matérielle. Territoire 25 s'appuyant sur une décision du juge de l'expropriation comportant une erreur grossière. Les amateurs de Territoire 25 ont donc recommencé leur procédure vis à vis des habitants !

Cette semaine, Territoire 25 vient de lancer ses tracteurs forestiers en oubliant que Besançon n'est pas encore une République bananière et que le droit à la propriété privée existe encore un peu en France. Ce sont ainsi plusieurs hectares dont les herbes et les bois ont été broyés sans se soucier si des terrains sont encore des propriétés privées et sans demander aucune autorisation aux propriétaires. Un des responsables de Territoire 25 interpellé par un habitant a même répondu que les terrains appartiennent à la Ville ! Et non ! Avant de réagir à l'emporte pièce... vérifiez où vous envoyez vos gros tracteurs forestiers !Cela s'appelle une violation de la propriété privé et d'une destruction volontaire.
 
Et bien sûr, tant pis pour la flore ou les arbres, tant pis pour la faune qui y logeait !
Les renards, les oiseaux ne sont visiblement pas la préoccupation de Territoire 25 !
Pourtant cette richesse de la faune et de la flore avait été fort justement remarqué par l'architecte du projet, François GRETHER et qui a même annoncé la création de corridors de circulation pour les animaux.
Vous verrez comment Territoire 25 traite cette notion de corridor en transformant des haies en champs rasés !

Pour toutes ces erreurs grossières de débutants, nous demandons à JL FOUSSERET de prendre rapidement une décision en Conseil Municipal, retirant à Territoire 25, l'aménagement des Vaîtes.
Si nous allions détruire les arbres des dirigeants de la mairie, nous serions poursuivis pas la police ; alors pourquoi agissent-ils impunément ?
Si nous allions détruire les arbres des dirigeants de la mairie, nous serions poursuivis pas la police ; alors pourquoi agissent-ils impunément ?
Si nous allions détruire les arbres des dirigeants de la mairie, nous serions poursuivis pas la police ; alors pourquoi agissent-ils impunément ?

Si nous allions détruire les arbres des dirigeants de la mairie, nous serions poursuivis pas la police ; alors pourquoi agissent-ils impunément ?

Voir les commentaires

MENSONGES !

12 Septembre 2014, 21:47pm

Publié par Association les Vaîtes

pinoccio

Déjà en mars 2011, notre Maire n'avait-il pas abusé les journalistes de la presse quotidienne régionale pour faire accréditer à grand renfort de conférence de presse, l'idée que le prix des terrains des Vaîtes sera de 8,05 €/m2 ?

Nos journalistes, à l'époque, n'avaient pas vu la ficelle et ont fait leurs gros titres de ce prix de 8,05 €/m2.

Pour beaucoup de monde, comme c'est écrit dans le journal... c'est forcément la vérité...

Aucune référence de prix de vente, n'existait jusqu'à cette date, dans la zone des Vaîtes à urbaniser.

Le but de la Mairie était d'instaurer son prix par la pravda écrite dans le journal, afin que des ventes soient réalisées à ce prix et  puissent servir de référence à une future décision de justice.

Est-ce cela l'honnêteté, l'exemplarité dont devrait faire preuve nos politiciens ?

N'est-ce pas plutôt une manoeuvre destinée à construire un prix de spoliation ?

Quand la ficelle fonctionne, qu'attendez-vous de leur part ?

Qu'ils recommencent, bien sûr !

C'est ainsi que le Service Urbanisme a indiqué,  à l'Est Républicain, (cf article paru le 17 juillet), que le prix de 8.05€ était définitif avec les dernières décisions de justice. 

Un échange constructif avec le journaliste, Pierre LAURENT, lui a permis de rétablir la réalité.

Nous venons d'apprendre que le Service Urbanisme continue de colporter ces mensonges !

Le politburo n'a-t-il donc pas disparu ?

Dans un article du 15 avril 2014, sur le blog des Vaîtes, nous évoquions déjà cette décision de la Cour de Cassation, rendue juste entre les deux tours des élections municipales... 

La Cour de Cassation a cassé la décision de la Cour d'Appel de Besançon qui avait estimé le prix des terrains des Vaîtes à "20-25 € minimum".

La Cour de Cassation a sanctionné le raisonnement insuffisamment argumenté de la Cour d'Appel pour déterminer ce prix, comme l'évoque justement le journal.

Mais la Cour de Cassation n'a pas porté de jugement sur le prix, lui-même.

Elle aurait pu casser la décision et déterminer un prix.

Elle ne l'a pas fait, renvoyant l'affaire devant la Cour d'Appel de Dijon.

Aujourd'hui les cartes sont totalement rebattues concernant le prix. Personne ne peut affirmer que le prix sera de 8-10-12-24 €.  

La décision de la Cour de Cassation ne préjuge donc en rien de la décision que pourra prendre la Cour d'Appel de Dijon, favorable ou défavorable.

Il est donc faux de relayer une information accréditant un prix de 8€/m2. Ce sera peut-être le cas... ou peut-être pas.

Pourquoi relayer une information erronée ? Pour sapper et décourager des personnes âgées déjà fragiles ?

Alors oui, le Service Urbanisme, a certainement raison d'annoncer que la Mairie va réaliser beaucoup d'acquisitions de terrains. Il aurait dû ajouter... à des personnes âgées fatiguées et usées. A un prix dérisoire par rapport au prix de marché, mais est-ce bien glorieux ?

Et les bisontins peuvent-ils se réjouir du malheur et de la spoliation de leurs voisins ? 

L'incertitude sur la valeur de votre propriété privée n'est certainement pas le meilleur moteur du dynamisme. Demain, ce sera peut-être votre tour de faire l'objet de la convoitise de nos politiciens...

Lorsque votre tour viendra, vous n'aurez plus que des regrets... pas eux... ! 

Voir les commentaires

Expropriations...la Mairie dégaine aux Vaites !

15 Avril 2014, 19:12pm

A peine leurs coupes de champagne vidées, nos élus municipaux à une si courte majorité relative que cela devrait les faire réfléchir sur leur légitimité... ont dégainé les expropriations aux Vaîtes.

Le 31 mars 2014, courageux, ils faisaient faire la sale besogne par une filiale opportunément crée, une société d'économie mixte, la SPL Territoire 25.

De nombreux habitants du quartier ont reçu un courrier assassin à peine les élections passées.

Tel cet octogénaire dont l'épouse est handicapée et qui ne peut pas quitter sa maison plusieurs heures. Il a reçu une convocation devant le juge de l'expropriation, lui qui n'avait jamais eu affaire à la justice en plus de 80 ans.

Il ne savait donc pas comment réagir et ne s'est pas présenté devant le juge de l'expropriation qui a rendu sa décision le 29 mai 2013... condamné à vendre contre son gré et à vil prix son terrain !

8.05 €/m2 des terrains plats, facilement urbanisables et situés en ville alors que les terrains se vendent plus de 150 €/m2 dans les communes périphériques !

Honteux ! Honteux ! Honteux !

Cette justice à laquelle il n'a jamais eu affaire... il s'en souviendra !

Cette façon hâtive de procéder aux ventes forcées est honteuse à un moment où des recours ont été engagés contre le prix fixé par le juge de l'expropriation de 8.05€/m2. La Cour d'Appel de Besançon, dans son arrêt du 23 janvier 2013 a fixé le prix minimum sur la zone des Vaîtes à une fourchette de  20 à 25 €/m2. Cette décision a fait l'objet d'un recours devant la Cour de Cassation par le Président de la CAGB qui n'est autre que le Maire de Besançon.

Et avant que la Cour de Cassation n'ait statué, il adressait sa demande à M le Préfet de prendre un arrêté de cessibilité des droits à la SPL Territoire 25.

La Cour de Cassation a cassé l'arrêt de la Cour d'appel de Besançon, l'estimant insufisamment argurmenté et a renvoyé la décision devant la Cour d'Appel de Dijon.

En accélérant les ventes forcées, M le Maire de Besançon prive les expropriés de la possibilité d'obtenir un prix moins indécent pour leurs terrains. Osera-t-il encore affirmer qu'il ne s'agit pas de spoliation ?

Honteux ! Honteux ! Honteux !

Si vous êtes concernés et que vous souhaitez demander à M le Préfet d'annuler son arrêté, par recours gracieux, nous vous adressons une suggestion de rédaction de texte.

 

  (en cliquant sur les images ci dessous, vous les afficherez en mode lecture)

   courrier recours gracieux a M le Préfet avril 2014 cessibi

  courrier recours gracieux a M le Préfet avril 201-copie-1

  Territoire 25 arrete cessibilite annexe courrier 2 page 1

   Territoire 25 arrete cessibilite annexe courrier 2 page 2

  territoire 25 courrier 1 page 1A

  territoire 25 courrier 1 page 1

Voir les commentaires

La vérité sur la vacance locative à Besancon !

26 Janvier 2014, 21:45pm

Publié par Association les Vaîtes

Nous évoquions une émission de France 3 diffusée lundi 20 janvier : "la France en face" qui taclait la politique de l'immobilier de Besançon à travers son dossier : "le scandale du logement".

 

Lundi 20 janvier, une émission de France 3 : "la France en face" évoquait la situation de Besançon à travers son dossier : "le scandale du logement".

 

A la lumière du constat réalisé par cette émission et des chiffres du taux de vacance des logements qui est passé de 6,8% en 2009 à 10% en 2012, soit 2400 logements vides à Besançon !

Comment ne pas douter de l'utilité publique du projet d'urbanisation dense prévu aux Vaîtes ?

N'oubliez pas que la Mairie en est toujours à 1800 à 2000 logements en 4 tranches !

 

Voici le détail des chiffres publiés par l'observatoire départemental de l'habitat du Doubs dans sa note de conjoncture de mars 2013, et voici le lien vers l'intégralité de cette analyse :

http://www.besancon.fr/gallery_files/site_1/1071/42216/odh_n8_mars2013.pdf

   

 la vacances locative Besancon 31 aout 2012

 

 

Voir les commentaires

Bisontins... ils faut que vous sachiez...

22 Janvier 2014, 23:18pm

Publié par Association les Vaîtes

Les membres du Conseil d'Administration de l'association Les Vaîtes vous souhaitent une bonne et heureuse année 2014 !

Nous serons amenés à communiquer avec nos adhérents très prochainement en vous adressant un exemplaire du petit journal des Vaîtes.

En attendant, il faut que vous sachiez...

 

Lundi 20 janvier, une émission sur France 3 : "la France en face" évoquait la situation de Besançon à travers son dossier : "le scandale du logement".

 

Nous citons quelques passages :

« A l’écart des grands axes de communication, l’essor économique s’est arrêté, à Besançon,  avec la fin de l’horlogerie dans les années 1970. Sa démographie s’est alors figée.

Pourtant les chantiers de construction n’ont jamais été si nombreux !

Depuis 5 ans, chaque année 900 habitations sont construites chaque année à Besançon »

« le taux de vacance est passé de 6.8% en 2009 à 10% en 2012 »

« A Besançon, le dispositif Duflot est détourné de son objectif initial, de favoriser les constructions dans les zones présentant un fort déséquilibre entre l’offre et la demande de logements, coûtant 110 M€ au budget de l’Etat. Besançon a bénéficié d’une dérogation afin de bénéficier de la Loi Scellier et de la Loi Dufflot. Sous la pression des politiques locaux».

 

C’est exactement ce que nous disions depuis 2005 qui s’est produit à Besançon…

 

Nous vous invitons à regarder l'émission en cliquant sur le lien suivant :

  http://www.dailymotion.com/video/x1a33wu_l-enquete-a-besancon-de-france-3_news

   

Voir les commentaires

1 2 3 > >>