Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lesvaites.com  : défendre le quartier des Vaîtes contre la bétonisation ! La mairie veut construire 1150 logements et détruire l'habitat d'espèces animales protégées !

L'association les Vaîtes vous informe avec "les Vaîtes TV"

23 Octobre 2007, 20:00pm

Publié par Association les Vaîtes

Depuis sa création, l'association les Vaîtes contribue à diffuser une information que nous souhaitons la plus complète.
A ce titre, nous avons écouté avec attention M Alain BOURNAREL, urbaniste écologiste, le 10 octobre 2007.
On parle beaucoup d'éco-quartier... on pourrait d'ailleurs plagier le Général de Gaulle "ils crient éco-quartier, éco-quartier, en sautant comme des cabris (!)... 
Mais qu'est-ce qu'un éco-quartier ?
Ecoutons, M Alain BOURNAREL qui nous en donne une définition complète.
Nous poursuivrons ce reportage signé "les Vaîtes TV" par d'autres séquences.
La prochaine séquence montrera de nombreux exemples d'éco-quartier.

cliquez sur le lien ci-dessous pour lire la vidéo.
 
http://www.dailymotion.com/video/x3abi3_alain-bournarel-questce-quun-ecoqua_politics

Alain BOURNAREL qu'est-ce qu'un éco-quartier 10 oct 2007

Voir les commentaires

SVP tenez vos promesses et faîtes une vraie concertation !

21 Octobre 2007, 21:01pm

Publié par association les Vaîtes

foule-dans-la-salle.JPGEnsuite M GRETHER nous a expliqué longuement quelles pourraient être les hypothèses du tracé du TCSP (transport en commun en site dédié). Nous préférons le qualificatif dédié, parce qu’il ne faudrait pas laisser place à la confusion avec la propreté tant utilisée dans le discours écologiste actuel.

Suite de l'article publié le 19 oct...

Et après de longues explications sur les emplacements possibles des stations du TCSP, M GRETHER nous a présenté les hypothèses (toujours des hypothèses) d’implantation des voies de circulation.

Mais dites, au fait, pour faire des hypothèses d’implantation des stations d’un transport en commun, des voies de circulation… ne faut-il pas avoir un tantinet défini la densité de la population et où elle sera implantée ?

Mais ces français sont décidément grognons après cette ½ finale…

Alors subitement, M GRETHER a projeté ce qu’il a appelé son parti-pris. Il l’a qualifié également de schéma sommaire d’intentions.

Nous avons pu voir une image projeté présentant d’un côté des zones constructibles où seraient construit un éco-quartier, + dense, + serré, + desservi par les transports en commun, les commerces.

De l’autre une partie plus noyée dans la verdure, la nature.

 

Ensuite viendra l’implantation d’une école, de commerces. « toutes ces solutions on commence à les tester » nous a précisé M GRETHER.

 

Vint ensuite le jeu des questions et des réponses.

Et là, comme lors de la ½ finale, on a pas pu dire : « bôôh jeu !

 

Intervention de Guy MOUROT

Pour répondre à M le Maire qui s’attend « à des coups tordus » à l’approche des municipales, Guy MOUROT précise :

-tout d’abord avant de poser une question, que notre association est absolument apolitique et entend bien le rester.

-puis Guy MOUROT pose une question présente dans beaucoup de têtes des habitants des Vaîtes : « qu’est ce qu’on va nous amener dans un quartier calme, sans tags, sans violence ? »

Immédiatement, M le Maire lui a coupé la parole et a répondu sèchement : « je ne peux pas laisser dire cela ».

Alors que la question de Guy MOUROT n’était pas formulée entièrement.

En effet, c’est seulement après l’intervention agressive de M le MAIRE que notre Président a pu terminer sa question comme il l’avait prévu. « nous admettons très volontiers une partie de logements sociaux attribués à qui que ce soit sans distinction de niveau social, de race, de couleur, de religion. En espérant seulement que ces futurs occupants se comportent correctement, en ayant conscience qu’à côté des droits de l’Homme, il y a également des devoirs des hommes, en respectant les règles élémentaires de comportements citoyens : respect des personnes et respect des biens d’autrui. Nous apprécierions qu’on nous épargne, les semeurs de troubles, les violents, les révoltés… »

 

Comment s’étonner qu’une personne de près de 75 ans, qui a toujours habité ce quartier paisible, se pose cette question ?

Et M le Maire a rappelé ensuite qu’il y aura une mixité sociale, des logements pour jeunes primo-accédants, des petites copropriétés, du locatif.

Mais au fait, M le Maire, on n’a pas parlé d’argent.

Combien coûte un éco-quartier ?

Les spécialistes que nous avons interrogé nous on répondu entre 30 et 50% de plus. Alors sur la base d’un prix moyen du m2 à Besançon (2 650€/m2). L’addition pourrait alors atteindre près de 4000 €/m2 !

Soit 240 000 à 280 000 € pour un jeune couple achetant 60 à 70m2 !

Soyons sérieux, quels primo-accédants pourront se le permettre ?

 

Mais alors, le prix de 3.81€/m2 qui a été annoncé pour les terrains…

Même si ensuite le Maire nous a dit que ce prix ne reflétait pas la valeur de nos terrains, il n’a jamais voulu nous donner ne serait-ce qu’une fourchette de prix.

Espérons que ce n’est pas pour payer moins cher les terrains afin de réduire le prix des logements.

N’oublions pas que les maraîchers comptent sur la valeur des terrains sur lesquels ils ont versé leur sueur, pour compenser leur maigre retraite agricole de - de 900 €.


Eric DACLIN, le porte parole de l'association demanda ensuite à M FOUSSERET qu'il confirme les engagements tenus par M BORNOT lors de la réunion de l'AG de l'association du 6 juillet 2006. 

« A côté des maisons existantes, il n’y aura pas d’immeubles, il y aura des maisons ».

Réponse : « non ce n’est pas vrai ».

Pourtant 150 personnes l’ont entendu et une journaliste de l’Hebdo de Besançon a même rapporté ces propos dans son édition du 12 juillet 2006.

Dans cette situation, M FOUSSERET a une réponse facile :

« cette journaliste n’était pas présente à votre assemblée ».

Faux et surprenante réponse de la part du Maire qui n’a pas pu assister à notre AG puisqu’il était en Conseil Municipal…

Réponse à nouveau,  « je n’ai jamais dit cela. Si M BORNOT l’a dit, d’une part celui qui décide, ce n’est pas lui, c’est le Maire. D'autre part... ».

Nous préférons ne pas évoquer le second argument utilisé par M FOUSSERET car nous l’avons trouvé blessant pour son proche collaborateur.

Surprenante réaction.

Le 11 février 2006, M le Maire nous avait pourtant dit. « vous allez entendre des bruits de toutes part à propos de ce projet. Ce que je vous demande c’est de n’écouter que ce que ce que je (JLF) dis, M LOYAT dis et ce que dit M BORNOT. »

M BORNOT nous a été présenté comme un des meilleurs spécialistes du logement sur Besançon. Et il est vrai que nous avons apprécié ses compétences. Dommage que les compétences s’effacent derrière le politique.

 

Mais dans le cas présent, notre question n’était pas un piège.

Lors d’une conversation informelle récente, M BORNOT nous a précisé qu’il n'avait pas voulu dire « à côté des maisons existantes, il n’y aura pas d’immeubles » mais il voulait dire « à côté des îlots de maisons… ».

N’aurait-il pas été plus simple de le répéter lors de cette réunion publique ?

 

La devise de cette réunion semble être « Mais pourquoi faire court, quand on peut faire long… »

Dommage !

Nous avons relevé que les questions posées par la population étaient beaucoup plus agressives que celles des représentants de l’association.

Espérons que la prochaine réunion se déroulera plus simplement et avec plus d’efficacité.

L’association propose une nouvelle fois ses services à la Mairie.

Nous connaissons les habitants du quartier. Pourquoi ne pas nous associer à la préparation de ces réunions. Ce serait un bon début de réelle concertation. Nous avons réclamé cette concertation dès la constitution de notre association, et à ce jour, nous déplorons qu’elle soit pratiquement inexistante.

Guy MOUROT - Eric DACLIN - Pierre CHEVASSU - Thierry OUDOT - Hazem ZOCK - Chantal JOBARD - Jacqueline MOUROT - Claude MERCIER - Jean PERROT.

Voir les commentaires

On nous endort, la prochaine fois, nous ne reviendrons plus...

19 Octobre 2007, 04:50am

Publié par Association les Vaîtes

equipe-municipale-copie-1.JPG

On nous endort, la prochaine fois nous ne reviendrons plus... Telle était la réaction de la plupart des  habitants du quartier à la sortie de la réunion.

Voilà les réactions des habitants du quartier à la sortie de la réunion.

Bernard PAYOT de l’Est Républicain a bien relevé que cette réunion était longue et laborieuse.

Longue, parce qu’une réunion qui dure de 20h à près de 23h ; c’est incompréhensible quand on communique en direction du grand public.

Laborieuse, parce que le Maire a trop longtemps planté ses jalons (Bernard PAYOT a préféré l’expression plus diplomate : « mis les points sur le i »). Il a trop longtemps parlé d’honnêteté, de ce qu’il acceptait de l’association et ce qu’il n’accepte pas.

Une question : si la concertation avait été un vrai échange, cette mise au point n’aurait certainement pas trouvé sa place dans une réunion publique…

Et pourtant, l’idée était bonne de faire intervenir l’équipe GRETHER au complet.

Tout d’abord l’écologiste, Alain BOURNAREL. Mais son cours d’écologie, s’il était intéressant lorsque nous avons regardé la bande vidéo de la soirée, était trop long pour une réunion publique.

Son intervention aurait trouvé une place naturelle dans la concertation que nous aurions aimé avoir. Nous nous serions alors chargés de diffuser ces informations. Ses exemples de réalisation d’éco-quartier constituaient une illustration intéressante.
Guy MOUROT faisait remarquer ensuite avec justesse que M BOURNAREL nous a présenté beaucoup de verdure  dans les illustrations de ses propos. De la verdure ; nous en avons déjà avec nos jardins et nos vergers. 
Nous avons donc déjà un quartier très écolo. Est-ce bien cela qui sera réalisé ?
Mais difficile de penser qu'un Maire aussi agile en réunion publique ne se soit pas rendu compte de ces longueurs au fils de plusieurs réunions.

Ensuite, la Mairie a poussé l’audace jusqu’à faire intervenir un architecte paysagiste anglais à 3 jours de la ½ finale de rugby ! Même s'il s'agissait d'un personnage charmant et agréable : M Francis CREWS.

Mauvaise foi, direz-vous ? Encore des français qui digèrent mal leur défaite face au XV de la rose !

Nous publierons très prochainement la suite qui évoque les explications détaillées de M GRETHER, l'intervention de Guy MOUROT, de Eric DACLIN et des participants dans la salle.

Voir les commentaires

Lisez l'Hebdo de Besançon du mercredi 17 oct. !

16 Octobre 2007, 13:00pm

Publié par association les Vaîtes

L'Hebdo de Besançon du mercredi 17 oct 
évoque dans une grand article la réunion publique du 10 oct.
Ne manquez pas cet article

Voir les commentaires

Lisez l'Hebdo de Besançon et l'Est Républicain du 12 oct.

12 Octobre 2007, 09:31am

Publié par Eric DACLIN

Lisez l'article de l'Hebdo de Besançon de cette semaine qui évoque la réunion publique qui s'est tenue mercredi 10 oct. 
L'Hebdo évoque bien l'atmosphère de cette réunion.

Lisez également l'article de l'Est Républicain du 12 oct. de Bernard PAYOT qui présente les premières hypothèses et le parti-pris du futur aménagement de notre quartier. 

Nous publierons la semaine prochaine, notre point de vue sur le déroulement de cette longue réunion. Nous entendons attendre que tous les journaux présents aient pu publier leur opinion.

Voir les commentaires

Lisez la Presse Bisontine d'oct 2007 !

10 Octobre 2007, 19:00pm

Publié par Eric DACLIN

la-presse-bisontine-oct-2007.gif

Lisez La Presse Bisontine d'octobre  : "Urbanisme : la contestation gronde".

Lisez l'éditorial (page 2), édifiant...

Des associations se sont constituées dans les quartiers des Chaprais, Montboucons, des Vaîtes et bientôt Rue du Docteur MOURAS. "Ce PLU risque d'être un pavé dans la mare"...

Vous trouverez un dossier complet de 6 pages, détaillant quartier par quartier les projets d'urbanisation ainsi que les inquiètudes des habitants.

Et pour terminer, lisez en page 14 la réponse du service urbanisme à propos de l'obligation qui pèse sur certains quartiers que tout projet immobilier de + de 9 logements comporte 20% de logements sociaux. Et pourquoi certains quartiers sont exonérés de cette obligation. Nous ne manquerons pas d'apporter nos arguments qui mettent à mal cette réponse...

Voir les commentaires

TRANSPARENCE suite : la réponse de la Mairie

9 Octobre 2007, 21:52pm

Publié par Association les Vaîtes

Comme nous l'avons annoncé précédemment, voici un courrier que nous a adressé la Mairie à la suite de nos échanges du mois de juin. Nous publions ce courrier car la Mairie s'est étonnée à plusieurs reprises tonnait que nous ne l'ayons pas mis sur le blog.

1. nous n'avons pas publié la lettre car avons estimé qu'il s'agissait d'une forme de réponse "interne" à caractère non officiel. D'autant plus que nous indiquions dans notre courrier "Nous vous précisons que nous avons décidé de ne pas rendre public ce courrier dans l’immédiat." 
Et par correction, nous ne publions pas tout ce que la Mairie peut nous dire lors de contacts informels.

2. Nous avons trouvé que ce courrier est une réponse générale qui manque de précisions.

3. Cette réponse comporte un point sur lequel nous ne sommes pas d'accords et nous exprimerons notre point de vue à ce sujet lors de la réunion du 11 oct.

cliquez sur ce lien pour lire le courrier de M Le Maire.

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/14/39/96/courrier-r--ponse-JLF-aout-2006-1.gif

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/14/39/96/courrier-r--ponse-JLF-aout-2006-2.gif

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/14/39/96/courrier-r--ponse-JLF-aout-2006-3.gif



courrier-r--ponse-JLF-aout-2006-1-copie-1.jpg

courrier-r--ponse-JLF-aout-2006-2.jpg

Voir les commentaires

TRANSPARENCE : la réponse de la Mairie

6 Octobre 2007, 11:05am

Publié par Association les Vaîtes

Nous avons eu cet été des échanges avec la Mairie, qui nous a fait remarquer à plusieurs reprises que nous n'avions pas publié sa réponse qui date du 6 août.
Soucieux de donner une information claire et complète, nous publierons donc la réponse de M le Maire et vous préciserons pourquoi nous ne l'avons pas diffusée.
Pour comprendre la réponse de la Mairie, le préalable est que vous ayiez connaissance de nos questions que voici....
Voici 2 courriers : du 12 juin et du 21 juin.
Nous publierons ensuite la réponse de la Mairie ainsi que notre commentaire.


logo-vaites.jpg

Association Les VAÎTES

3 bis Chemin de Brûlefoin

25000 BESANCON

                                                                       M le Maire

Hôtel de Ville
2, rue Mégevand
25034 BESANCON Cedex

 

                                                                       Besançon, le 12 juin 2007.

 

Objet : Quartier des Vaîtes.

 

  

Monsieur le Maire,

 

 

Les habitants reçus récemment par la Mairie, ont fait part à l’association dont nous sommes les représentants, de leur déception quant à la forme et au fond de ces entretiens.

Il est de notre rôle et de notre devoir de vous en informer à notre tour.

 

De l’entretien que nous avons eu, au préalable avec votre Cabinet, il ressortait que la Mairie s’est engagée à nous préciser quelles seraient les « 4/5 maisons qui seront détruites ». Votre engagement avait pour qualité de rassurer les habitants quant à leur devenir.

 

Dans le prolongement de ces échanges, nous avons pris la responsabilité de communiquer l’information aux habitants, de les calmer et surtout de les rassurer.

Vous avez pu constater cela en rencontrant les personnes.

 

Dans le cadre de la concertation initialement prévue, l’association devait être informée simultanément, des dates de rencontres fixées avec les personnes concernées.

Ce ne fut pas le cas et les engagements, certes verbaux, pris ne furent pas respectés. D’une part, nous n’avons pas été prévenus que la Mairie rencontrerait tous les habitants de la future zone AU, par M LOYAT. D’autre part, l’intervention de M LOYAT dans la presse, à savoir « moins de 10 maisons seront détruites », nous laisse perplexe et donne l’impression d’aller à l’encontre des propos rassurants que vous avez tenus le 24 mars (4 à 5 maisons).

 

Nous tenons à vous préciser que plusieurs habitants du quartier sont ressortis déçus et inquiets des entretiens qu’ils ont eu avec les représentants de la Mairie.

 

L’intention de la Mairie était louable et salutaire. Elle aurait pu déboucher sur un apaisement des esprits. Malheureusement, c’est l’effet inverse qui a été obtenu. Nous vous exposerons plus en détail comment certains habitants ont ressenti cet entretien.

 

En tout état de cause, nous avons le sentiment que M l’Adjoint à l’Urbanisme a essayé de revenir sur un projet moins rassurant que celui exposé par M GRETHER et confirmé sur certains points par vous-même le 24 mars.

 

Plus grave, nous étions convenus avec votre Cabinet, que nous n’accompagnerions pas les propriétaires de maisons malgré le souhait exprimé par certains d’entre eux ; mais que nous nous retrouverions ensemble, la Mairie, l’Association et lesdites personnes les 11 ou 18 juin.

Vos services ont changé la règle du jeu.

 

M LOYAT s’est exprimé dans la presse « nous ne cachons rien aux habitants des Vaîtes ».

A travers les différents entretiens menés par M l’Adjoint à l’Urbanisme, il nous a été rapporté les affirmations suivantes, notamment :

- « ici, il y a de fortes probabilités qu’il y ait des immeubles »

- « ici, il y aura probablement une route qui sera élargie »

- « ici, la route ne devrait pas être élargie ».

 

Ces propos, comme d’autres qui nous ont été rapportés, nous amènent à déduire que votre projet a avancé.

 

Nous prenons acte de ce que nous n’avons pas été informés.

En regard de ce constat, nous attendons de votre part :

 

  1. 1. des précisions concernant la densification, l’implantation des voiries, la nature et l’emplacement des aménagements des lieux publics, des zones commerciales.
  2. 2. des précisions concernant les modalités de cession des terrains
  3. 3. une confirmation écrite des engagements que vous avez pris et rappelés en annexe.
  4. 4. enfin, nous souhaitons un calendrier prévisionnel. Nous vous demandons également de bien vouloir nous communiquer une copie des remarques et observations des commissaires enquêteurs de l’enquête publique.

 Nous vous précisons que nous avons décidé de ne pas rendre public ce courrier dans l’immédiat.

 

 Nous vous remercions d’avoir prévu de prendre une partie de votre temps afin de nous rencontrer le 18 juin.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Maire,  l’expression de nos sentiments les meilleurs.

 

Au nom de l’ensemble des membres de l’Association LES VAÎTES

Le président  Guy MOUROT

Eric DACLIN – Hazem ZOCK – Pierre CHEVASSU – Thierry OUDOT

Chantal JOBARD – Jacqueline MOUROT – Claude MERCIER – Jean PERROT.

 

  

  

 

 

Annexe :

 

Nous vous demandons de bien vouloir nous adresser une confirmation écrite des engagements suivants qui ont été pris.

 

- MM BORNOT et GOVIGNAUX ont assuré lors de l’assemblée de l’Association en juillet 2006 qu ‘à côté des maisons existantes ; des maisons de villes seront construites et pas d’immeubles collectifs. Afin de créer une transition entre l’existant et les constructions plus denses.

 

- Ils ont assuré que la hauteur maximum des constructions sera de R+3 (13m) en bord de voie et R+2 (10m) sur le reste du quartier des Vaîtes. Merci de nous confirmer ce point.

 

- Nous demandons de nous confirmer votre engament selon lequel 50% des terrains seront affectés à des maisons individuelles ou des maisons en bandes.

 

- Nous demandons que le quartier des Vaîtes soit reconnu comme constituant un corridor écologique qu’il importe de ménager pour la continuité écologique qu’il représente permettant à la nature de vivre « naturellement ». La protection de ces corridors écologiques est définie dans le projet Besançon 2020 (p 58) et consiste à assurer une continuité de l’espace vert, facilitant la reproduction des végétaux ainsi que de la faune. (cf article Est républicain 15-11-2006).

 
2ème courrier du 21 juin 2007 :

Association Les VAÎTES

3 bis Chemin de Brûlefoin

25000 BESANCON

                                                                      M le Maire

Hôtel de Ville
2, rue Mégevand
25034 BESANCON Cedex

 

                                                                       Besançon, le 21 juin 2007.

 

Objet : Quartier des Vaîtes.

 

 

 

Monsieur le Maire,

 

 

Les habitants du quartier des Vaîtes ont exprimé des observations aux Commissaires enquêteurs à propos du projet de PLU (plan local d’urbanisme).

Les Commissaires enquêteurs ont précisé des observations que nous avons apprécié.

 

Notamment : « nous estimons pour l’heure hautement souhaitable que ce vallon offre un habitat diversifié et conserve des zones vertes y compris avec une poursuite au moins symbolique de l’activité traditionnelle du quartier, l’activité d’un maraîcher ou fleuriste pouvant contribuer à la formation d’un îlot de verdure .

[…] Nous formulons les recommandations suivantes :

[…] modification du zonage de la zone des Vaîtes de 1 AU B en 1 AU ou 1 AU H (comme habitat) y compris ajustement des limites. »

 

La zone 1 AU B prévoyait que les hauteurs maximum des constructions sera de R+3 (13m) en bord de voie et R+2 (10m) sur le reste du quartier des Vaîtes.

 

Nous demandons que ces précisions concernant les hauteurs soient réitérées dans la définition de la zone 1 AU H, par le règlement du futur PLU.

L’esprit de la remarque des Commissaires enquêteurs est d’éviter que l’ensemble de la zone soit urbanisée selon les règles de la zone 1 AU B.

L’argumentation de la Mairie a consisté à répondre que ce classement répondait à une règle : « qui peut le plus peut le moins ».

Nous vous demandons donc que la protection exprimée par une hauteur maximale soit appliquée et exprimée explicitement concernant la zone 1 AU H.

 

 

Veuillez agréer, Monsieur le Maire,  l’expression de nos sentiments les meilleurs.

 

Au nom de l’ensemble des membres de l’Association LES VAÎTES

Le président  Guy MOUROT

Eric DACLIN – Hazem ZOCK – Pierre CHEVASSU – Thierry OUDOT

Chantal JOBARD – Jacqueline MOUROT – Claude MERCIER – Jean PERROT.

 

Nous publierons ensuite la réponse de la Mairie ainsi que notre commentaire.

Voir les commentaires

Les acquisitions récentes de la Mairie

3 Octobre 2007, 20:58pm

Publié par Eric DACLIN

Nous aborderons au cours des prochains jours ce point très sensible, dans un article qui paraîtra les prochains jours.
Ce point est très sensible car il concerne des habitants bien installés chez eux et qui espéraient bien pouvoir y rester. En face, la mairie a besoin de l'espace qu'ils occupent pour faire passer la route à 2 voies+tram ou pour construire des immeubles.
Nous sommes donc dans des situations terribles sur le plan humain, où l'argent ne remplacera jamais les souvenirs familiaux.

Jusqu'à présent la mairie a acheté :
- 2 petites maisons  vendues par les héritiers à la suite d'une succession
- et 1 maison vendue par un couple plutôt jeune
- et un grand terrain à une filiale foncière d'EDF .

Ensuite viendront des situations plus difficiles, notamment :
- la maison d'un couple de personnes âgées de + de 75 ans.
- et la maison d'un couple de jeunes retraités.
et il y aura d'autres cas difficiles encore.
 
Nous apportons parfois des critiques, mais je voudrais signaler que force est de constater que M le Maire ne se défile pas sur ses services. 
Il a rencontré début septembre ces 2 couples. 
Et pour avoir assisté à ces entretiens en accompagnant ces 2 couples, je dois dire que M le Maire a fait preuve d'une écoute très attentive et compassionnelle.
Il a cherché des solutions humaines, par exemple le relogement dans le quartier.
A l'issue de ces entretiens, peu de choses pouvaient être règlées dans l'immédiat. Mais ce sentiment d'une vraie écoute est un point très important. 

Nous n'avons pas toujours cette image humaine de notre Maire. 
Il me semble important de l'évoquer car j'ai eu le sentiment qu'il a été vraiment touché par la douleur de ces 2 couples qu'il a pris la peine de recevoir un lundi matin.
 

Ceci méritait d'être dit...

Voir les commentaires

REUNION PUBLIQUE le 10 oct à 20h00 !

1 Octobre 2007, 08:41am

Publié par association les Vaîtes

La Mairie organise une réunion publique le mercredi 10 octobre à l’IES Fontaine Argent à 20h.  (chemin de Brûlefoin)
M le Maire participera à cette réunion ainsi que M François GRETHER (architecte).

La précédente réunion remonte au 24 mars. Autant dire que cette réunion est très attendue par les habitants du quartier. M GRETHER avait présenté son diagnostic très complet concernant le quartier.
6 mois après, les habitants attendent qu'on leur donne des esquisses de ce qui est envisagé pour l'aménagement de notre quartier.

Nous vous rappelons qu'en mars dernier, certains s’inquiètaient des délais et s’interrogeaient sur le fait de savoir si la Mairie nous présentera son projet avant les élections municipales. 
En mars, M BORNOT avait clairement dit à Guy MOUROT puis à Eric DACLIN que la Mairie n’avait pas l’habitude d’user de faux-fuyants et présentera clairement son projet d’aménagement avant les élections municipales.
M BORNOT avait ajouté que le projet tiendra très largement compte de l’existant : les logements existants, les maraîchers, les jardins, la colline des Vaîtes.
C’est M François GRETHER qui pilote l’étude actuelle, et à en croire l’équipe municipale, il se passionne véritablement pour ce projet. 
Dans le planning qui nous avait été exposé en mars, cette réunion (initialement prévue avant l’été), devait avoir pour objet d'évoquer la 2ème phase de définition des propositions d’aménagement d’ensemble.
Les questions concrètes seront abordées lors d'une 3ème phase que nous attendons au plus vite
.

Si vous vous sentez concerné (e) par le futur cadre de vie de VOTRE quartier, venez donner votre avis. 
Les aménagements prévus auront des répercussions sur le quartier des Chaprais-Vaîtes.

Ne restez pas indifférent à ce projet.
Après il sera trop tard ! 

Voir les commentaires