Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Association les Vaîtes

Le projet d'urbanisation de notre quartier nous a été présenté en 2005, avec un manque de psychologie poussé au paroxysme. Certaines personnes zélées du service urbanisme annonçaient à l'époque, aux mères de famille que ce serait le dernier Noël qu'elles passeraient dans leur maison. 2000 logements étaient annoncés, la colline des Vaîtes solidement bétonnée n'avait plus qu'à ne plus bouger !
Las, c'était sans compter avec une des 1ère mobilisation citoyenne !
Le Quartier qui se couvre de banderoles rouges, une révision du projet et l'annonce du lancement des constructions de 2000 logements mais en épargnant la colline des Vaîtes, en tenant un peu compte des flux de la nécessité de préserver une magnifique zone humide, un passage pour l'écoulement des eaux qui ne sont pas absorbées par les marnes et en laissant entendre que les petits oiseaux, renards, sangliers, chevreuils (aujourd'hui disparus) allaient pouvoir continuer à batifoler ! Pour cet énième annonce du l'urbanisation du quartier, cette fois-çi c'est juré, c'est comme avec Carla...c'est du sérieux ! C'est la der des der ; le projet des Vaîtes va être lancé.

Nous le croyons volontiers, car si la Mairie a exproprié une partie des habitants des Vaîtes en vertu d'une Déclaration d'Utilité Publique Préfectorale assortie de l'urgence qui date d'oct 2011, le temps passant la DUP dont la durée de validité ne peut dépasser 5 ans est, à notre sens, devenue caduque. Nous pensons donc que les quelques propriétaires de terrains qui n'ont pas encore fait l'objet d'une expropriation, pourraient invoquer la caducité de la DUP. Qui plus est la Mairie a obtenu une bonne grâce de la Préfecture en 2011 avec la DUP assortie de l'urgence. Mais 5 ans après, sans aucune construction cette urgence déclarée pose question. D'où la nécessité pour la Mairie de lancer son projet.

M François GRETHER,  M JL FOUSSERET ainsi que M Nicolas BODIN (adjoint à l'urbanisme)  étaient donc mobilisés pour annoncer les prochaines constructions de 270 à 300 logements autours de la station de tramway, arrêt "les Vaîtes"  ainsi qu'à proximité de l'arrêt Schweitzer. Leur présentation a été portée par une réelle volonté d'apaisement de leur part.

L'aménageur désigné par la Mairie, la SPL TERRITOIRE 25 a sélectionné les quatre premiers constructeurs. Les bailleurs OFFICE PUBLIC DE L HABITAT DE BESANCON et Neolia , ainsi que les promoteurs ICADE et ATIK SA , débuteraient les chantiers dès l'année prochaine. En parallèle de cette sélection, l'aménageur a lancé la consultation relative à une deuxième tranche de 250 habitations. La Mairie a prévu de construire 1150 logements sur les 23 ha des Vaîtes.

Force est de constater que les promoteurs ne se bousculent pas sur le quartier des Vaîtes! Un seul petit promoteur privé et trois promoteurs publics ; en somme presque une affaire de famille...appelée à la rescousse.

Voir la fiche Info+ de cette société NEOLIA ( 25200, MONTBÉLIARD, Siège, 03 81 99 16 16, http://www.neolia.fr/ )

Voir la fiche Info+ de cette société ICADE ( 75019, PARIS 19, Siège, 01 60 91 91 91, http://www.icade.fr/ )

Voir la fiche Info+ de cette société OFFICE PUBLIC DE L HABITAT DE BESANCON ( 25000, BESANCON, Siège, 03 81 41 42 43 )

Voir la fiche Info+ de cette société ATIK SA ( 68390, SAUSHEIM, Siège, 03 89 31 10 31, http://www.atik.fr/ )

Dans cet aménagement du quartier, la SPL Territoire 25 joue un rôle primordial. Son Directeur Général, M Bernard BLETTON, l'a rappelé, il y a deux catégories de permis de construire à Besançon ; ceux régis par les prescriptions du PLU, fixant des règles maximum, et les permis orchestrés par l'aménageur de la ZAC qui peut imposer aux promoteurs des hauteurs, des formes, des dispositions, des matériaux, etc.  A ce titre, puisque M le Maire a affiché la volonté d'expliquer et d'être transparent, nous estimons indispensable que la Mairie communique de manière précise sur les hauteurs maximum des constructions prévues par l'aménageur. Nous demanderons d'ailleurs ces éléments d'information à M Nicolas BODIN.

R+1, R+2, R+3, R+4, et même R+5 avec parfois des hauteurs différentes, le long des maisons chemin du Vernois. Des garages en sous-sol pour 0.8 voiture par logement et 2 garages prévus sur 2 niveaux, payants pour des véhicules supplémentaires ou des personnes de passage.

Une foule très importante était présente à cette réunion Si de nombreux habitants du quartier nous ont fait part de leur désabusement le plus complet et n'avoir pas envie d'y aller ; de nouvelles personnes sont venues, certainement alertées par le 1/4 de page de l'Est Républicain annonçant efficacement cette réunion.

Nous avons volontairement laissé s'exprimer les habitants afin de permettre un apport d'idées nouvelles émanant de nouveaux intervenants. Les réactions ont été nourries et argumentés sur l'inutilité de construire toujours plus de logements à Besançon qui prend le chemin de devenir une quasi ville de sous-Préfecture avec une partie de ses administrations et de ses directions régionales de sociétés, tirées par Dijon. Inutilité de construire des logements sur ces terres riches et nourricières pouvant servir au jardinage et au maraîchage avec un circuit court. Les mêmes personnes ont demandé la communication d'un document établi par le cabinet Guy Taieb, payé par la Mairie et qui a servi à justifier ce projet comme les autres projets des Planches Relançons, Haut de Chazal, St Jacques, Mouillère etc. Ce à quoi, M Nicolas BODIN a répondu qu'il était nécessaire de produire 500 logements par an pour maintenir la population bisontine. Alors franchement, pour clore le débat, il serait judicieux d'accepter de mettre à disposition ce document à ce groupe citoyen qui le demande !

D'autres intervenants faisaient état de craintes fortement étayées de la densification portant un coup fatal à des havres de paix, tel la rue Amédé Thierry.

Des habitants ont témoigné avoir fait reculer un promoteur au 30 rue de Charigney !

Craintes répétées relativement aux 20m de hauteur des bâtiments situés juste à côté des maisons situées le long du chemin du Vernois. Ces maisons vont être coincées entre 2 bandes d'immeubles : le "Z" et l'équivalent en hauteur de l'autre côté de leurs maisons. Certaines maisons ne verront plus le soleil et s'en sera fini de toute intimité pour eux. Cela ne colle pas du tout avec le slogan de la Mairie pour notre quartier : "Qualité de vivre à Besançon" !

Le manque de confiance vis à vis des aménageurs et des élus a été répété à plusieurs reprises par de nombreux intervenants.

Tels sont les principaux éléments portés par cette présentation et ce débat organisé par la Mairie, le 14 novembre.

Il reste encore un long chemin à parcourir avant d'apaiser ce dossier des Vaîtes, mais c'est certainement avec des réunions comme cela qu'on en prend le chemin. Pour les suivantes, un peu plus de précisions seraient les bienvenues !

 

Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.
Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.

Les images et plans présentés par la Ville sont non contractuels.

Commenter cet article

Les Vaîtes 16/11/2016 23:07

Merci Clément de votre commentaire. Il n'y aura toutefois pas que des immeubles avec 4 ou 5 étages. Des immeubles R+2 ou R+3 sont également prévus, c'est à dire 3 à 4 niveaux. Mais il est vrai que l'emplacement prévu pour ces immeubles de R+4 ou R+5, soit 5 ou 6 niveaux... nous préoccupe beaucoup. Les maisons situées le long du chemin du Vernois seront encadrées entre l'immeuble le "Z" et ces nouveaux immeubles. Pour certaines maisons, le soleil et l'intimité deviendront un lointain souvenir...

clement 16/11/2016 14:49

Quand la ville nous montre de jolis dessins avec des petits immeubles d'un ou deux étages, et qu'au final, elle nous parle de tours à 4 ou 5 étages...
Foutage de gueule !