Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
lesvaites.com  : défendre le quartier des Vaîtes contre la bétonisation ! La mairie veut construire 1150 logements et détruire l'habitat d'espèces animales protégées !

La mairie c'est 2 poids / 2 mesures !

19 Avril 2021, 08:24am

Publié par Association les Vaîtes

Et hop, un nouveau groupe de travail pour décider cette fois de l'avenir des animaux à la citadelle ! 

Mais surprise, en lisant la Presse Bisontine d'avril 2021, la mairie de Besançon pratique le 2 poids / 2 mesures avec les associations copines...

Qui va participer à ce groupe de travail ? Des scientifiques, des élus, des professionnels du jardins zoologique (vous noterez qu'ils s'agit d'employés par la mairie, quelle sera leur liberté d'expression vis à vis des "élus.es" ?) et l'association humanimo. 

Il s'agit d'une association bisontine anti-spéciste (c'est à dire qu'ils entendent placer les animaux au même niveau que les humains). "On veut la fin du zoo", les militants s'opposent à la vie en captivité des animaux. Ils s'agit de quelques militants radicaux qui ne se sont fait remarquer par des manifestations.

Ainsi, pour décider de l'avenir des animaux à la citadelle, la mairie propose à ces militants radicaux de faire faire partie du groupe de travail. Et tant pis pour les enfants qui rêvent devant le tigre, les zèbres ou les singes... ils n'auront qu'à regarder un livre avec des images... ou changer de rêves ?

Mais pour décider de l'avenir des Vaîtes, la mairie n'associe pas les associations de plusieurs centaines de militants qui oeuvrent sur le sujet depuis 16 ans, en ce qui nous concerne. Aucune des 2 associations Les Vaîtes et Jardins des Vaîtes n'a pu être entendue par le GEEC. Tant pis pour les jardiniers qui rêvent devant la nature aux Vaîtes, ils n'auront qu'à regarder une plaquette des promoteurs immobiliers... et changer de rêves !

Est-ce pour ne pas risquer à nouveau de se retrouver face à la liberté d'esprit qu'ont manifestée certains experts du GEEC, que la mairie pratique ce 2 poids / 2 mesures, en acceptant des militants radicaux dans ce nouveau groupe de travail ?

Voir les commentaires

Bétonner les Vaîtes pour réduire les trajets domicile-travail : pipeau de bobos !

10 Avril 2021, 14:45pm

Publié par Association les Vaîtes

Construire des logements aux Vaîtes pour limiter les déplacements entre le domicile et le lieu de travail : réalité ou pipeau de bobos ?

Eric ALAUZET et maintenant certains membres de l'entourage d'Anne VIGNOT évoquent la nécessité de construire des logements aux Vaîtes pour mettre fin aux déplacements de ces familles qui ont dû s'expatrier en dehors de Besançon et doivent réaliser des déplacements quotidiens pour rejoindre le lieu de leur activité professionnelle. Est-ce une réalité ou un pipeau de bobos pour faire gober la nécessité de bétonner ?

L'industrialisation a conduit, au 19ème et 20ème siècle, certains patrons à développer des cités ouvrières autours de l'usine. L'histoire est un éternel recommencement, mais les écologistes ont-ils conscience de ce qu'ils prônent en défendant cette idée ?

Passons cette remarque, même si nous nous faisons pas d'illusions sur la piètre qualité des écoquartiers-green-washing réalisés par les promoteurs.

Ainsi en construisant aux Vaîtes, 2 000 logements (projet FOUSSERET-ALAUZET), puis      1 150 logements (projet FOUSSERET-BODIN) et maintenant combien de logements, nos grands penseurs vont-ils diminuer les trajets domicile-travail  ?

Et les bobos qui vont habiter le futur écoquartier-green-wasching des Vaîtes, où vont-ils aller travailler ? 

En Bourgogne-Franche-comté, dans le top100 des plus gros employeurs privés, il faut descendre à la 32ème place pour trouver la 1ère usine implantée à Besançon. 

Est-elle à côté des Vaîtes ? Non à Planoise ! C'est Amphénol FCI.

Top 100 des usines dans la region Bourgogne-Franche-Comté - Industrie Explorer (usinenouvelle.com) 

Diantre, nous avons oublié que Besançon n'est plus une ville industrielle. Avec des Maires qui n'ont pas d'autre croyance qu'il faut construire des logements pour attirer les habitants, Besançon a perdu année après année des emplois industriels pour devenir une ville d'emploi tertiaire. Tout en sachant que maintenant, Dijon se charge d'attirer les emplois publics... 

Le 1er employeur à Besançon est le CHU (5 900 emplois), également à Planoise. Viennent ensuite la Mairie (2 430 emplois au centre -ville mais aussi aux ateliers municipaux à St Ferjeux), les collèges et lycées et l'université.

Les emplois ne sont pas au centre-ville, les commerces qui y survivent ont bien du mérite face à l'attractivité des zones commerciales.

Ainsi la prétention de réduire les déplacements domicile-travail en bétonnant les Vaîtes ne tient pas. Cette affirmation est un pipeau et un faux nez pour justifier l'artificialisation de terres.

Cette affirmation pourrait être fondée s'il s'agissait de construire à Planoise (c'est déjà fait) ou dans les villages à proximité de Planoise. C'est précisément ce que honnissent les pipeauteurs qui agitent ce faux argument.

 

Voir les commentaires

Même pas peur de la magouille !

6 Avril 2021, 20:08pm

Publié par Association les Vaîtes

La conférence citoyenne tourne à la farce, ou plutôt la mauvaise farce, la mauvaise blague bien épaisse !

C'est quand même diiinnngue, ce tirage au sort de 50 citoyens ! Alexandra CORDIER, élevée au bon grain par JL FOUSSERET afin de poursuivre son ouvrage, est tirée au sort !

Franck MONNEUR, ancien directeur de campagne de E ALAUZET, également tiré au sort sur les listes électorales !

Chère Alexandra, chère Franck, avec autant de chance, il ne vous reste plus qu'à jouer à l'euromillions ! C'est sûr, vous allez gagner et vous pourrez vous partager la grosse cagnotte !

Non ? vous n'êtes pas convaincus ?

Effectivement, Franck MONNEUR, à qui on reconnaîtra des principes et une honnêté intellectuelle, ne s'est pas laissé abusé. Il a refusé de participer à la conférence citoyenne...  question de déontologie. Merci M MONNEUR. Bravo !

Rien de tel du côté d'Alexandra CORDIER  ! Le revers qu'elle a subie aux élections, ne lui a pas permis de poursuivre l'ouvrage de JL FOUSSERET, qui a lancé les bulldozer à l'assaut de Besançon. Qu'à cela ne tienne, à l'heure qu'il est, elle n'a toujours pas démentie sa participation au simulacre de consultation à 55 000 €. 

Les rescapés de l'ancienne municipalité voulaient faire passer cette consultation par les Conseils consultatifs d'habitants noyautés, finalement ce seront des citoyens, soigneusement "tirés au sortilège" qui statueront. A côté de cela, les responsables d'associations sont soigneusement écartés. Vive la démocratie !

Le jour 1 du confinement est une belle journée pour les promoteurs qui vont trouver les écologistes bisontins encore plus fréquentables que les fousseretistes !

Le dicton du jour : "A Besancon, le 1er jour du confinement, avec ta consultation, prend la population pour des c..."

Tout cela est indigne et ne va certainement pas apaiser la situation aux Vaîtes !

Avenir des Vaîtes : l’ancien directeur de campagne d’Eric Alauzet refuse de participer à la conférence citoyenne • macommune.info

Écoquartier des Vaîtes : Alexandra Cordier tirée au sort pour participer à la conférence citoyenne • macommune.info

 

Voir les commentaires

Une publication à ne pas manquer

4 Avril 2021, 09:16am

Publié par Association les Vaîtes

L'association les jardins des Vaîtes a publié un recueil frais et vivant sur les Vaîtes.

En ventes dans les librairies "L'intranquille" et "les sandales d'Empédocle".

La conclusion de ce document : "un projet inutile et imposé".

Ne manquez pas le petit manuel de contre-propagande à celle conduite par les vieux briscards pro-béton de l'ancienne équipe municipale, qui contaminent, chaque jour, notre Maire, jusqu'à la faire s'asseoir sur les principes qu'elle défendait autrefois... lutter contre l'articificialisation des terres. 

Y-a-t-il un vaccin contre ces contaminations ?

Voir les commentaires